Coup de foudre à Austenland. Shannon HALE - 2014

Publié le 19 Novembre 2017

Coup de foudre à Austenland

 

Shannon HALE

Traduit de l’américain par Julia TAYLOR

Editions Pocket, mai 2014

(Paru en 2007 aux USA sous le titre Austenland)

264 pages

 

Thèmes : Amour, Romance, Angleterre, Jane Austen

 

Vous êtes fan de Jane Austen, adorez l’ambiance de ses romans, les jeux de séduction, sa critique à peine déguisée, son décryptage des mœurs de ses contemporains, les belles robes taille Empire et les formulations longues gracieuses, mais piquantes ?!

 

Ce roman vous plaira sans nul doute, à vous qui rêveriez de vivre à l’époque de Jane Austen !

Mais êtes-vous sûres d’en maîtriser tous les codes ?

 

Jane Hayes, 33 ans, est une jeune new-yorkaise, graphiste de métier.

Grande romantique, elle est une fan de Jane Austen, et particulièrement d’Orgueils et Préjugés pour son Mr Darcy. Cette passion lui fait ressentir de la gêne, voire même de la honte.

Cet idéal masculin mis en chair par Colin Firth, inatteignable, lui fait enchaîner les relations malheureuses. D'ailleurs, quasi tous les chapitre s nous en révèlent une, en commençant même à la toute première, lorsqu’elle avait quatre ans !

 

 

Contre toute attente, et avec un brin de curiosité et d’esprit aventureux, elle accepte le « drôle » d’héritage laissé par sa grand-tante, Carolyn, vue si peu de fois.

Cette dernière lui a offert des vacances…

Mais pas n’importe lesquelles, ni n’importe où !

Passer trois semaines en Angleterre à Pembrook Park, un domaine dédiée à Jane Austen et à ses romans, dans un décor d’époque début XIXe siècle, avec vêtements, nourriture, loisirs, convenances, loisirs et parler d’alors.

 

Jane Haytes devient Jane Erstwhile, revêt corsets et robes, doit abandonner tout phrasé contemporain et objet technologique – le portable en premier, mais elle le dissimule (Oh !).

Après un entretien d’entrée et une révision de ses connaissances, elle fait connaissance avec Tante Saffronia (Lady Templeton), Sir John, Miss Charming, Miss Hearthwrite, Mister Nobley, le Colonel Andrews… et Theodore le jardinier.

-Ah, bonjour, vous devez être la nouvelle, n’est-ce pas ? Je m’appelle Miss Élizabeth Charming, comme Élizabeth Bennet, vous voyez ? Mais le nom de famille était une idée de Mrs Wattlesbrook, il n’est pas adorable ? J’avais prévu de ne pas faire les choses à moitié et de m’appeler Élizabeth Bennet, parce que je compte bien me trouver un Mr Darcy, mais elle a dut qu’Élizabeth Charming serait bien plus joli. Bref, mes amis m’appellent Eliza, dit-elle en lui tendant la main.

Jane vite nettement que son annulaire portait la trace d’une alliance fraîchement retirée. Elle lui serra la main un peu gênée, puis pensa à faire une révérence.
-Bonjour. Je suppose que je suis Jane Erstwhile.
-Vous devez être une de ces Américaines, répondit Miss Charming.

Jane ne saisit pas immédiatement son commentaire.
Il était clair que cette femme était aussi américaine, probablement du Sud, mais son accent était étrange.
Jane mit plusieurs secondes à comprendre qu’elle tentait de s’exprimer avec un accent britannique en détachant bien chaque syllabe, mais chaque « r » la trahissait.

(…)

[Miss Charming] –Au fait, j’ai vingt-deux ans. Je l’ai dit à Mrs Wattlesbrook et je vous le dis aussi. Je n’ai pas renoncé à l’achat d’une nouvelle voiture et à un mois de vacances à Florence pour avoir toujours cinquante ans !

Entre riches « invitées » et acteurs, entre promenades et badinages, entre parties de whist et ennui, entre soupers et lectures, Jane se plaît, s’interroge, doute, se fait des promesses puériles, espère aussi, se fustige…

Où commence la fiction, où s’arrête le réel ? Y en a-t-il d’ailleurs ? Le rêve se transforme-t-il en cauchemar ?

Jane est confuse, cherche à se rattacher à son époque mais veut jouer aussi.

 

Elle ne le sait pas encore mais elle vit là une aventure hors norme, constructive et charmante.

 

On ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman !

C’est léger, addictif, rigolo aussi, parfois agaçant aussi, instructif (concernant les différentes œuvres de Jane Austen, mais aussi des Sœurs Brontë).

Avec certes des désillusions, Jane apprend beaucoup sur les gens, mais aussi elle-même.

 

Le roman est devenu film sous le même titre en 2016

J’adorerais le voir – bien que la bande-annonce laisse entrevoir plusieurs différences.

Bref, un coup de cœur pour ce roman, dont la couverture me plaît beaucoup !

Il participe au Challenge « Christmas Time 2017 » de Mya (bien qu’il ne se déroule pas à Noël) ainsi qu’au « Petit Bac 2017 » d’Enna, pour ma 6e ligne, catégorie Lieu.

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur 

FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 03/12/2017 19:01

Hummm... Je m'aperçois aujourd'hui que j'ai loupé un certain nombre de tes articles, dont celui-ci !! J'ai un peu de retard dans la lecture de mes mails et autres newletters... Il a l'air très drôle ce bouquin, je le note, ça me tente bien !

Alice 27/11/2017 11:35

Le film est vraiment à prendre au second degré (voir au troisième) mais moi j'ai bien ri quand même !!!

Blandine 27/11/2017 21:14

Je pense que cela pourrait bien me plaire ;-)

Nancy 20/11/2017 10:11

Moi aussi je suis très tentée <3
Il va sans doute rejoindre ma liste de Noël !
Belle journée Blandine.

Blandine 23/11/2017 13:26

;-)
Belle journée à vous :-)

MyaRosa 19/11/2017 12:32

C'est très tentant ! Il faut que je le lise. Il est dans ma PAL !

Blandine 20/11/2017 09:49

Ah oui, je te le recommande vivement!