C'est lundi, que lisez-vous? #184

Publié le 29 Janvier 2018

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUM

Séquoia. Texte de Régine JOSEPHINE et illustrations de Julie GRUGEAUX. Editions Mazurka, 2016

Savez-comment les arbres ont été nommés? D'ailleurs sauriez-vous tous les reconnaître et les nommer? Moi non. Mais cet album donne envie de réparer cela.

Cet album nous fait remonter le temps jusqu'à l'immémorial... Un temps où les Arbres et les Hommes marchaient ensemble, parcourant la Terre, s'aidant les uns les autres, ayant besoin les uns des autres. Les premiers pour n'être pas oubliés, les deuxièmes pour ne pas mourir de froid.

Car un froid, glacial, se répandait sur Terre. Mais le bois des arbres morts n'étaient plus suffisant pour échauffer le clan. Que faire? Qui sacrifier?

Ce très bel album nous parle de notre lien avec la nature, de notre force comme de nos limites en tant qu'Hommes.

Les illustrations sont splendides et usent de plusieurs techniques picturales.

Nous avons été conquis avec mon 8 ans!

Cet album concourt pour le Prix des incorruptibles, sélection CE2-CM1.

ROMAN ADO

L'aube sera grandiose. Anne-Laure BONDOUX. Editions Gallimard Jeunesse, septembre 2017

J'ai terminé ce roman, à la magnifique couverture, dans lequel Anne-Laure Bondoux explore les notions de famille, de transmissions, de racines.

"L'aube sera grandiose" disent ses personnages pour évoquer tant le temps qui passe, l'espoir, le renouveau que la beauté réelle de l'instant.

Nine, 16 ans, est emmenée le soir de la fête du lycée par sa mère, Titania et auteure de polars, sans savoir où.

Après plusieurs heures de route, elles arrivent à un chalet en bois devant un lac.

Là, sa mère se propose de lui raconter sa vie. Son enfance, sa mère, ses frères, son père. Tous ces éléments de son passé qu'elle ne lui a jamais révélés, sur lesquels elle a menti. Et que Nine s'apprête à entendre, non sans quelque résistance, mais aussi à rencontrer au petit matin.

Titania a jusqu'à huit heures pour retracer quarante ans de vies atypiques.

Les chapitres alternent ceux du moment présent (très courts) où Nine et Titania discutent, mangent, (s')observent. Ils ont pour titre les heures qui s'égrènent et chacun va de demi-heure en demi-heure.

Et les chapitres du passé, dont le titre est un mois et/ou une année, ou une fourchette d'années, et dans lesquels Titania se dévoile, et sa famille avec.

Ce procédé me plaît, d'autant qu'il insuffle rythme et suspense au récit. La fin est ouverte, et c'est aussi quelque chose que j'aime beaucoup!

L'histoire, quant à elle, m'a plu et m'a même émue à certains moments, mais je suis restée "en-dehors". Je n'ai pas ressenti la connivence, l'immersion mais aussi le mystère que j'avais eue avec son précédent roman Tant que nous sommes vivants. 

BD

Le roman de Renart. 1. Les jambons d'Ysengrin. Scénario de Jean-Marc MATHIS et desins de Thierry MARTIN. Editions Delcourt Jeunesse, juin 2008.

C'est vraiment par hasard que je suis tombée sur cette BD à la bibliothèque. Ne me souvenant pas avoir lu le roman original dont la BD est adaptée, je l'ai empruntée afin de faire coup double, et d'en faire aussi profiter le trio.

Bien m'en a pris.

Mon 8 ans a bien ri en lisant ce premier tome (d'un triptyque) et moi aussi.

Nous faisons donc connaissance avec Renart, un goupil au poil roux flamboyant, père de famille et neveu de Primaut le Loup. Les sept histoires de ce tome sont axées sur la nourriture et le moyen d'en acquérir à moindre effort et aux dépends des autres (les hommes comme le Loup). Fidèle à sa réputation, ce goupil est rusé, menteur, malin, flatteur et arrive (quasi toujours) à ses fins.

C'est drôle, le dessin est très plaisant et ces histoires n'ont pas été sans me rappeler les aventures (malheureuses mais hilarantes) d'un autre renard face à un loup, bien plus méchant --> CLIC

Il nous faut emprunter les deux autres tomes à présent!

Ici. Richard McGUIRE. Editions Gallimard, février 2016 (2e édition)

C'est grâce à l'article de Noukette que j'ai découvert cet album tout à fait atypique.

Au-travers d'un angle unique d'une même pièce, Richard McGuire explore le temps qui passe, la manière dont nous nous approprions les lieux, à moins que cela ne soit l'inverse...

Pour ce faire, il nous en décrit les changements, bouleversements, les moments anodins, drôles, heureux ou funestes. il remonte à la Préhistoire, fait se côtoyer l'"hier" et l'"aujourd"hui" grâce à des cases judicieusement disposées dans l'image principale. Des dates les légendent toutes, il y a parfois des dialogues...

Un album qui vaut le détour et dont je vous parlerai dans un article dédié!

Long John Silver. Tome 1. Lady Vivian Hastings. Xavier DORISON et Mathieu LAUFFRAY. Editions . Dargaud, mai 2007

"De Silver, nous n'avons plus jamais entendu parler.

Ce formidable marin à une jambe a enfin disparu de ma vie.

Je suppose qu'il a retrouvé sa vieille négresse et que, peut-être, il coule des jours heureux avec elle et le capitaine Flint. 

C'est à espérer, du moins, car ses chances de bonheur dans l'autre monde sont des plus minces..."

R. L. Stevenson, L'île au trésor.

Nous voici contée une possible vie de Long John Silver qui est amené à rencontrer Lady Vivian Hastings (qui donne son nom à ce premier tome) par l'entremise du Dr Livesey. 

