Carnets 14/18. Quatre histoires de France et d’Allemagne. Alexander HOGH et Jörg MAILLET – 2014 (BD)

Publié le 22 Novembre 2017

Carnets 14/18

Quatre histoires de France et d’Allemagne

 

Alexander HOGH et Jörg MAILLET

Nicolas BEAUPRE et Gerd KRUMEICH

Sous la direction de Julie CAZIER et Martin BLOCK

 

Éditions Le Buveur d’Encre, juin 2014

118 pages

 

Ouvrage publié avec le soutien de Radio France et Deutschlandradio, de la Mision du Centenaire de la Première Guerre mondiale, de l’Office franco-allemand pour la jeunesse (50 ans – 50 projets), et en partenariat avec l’Historial de la Grande Guerre de Péronne.

Il est paru simultanément en Allemagne.

 

Dès 11 ans

 

Thèmes : Première Guerre mondiale, Histoire, Mémoire, Transmission, Front/Arrière, Enfance, médecine, amitié

 

L’album s’ouvre et se ferme sur la Carte de l’Europe, en pages de garde, en 1914 puis en 1924.

Entre les deux, pour aborder la Grande Guerre, quatre témoignages, quatre regards croisés, à plusieurs âges de la vie comme autant de manières de vivre, voir, ressentir, subir, espérer, faire le confit. A l’échelle individuelle, familiale, militaire, nationale…

 

Quatre récits issus de quatre carnets, de deux Français et de deux Allemands, ayant réellement existé et dont les deux auteurs, un Français et un Allemand, se sont inspirés.

Quatre destins fondus dans le même évènement historique, pour quatre vécus, quatre identités, et une lecture mémorielle commune.

 

Ces carnets, mais aussi photographies et documents divers, ont appartenu à :

  • Walter Bärthel, 17 ans en 1914, myope mais qui réussit à se faire engager, ressort estropié de la guerre après une longue convalescence à l’hôpital.
  • René Lucot, 6 ans au début du conflit voit la guerre comme un jeu.

Il est sensible au prestige de l’uniforme et n’apprécie pas lorsque les soldats deviennent loqueteux lorsque la guerre s’éternise. Il déménagera souvent, perdra sa mère faute de médecin dans le civil. Ses Mémoires ont été publiées en 1985 sous le titre Le Grand Break (Editions Corps 9).

  • Nessi Zenker a 14 ans en 1914. Profondément patriotique, elle écrit régulièrement dans un journal intime comme l’a demandé l’Empereur à la jeunesse allemande. Ses sentiments vont prendre plusieurs directions au fur et à mesure du conflit. Ses Carnets ont été publiés en 1993.
  • Lucien Laby, 22 ans, étudiant en médecine en 1914, va faire toute la guerre dans le service de santé, dans les tranchées ou dans les hôpitaux de l’Arrière. Il sera décoré de la Croix de Guerre à la toute fin. Son récit est connu sous le nom des Carnets de l’aspirant Laby, médecin dans les tranchées : 28 juillet 1914 – 14 juillet 1919, publié en 2001 (Editions Bayard)

Une courte présentation de la personne puis une succession de planches dont chacune se termine par une vignette parcheminée dont le contenu est une citation originale issue de ces Carnets.

La série des planches (6-7) relatent un ou plusieurs évènements ; ce n’est pas d’emblée compréhensible, les dates n’étant pas toujours indiquées, mais on s’y fait vite.

Les personnages se confondent aussi parfois.

 

Tout au long des pages, les quatre récits/protagonistes se succèdent par petits épisodes qui retracent l’entièreté du conflit et nous place vraiment au niveau de ces personnes.

C’est émouvant, effarant, grinçant, triste, étonnant aussi.

Bien sûr, sont évoqués, par le texte ou le dessin, les symboles de la Grande Guerre : les tranchées, le Chemin des Dames, les mutineries, les « planqués », les privations à l’Arrière, les débuts de l’aviation, la Voie Sacrée,… mais sont aussi présents ceux que l’on voit moins : le mal de l’ « obusite », le regard de l’enfant, et surtout, le côté allemand avec la famine et l’annonce de la défaite, la honte générée.

Et de se dire, même si nous le savions avant, qu’ils étaient/sont comme nous.

 

Ces quatre récits, authentiques, se prolongent dans une partie documentaire. Ce qui confère à l’album un aspect pédagogique, en plus de l’historique.

