Casse-Noisette. Piotr TCHAÏKOVSKI, Elodie FONDACCI et Colonel Moutarde – 2015 (Dès 3 ans)

Publié le 23 Décembre 2017

Casse-Noisette

 

Musique de Piotr TCHAÏKOVSKI

Adaptation et voix d’Elodie FONDACCI

Illustrations de Colonel Moutarde

 

Editions Gautier-Languereau, collection « Des Histoires en musique », juin 2015

Dès 3 ans

 

Des Histoires en musique est une émission de Radio Classique animée par Elodie Fondacci

 

Notions abordées : Noël, amitié, espoir, conte, empathie

 

Si je connais la musique du ballet de Tchaïkovski, présenté la première fois le 18 décembre 1892 à Saint-Pétersbourg, je ne connais pas le conte qu’elle accompagne.

Il a été inspiré par la version, peu fidèle semblerait-il, qu’Alexandre Dumas s’est fait en 1844 du conte d'Ernst Theodor Amadeus Hoffmann : Nußknacker und Mäusekönig (Casse-Noisette et le Roi des souris - paru en 1816).

 

La douce et mélodieuse voix d’Elodie Fondacci nous entraîne dans cette merveilleuse histoire qui se déroule le soir de Noël, auprès de Marie, une petite fille qui reçoit en cadeau un casse-noisette articulé.

Un drôle de petit bonhomme de bois, droit comme un soldat, vêtu d’un uniforme rouge à épaulettes dorées et chaussé de grandes bottes noires.

Malheureusement, son frère Franz tente de le lui prendre et lui casse une jambe.

 

Pour la consoler, L’Oncle Drosselmeyer lui explique alors que ce casse-noisette n’est pas un jouet comme les autres et lui propose de lui en raconter l’histoire avant d’aller dormir…

 

Elle découvre qu’il existait un Royaume des Rats dirigé par un Roi amoureux de la princesse Pirlipat qu’il maintenait prisonnière.

Seul celui qui arriverait à casser une noix (mais magique) d’un seul coup de dents pourrait la libérer…

Les tentatives et échecs furent nombreux, jusqu’à ce qu’un jeune homme au cœur pur cassa la coque sans effort… mais le Roi des Rats ne pouvait se résoudre à voir partir sa Princesse et jeta un sort au petit soldat, qui se raidit aussitôt, la bouche entrouverte.

 

L’histoire pourrait s’arrêter là, mais elle serait bien triste…

 

Au cœur de la nuit, Marie va vivre une histoire fabuleuse et fantastique, qui entrelace le rêve à la réalité, lui faisant vivre mille émotions, de la peur à l’espoir ou encore à la malice, l’emmenant dans un superbe voyage jusqu’au Royaume des Douceurs…

Comme une allusion à un autre conte…

J’ai adoré ce conte qui joue sur l’imaginaire, qui aborde l’empathie et l’altruisme qui nous pousse à accomplir des choses incroyables comme à se dépasser et toucher au bonheur, au merveilleux !

 

La musique est douce, entraînante, stimulante, tendre… et la voix d’Elodie Fondacci l’épouse parfaitement !

Les illustrations de Colonel Moutarde, numérisées, marient parfaitement l’ancien au moderne.

 

Voici un conte à écouter encore et encore, à offrir ou à s’offrir !

Cet album participe aux Challenges « Christmas Time 2017 » de Mya, à celui de Sophie Hérisson « Je lis aussi des albums 2017 » (89/100), ainsi qu’au « Petit Bac 2017 » d’Enna, pour ma 7e ligne, catégorie Aliment/Boisson.

 

 

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Il me plait beaucoup celui-ci ! Je vais noter qu'on l'achète pour la bib !!
Répondre
B
Tu peux ;-)
M
Waouh ! J'aimerais beaucoup l'avoir, celui-ci. J'aime cette histoire et les illustrations sont très belles. Il me semble que Milly en avait parlé sur son blog il y a quelques années et je l'avais noté à ce moment-là. Il me tente toujours autant. Merci pour ce beau billet.
Répondre
B
Merci à toi!
Il me semble que tu as le livre-CD de chez Didier Jeunesse... en tout cas, il semble sublime!