Ruinée mais propriétaire de ses terres à Bristol, elle use de ses charmes pour entretenir l’illusion. Son mari est parti depuis déjà trois ans pour le Nouveau Monde, à la conquête du mythique trésor de Guayanacapac, sans qu'elle n'ait de nouvelles. A tel point qu'elle le croit mort.

Malheureusement pour elle, son beau-frère a reçu une lettre de son mari, lui intimant de trouver des fonds en vendant la propriété.

Lady Vivian, décidée à ne pas se faire jeter dehors, d'autant qu'elle est enceinte, décide de retrouver son mari, tout en se mettant aussi en quête de ce fabuleux trésor et recrute ainsi des hommes par l'entremise de Silver.

Le tome s'achève sur leur départ d'Angleterre à bord du Neptune.

Voici un vrai récit de pirate, sombre, sanguinaire, brutal dont les couleurs ne trompent pas sur l'ambiance.

Les personnages sont bien campés, leur caractère dévoilé, le voile juste assez levé sur leur passé pour donner envie d'en savoir plus.

Le dessin est très beau bien qu'il ne soit pas toujours évident de repérer au premier coup d’œil qui est qui. 

Une série (en quatre tomes) que j'ai hâte de poursuivre!

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

L'atelier des souvenirs. Anne IDOUX-THIVET. Editions Michel Lafon, janvier 2018

Alice rêvait d'être chercheuse et professeure en sociologie dans le supérieur, et a fait les études pour. Malheureusement, aucun emploi ne se profile à l'horizon et elle refuse de faire comme certaines de ses amis qui ont accepté d'être professeurs au collège.

Revenue dans la Meuse, elle habite la maison de feu sa grand-mère et vient de créer, un peu sur un coup de tête, mais surtout pour faire quelque chose de sa vie, une micro-société pour diriger des ateliers d'écriture dans les maisons de retraire. Sur les 36 du département, deux ont répondu, et dix p'tits vieux se sont inscrits (6+4).

Les débuts sont très prometteurs et les rencontres, tant au niveau humain qu'en écriture, riches.

Les chapitres alternent les écrits des pensionnaires et ceux qui racontent Alice. Cela donne du rythme à un récit déjà plein d'émotions. 

J'ai hâte de poursuivre ma lecture!

3/ Que vais-je lire ensuite?

Suzy, Gaspard et les enfants bizarres. Sandrine BEAU. Editions Magnard Jeunesse, 2017

Présentation de l'éditeur:

Tout le monde rêverait d'avoir des parents comme ceux de Suzy ! Leur métier, c'est d'inventer toutes sortes de choses : douche autonettoyante, réveil diffusant des odeurs de pain grillé, porte-cartable télécommandé... Leur maison est pleine de tuyaux pour se parler d'une pièce à l'autre et Suzy dort dans une cabane suspendue avec un toboggan pour descendre dans le jardin. Oui, mais voilà : Suzy s'ennuie. Il faut dire qu'avec tout ce travail, ses parents n'ont jamais le temps de s'occuper d'elle. Heureusement que Monsieur Gnocchi, son adorable petit singe jaune, est là pour lui tenir compagnie. Sans compter Gaspard, qui vient de s'installer dans la maison d'à côté et qui a l'air d'un sacré numéro. Un beau matin, les deux amis constatent qu'il se passe de drôles de choses dans le voisinage... Ils décident alors de mener l'enquête pour découvrir ce qui peut bien transformer les enfants du quartier en phénomènes de foire.

1 rue des petits-pas. Nathalie HUG. Editions Calmann-Lévy, février 2014

Pour une lecture commune avec mon amie Magali.

Présentation de l'éditeur:

Lorraine, hiver 1918-1919. Dans un village en ruines à quelques kilomètres du front, une communauté de rescapés s’organise pour que la vie continue.
Louise, seize ans, est recueillie au 1, rue des Petits-Pas par une sage-femme qui va lui transmettre son savoir : accoucher, bien sûr, mais aussi lire et écrire, soigner les maux courants et, enfin, être l’oreille attentive de toutes les confidences. Mais dans ce village ravagé par la guerre et isolé du monde, les légendes nourrissent les peurs, et la haine tient les hommes debout. Ces peurs et cette haine, Louise va devoir les affronter car elle exerce son art dans l’illégalité, élève un enfant qui n’est pas le sien, aime un être qu’elle n’a pas le droit d’aimer, et tente de se reconstruire dans cet univers où horreur et malveillance rivalisent avec solidarité et espoir.

Mon père est parti à la guerre. John BOYNE. Editions Gallimard Jeunesse, avril 2014

Pour une lecture commune avec Bidib.

Présentation de l'éditeur:

Alfie Summerfield vient d'avoir cinq ans le jour où la Grande Guerre éclate. Son père a promis qu'il ne partirait pas mais s'engage dès le lendemain, persuadé que "tout sera fini à Noël". Quatre ans plus tard, la guerre fait rage et le jeune garçon ignore si son père est vraiment parti en mission ou s'il a disparu à jamais.Tout le monde semble savoir ce qui lui est arrivé mais le secret reste bien gardé. Devenu cireur de chaussures à la gare de King's Cross de Londres, Alfie va enfin découvrir la vérité au hasard d'une de ses rencontres et partir pour la mission la plus importante de sa vie...

Et sinon?

Pour la semaine 4 du challenge photo Instagram #52livres2018ddl de Sophie Hérisson, le thème est "cuisine". 

Voici ma photo:

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Blandine

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 29/01/2018 10:46

J'ai beaucoup aimé "1 rue des petits pas" !

Blandine 29/01/2018 13:30

Je suis sûre aussi qu'il me plaira!