Le peintre qui changea le monde. Hubert BEN KEMOUN et Justine BRAX – 2015 (Dès 8 ans)

Publié le 2 Décembre 2017

Le peintre qui changea le monde

 

Texte Hubert BEN KEMOUN

Illustrations de Justine BRAX

Editions Albin Michel Jeunesse, 2015

Dès 8 ans

 

Notions abordées : Afrique, peinture, Art, Amour, habitude, légende

 

Article écrit avec mon fils, 8 ans.

 

Lorsque mon fils a découvert la sélection CE2-CM1 du Prix des Incorruptibles 2017-2018 à l’ouverture de la mallette dans sa classe, il a flashé sur cet album

 

Il m’a donc pressée d’aller à la bibliothèque pour l’emprunter.

Sans même savoir de quoi il parlait vraiment, le dessin de couverture, coloré, l’avait attiré.

Ce fut la même chose avec Nina, un autre album de la sélection, bien que différent !

Après lecture, voilà la fiche rendue à son maître :

Notre avis:

Avant, il y a très longtemps,
Ou peut-être pas si longtemps que cela,
Les animaux d’Afrique étaient tous gris.
Un gris un peu triste, comme un dimanche de pluie.

Quelque part entre le Kilimandjaro et le grand Lac Victoria, un fils poursuit l'œuvre de son père.

Il s'appelle Boniface Lazuli et est peintre, comme son père avant lui.

Et comme lui, il donne aux animaux des couleurs et des motifs : des rayures aux zèbres, des taches rondes aux léopards, des taches de diverses formes aux girafes, des gris aux éléphants, d'autres gris aux rhinocéros...

Sans précipitation et sans questions, Boniface Lazuli peint chaque jour.

Jusqu'à ce qu'une jeune femme arrive pour qu'il lui fasse le portrait. Ce qu'il n'accepte pas.
Mais sa présence le déconcerte, fait hésiter ses gestes, perturbe ses habitudes, fendille ses certitudes.
Voilà que sa peinture ne ressemble plus à ce qu’elle était, voilà qu’il attend, qu’il guette cette jeune femme…

-Je ne comprends pas ce qui m’arrive, je n’ai jamais…
-Un grand peintre n’est pas celui qui montre la réalité, mais celui qui l’invente. Cela me plaît, Boniface !
Et je ne suis pas la seule à le penser… regardez !

Loin de déplaire, sa peinture enchante !

Lucina lui apprend la sensibilité, la douceur, à voir au-delà de la couleur, du motif et du sujet.

Avec elle, il découvre aussi l’amour !

 

Hubert Ben Kemoun a conféré à son histoire des airs de légende immémoriale pour mieux nous parler d’Art, de couleurs comme d’amour et de moitié. De personnes dévolues à être ensembles pour se compléter.

Pour apprendre à voir non pas avec ses yeux mais avec son cœur.

 

Les illustrations de Justine Brax subliment les mots plein de poésie.

J’adore son travail.

Ici, elle semble avoir associé plusieurs techniques : aquarelle, collages, galets peints ou recouverts, peinture éraflée…

Cet album participe aussi au Challenge « Je lis aussi des albums 2017 » (77/100) de Sophie Hérisson ainsi qu’au « Petit Bac 2017 » d’Enna pour ma 6e ligne, catégorie Sport/Loisir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous ai présenté d’autres albums/livres écrits par Hubert Ben Kemoun :

 

Et de Justine Brax :

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 04/12/2017 12:45

Ton fils va bientôt prendre la relève sur la blogosphère ! ;) J'aime beaucoup aussi les couleurs et les illustrations que tu montres.

Blandine 04/12/2017 14:23

Euh non, je ne crois pas ;-)

Le travail de Justine Brax est vraiment magnifique!