Le Père Noël s'appelle Basile. Pierre PELOT – 2016 (Dès 10 ans)

Publié le 8 Décembre 2017

Le Père Noël s'appelle Basile

 

Pierre PELOT

Editions Castelmore, février 2016

Paru pour la première fois en 1993 aux éditions Syros.

 

61 pages

Dès 10 ans

 

Lu sur liseuse

 

Thèmes : Noël, confiance, entraide, peurs, suspense

 

Dans un petit village de campagne.

Dernier vendredi avant les vacances de Noël, 16h, il fait froid, la neige est tombée comme la brume et bientôt la nuit. Un appel fait partir Dominique, la maîtresse, en urgence de l'école.

 

Libérés plus tôt, ses élèves doivent attendre 16h30 dans la cour mais Basile, neuf ans, veut aller voir les décorations de la place qu'il a lui-même dessinées et que son père a transmises à la Mairie.

C'est là qu'un inconnu l'aborde et lui parle, lui pose des questions, l’air de rien, de l'école et de sa maîtresse. Surtout sur sa maîtresse…

Son aspect est bizarre mais il gagne la confiance de Basile qui monte dans sa voiture...

 

En parallèle, le père de Basile, commissaire de police dans son métier de comédien télévisuel, a pour une fois la possibilité d’aller chercher son fils à l’école.

Mais il l’attend, ne le voit pas, suppose qu’il est rentré avec l’un des autres parents, mais ne trouve que sa fille à la maison.

Sa femme est partie faire des courses, il doit être avec elle… mais quelque chose l’ennuie…

 

J’ai beaucoup aimé ce roman dont les chapitres alternent les points de vue de Basile et de son père.

Le suspense est tangible et va crescendo.

Si l’on se doute assez vite des intentions (mauvaises) de l’homme en noir, on se demande tout de même comment cela va pouvoir se terminer pour Basile, appelé « Père Noël » par cet inconnu, pour qui il ressent diverses émotions.

La dureté qui caractérisait son expression habituelle, c’était différent. En somme, cela n’avait pas vraiment d’importance. Les gens – se disait Basile – ne sont pas responsables de leur visage, pas plus qu’un elginia, il y a deux cent cinquante millions d’années, n’était responsable de son physique épineux – c’était ce que sa passion pour les dinosaures lui avait appris, et qu’il pouvait mettre à profit aujourd’hui.

Un court roman efficace et addictif qui participe au Challenge « Christmas Time 2017 » de Mya.

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

FondantGrignote 09/12/2017 06:16

Ca a en effet l'air très prenant !

Blandine 11/12/2017 00:06

Oui très!

Nancy 08/12/2017 22:05

Est-ce que ce roman termine bien, Blandine? J'ai du mal avec les histoires d'enlèvement d'enfant !
Ce roman m'attire quand même...
Belle soirée et bon week-end!

Blandine 11/12/2017 00:06

Oui Nancy, il se termine bien ;-)

MyaRosa 08/12/2017 11:16

Waouh ! C'est très tentant ! Quelle belle trouvaille !
Merci pour le partage, Blandine. J'aimerais beaucoup le lire, celui-là.

Blandine 08/12/2017 11:39

Merci Mya! Oui j'ai été agréablement surprise!