Le parcours de chacun après-guerre nous est dévoilé en mots, en photographies, documents et objets d’époque, avant de se terminer par un glossaire.

C’est un vrai plus je trouve !

Ces témoignages évoquent une époque lointaine qui nous paraît cependant très proche par moments. Walter, Nessi, René et Lucien ne se sont certes jamais rencontrés, et pourtant leurs histoires individuelles s’assemblent pour former un panorama es sociétés à l’époque de la Première Guerre mondiale – un témoignage unique de « la catastrophe originelle du XXe siècle » vue par quatre jeunes européens.

Préambule / L’avant-guerre

Cet album participe au RDV « BD de la semaine » qui se déroule chez Mo’ aujourd’hui (Retrouvez-y toutes les participations du jour - CLIC) ainsi qu’à mon Challenge dédié à la Première Guerre mondiale et au « Petit Bac 2017 » d’Enna pour ma 6e ligne, catégorie Lieu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Caro 26/11/2017 16:14

Je l'ai au CDI, c'est un album instructif, et bien dessiné ! Le côté original, outre les témoignages, reside pour moi dans le fait d'avoir la vision allemande.

Blandine 26/11/2017 22:05

Tout à fait!

Nathalie 22/11/2017 20:19

Pourquoi pas ? Même si j'avoue que je commence à avoir ma dose des bd sur la guerre... ;)

Blandine 23/11/2017 21:42

hé hé ;-)

Nathalie 23/11/2017 20:47

Moi aussi !! Mais sur la 2ème... ;)

Blandine 23/11/2017 10:07

Dommage! J'en présenterai une à nouveau la semaine prochaine ;-)

Khadie 22/11/2017 18:04

Très interessant ! Je la commanderai sans doute pour mon CDI !

Blandine 23/11/2017 10:07

;-)

Fanny 22/11/2017 17:59

Je note! Merci pour la découverte ! J'adore avec cette double lecture, d'un côté la fiction et puis de l'autre le documentaire.

Blandine 23/11/2017 10:09

Merci à toi!
Les histories ne sont pas vraiment de la fiction car vraiment issues des mémoires ou carnets de ces quatre personnes ayant vraiment existé. Ce qui rend cet album d'autant plus intéressant!

Cristie 22/11/2017 15:47

Il faut que je réussisse à mettre la main dessus !

Blandine 23/11/2017 10:09

oui!

Noukette 22/11/2017 15:21

Nickel pour mes collégiens, ça, noté !!

Blandine 23/11/2017 10:09

top!

Karine 22/11/2017 12:55

Ça semble hyper instructif. Et bon, pour moi, qui n'y connaît pas grand chose, ça peut même être chouette. Je verrai si je le trouve à la bib'

Blandine 23/11/2017 10:09

Je l'espère!

Saxaoul 22/11/2017 11:30

Ce livre m'intéresse pour les élèves. Je vais essayer de mettre la main dessus pour voir si je le commande ou pas.

Blandine 23/11/2017 10:09

Oui, c'est toujours mieux!

Natiora 22/11/2017 10:53

C'est un parti pris intéressant et pertinent pour les enfants, avec de jolies planches. Belle initiative.

Blandine 23/11/2017 10:09

Tout à fait!

Jerome 22/11/2017 10:36

Un album qui semble très pédagogique et aurait toute sa place dans les CDI de collège.

Blandine 23/11/2017 10:09

Tout à fait!

hélène 22/11/2017 09:57

Je ne suis pas fan des dessins...

Blandine 23/11/2017 10:10

Ils sont un peu chargés mais servent bien le propos et le but de l'album: ce qui compte in fine!

Mylene 22/11/2017 09:30

là je suis très très très curieusee ! merci :)

Blandine 23/11/2017 10:10

Merci à toi!

lasardine 22/11/2017 07:32

ha oui comme Mo ça m'interpelle pour mon fils, de 11 ans justement! merci :)

Blandine 23/11/2017 10:10

Chouette!

Mo 22/11/2017 06:53

J'aime beaucoup ce que tu en dis. Et puis je vois que tu as précisé l'âge à partir duquel on peut "entrer" dans cette lecture et l'idée de mettre l'ouvrage dans les mains de mon fils me plaît bien !
Merci pour la découverte ;)

Blandine 23/11/2017 10:11

Merci à toi!