PABLO - Tome 2 - Apollinaire. Julie BIRMANT et Clément OUBRERIE – 2012 (BD)

Publié le 22 Février 2017

PABLO - Tome 2 - Apollinaire

Scénario de Julie BIRMANT

Dessins de Clément OUBRERIE

Couleur de Sandra DESMAZIERES

Éditions Dargaud, septembre 2012.

86 pages.

Thèmes abordés : Jeunesse de Pablo Picasso, Paris, années 1900, Espagne, amitiés, art.

Ce deuxième tome suit la trame du premier et nous fait découvrir (toujours) par les yeux de Fernande Olivier, grande et brune beauté sculpturale qui orne cette couverture, les débuts de Pablo Ruiz Picasso.

Je me suis faite au trait et à ces couleurs qui, après m’avoir déplu, m’ont entraînée, et même immergée, dans ce foisonnant Paris artistique du XXe siècle naissant.

Peintres, poètes se rencontrent, s’encanaillent, se disputent, se conseillent, rivalisent aussi bien dans les cafés que dans les salons…

Et en cette année 1905, alors que le troisième Salon d’Automne ouvre ses portes au Grand Palais, et fait scandale avec Le Bain Turc de Jean-Dominique Ingres, que Matisse et Signac se bagarrent, Fernande et Pablo se cherchent, se séparent, se retrouvent…

Lui se montre possessif et jaloux.

Elle, s’ennuie comme modèle.

Seule la peinture érotique de Pablo semble intéresser.

Fernande erre à nouveau, logeant ici ou là. Leurs deux univers se croisent sans cesse.

Pablo rencontre un poète érudit, solitaire, qui clame ses vers dans un café le soir venu, Guillaume Apollinaire.

Avec Max Jacob, ils forment un trio détonant.

Ils aident Pablo à faire revenir Fernande par des stratagèmes un peu douteux, mais efficaces!

Opium et roue qui tourne.

Deux mécènes américains, un frère et une sœur, les Stein, et l’inspiration revient.

Comme l’argent.

Un portrait se dessine.

Un nouveau départ, avec et chez les Stein d’abord, puis vers l’Espagne, à deux…

Et moi, j’ai hâte qu’ils reviennent avec le tome 3 !

 

Pablo et Guillaume furent de très grands amis, en témoignent les nombreux portraits que le premier fit du second, voire d’eux-mêmes. Et ce, encore longtemps après la mort d’Apollinaire en novembre 1918.

La lecture de la lettre (Picasso et Apollinaire) - 1921 - Musée Picasso, Paris.

Source: CLIC

Ce tome participe au RDV BD de la semaine qui se passe aujourd’hui Chez Mo (Retrouvez-y toutes les participations du jour - CLIC) ainsi qu’au “Petit Bac 2017” d’Enna, pour ma deuxième ligne, catégorie prénom.

 

 

 

Retrouvez ICI tous mes articles consacrés à Pablo Picasso, un artiste que j'aime particulièrement!

 

Et là, un poème d’Apollinaire mis en images et couleurs par Laurent Corvaisier : Il y a

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi surFacebook, Twitter,Pinterest, Instagram,tumblr et Google+.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
In the pile... je suis curieuse de mon faire mon propre avis, il y en a de toutes les sortes!
Répondre
B
Tout à fait, et c'est ce qui rend les échanges si intéressants! J'espère que la série te plaira.
N
Cette série semble susciter des émotions contraires !
J'aime beaucoup l'idée de fond et j'espère pouvoir un jour la découvrir pour me faire ma propre opinion.
Merci pour la découverte Blandine et belle soirée à vous.
Répondre
B
Ces différents avis me la rendent davantage intriguante quant à sa suite. J'espère que vous aurez l'occasion de la découvrir (un peu ou beaucoup).
Belle soirée à vous,
Blandine.
N
J'ai lu les quatre tomes d'affilée et comme tu le sais ça a été une déception...
Répondre
B
Vi...
Oups car je compte bien lire et présenter les autres tomes. Mais pas d'affilée, je n'aime pas enchaîner.
M
malgré ce que tu en dis je ne suis pas super tentée :D
Répondre
B
;-)
L
contente de voir que tu continue à apprécier :)
Répondre
B
Oh oui et souhaite vivement lire (et présenter) les autres tomes ^^
H
J'ai beaucoup aimé cette série !
Répondre
B
J'ai hâte de lire les deux derniers tomes et le tome à part qui décrit ce Paris du début XXe siècle.
C
Souvenir, souvenir ! A lire sans être un incontournable pour moi.
Répondre
B
Pas un incontournable certes mais intéressant quand même!
J
C'est après ce second tome que j'ai commencé à m'ennuyer. Dommage parce que la série était vraiment prometteuse.
Répondre
B
Ah zut... Je trouve la couverture des deux autres tomes très intrigantes pourtant... Je compte bien les lire de toute façon!
M
Je n'y arrive pas avec Oubrerie. Ce dessin là, cette manière de faire évoluer les personnages, de rythmer graphiquement le récit. Brrr, pas pour moi :)
Tu me tenteras une autre fois ;)
Répondre
B
Je compte bien relever le défi ;-)