Châteaux Bordeaux - Tome 1 – Le domaine. Corbeyran et Espé - 2011 (BD)

Publié le 23 Novembre 2016

Châteaux Bordeaux - Tome 1 – Le domaine 

Scénario de Corbeyran

Dessin d’Espé

Couleurs de Dimitri FOGOLIN

Éditions Glénat, mars 2011

56 pages

Thèmes : vin, famille, transmission, traditions, France, quête.

 

Après 15 ans passés aux États-Unis, Alexandra Baudricourt retourne sur les terres du Médoc qui l’ont vu naître, pour l’enterrement de son père.

René Baudricourt vient de mourir et laisse à ses trois enfants son exploitation vinicole, le Chêne courbe, mais criblée de dettes.

Ses deux demi-frères, qui travaillent aussi dans le vaste univers, pourtant méconnu, du vin souhaitent vendre le domaine. Mais Alexandra voit là pour elle l’opportunité d’un nouveau départ.

Un nouveau départ professionnel, bien qu’elle ne connaisse rien au vin, à son vocabulaire, à ses rites et élaborations.

Un nouveau départ personnel aussi, qui lui permet de faire lien par procuration avec ce père, distant et taciturne, qu’elle a si peu connu, et par ricochet, à ses racines.

Des surprises, elle en aura. A commencer par la découverte d’un manuscrit de son père, que le récitatif du début retranscrit.

Le Médoc est une presqu’île de 240 000 hectares dont 16500 sont occupés par le vignoble.
Bordé à l’ouest par l’océan Atlantique et à l’est par l’estuaire de la Gironde, la base de ce vaste triangle se situe au nord-ouest de Bordeaux et sa pointe au Verdon.

Entre ces deux points géographiques, on dénombre plus de 2000 exploitations réparties sur 57 communes et regroupées en 8 appellations, dont 2 régionales : Médoc et Haut-Médoc, et 6 communales : Pauillac, Saint-Estèphe, Saint-Julien, Listrac, Moulis, Margaux.

(…)

C’est donc à une balade à travers la vigne et le temps, cher lecteur, que je vous convie. J’espère que vous prendrez autant de plaisir à lire ces chroniques que j’en ai pris à les coucher sur le papier…

Pages 3-4

Evidemment cette décision ne plaît pas, et ses désirs de changements non plus. Elle souhaite revenir à un savoir-faire plus artisanal, moins technologique, plus humain, dans l’espoir de bonifier ce vin qui a nettement perdu en qualité au fil des ans. Et, pourquoi pas, produire un grand cru.

Mais elle doit surtout apprendre à reconnaître qui peut l’aider ou lui nuire, jusque dans son entourage immédiat.

C’est grâce à l’article de Nathalie (merci !) que j’ai découvert cette BD au thème très original (la préface nous renseigne sur son origine) et qui m’a de suite fait écho au manga Les Gouttes de Dieu de Tadashi Agi, également chez Glénat.

 

Si le point de départ est le même (mort du père quasi inconnu et transmission d’un savoir-faire), le propos de cette BD, en tout cas du tome 1, n’est pas l’œnologie mais plutôt le monde de l’entreprise (ici familiale) avec les rapports humains, mais surtout économiques, que cela suppose.

Mondialisation, quantité au mépris de la qualité, acteurs de la chaîne de commercialisation, recherche pour trouver LE vin, faire LE grand cru, en dépit d’une matière première aussi imprévisible que le raisin.

 

 

 

Le raisin porte un nom…
Celui-ci s’appelle Cabernet-Sauvignon…
Celui qui se trouve sur la parcelle qu’on est en train de vendanger, là-bas, c’est du Merlot…
Plus au sud, tu trouveras du Cabernet franc…
Et si tu tournes la tête de ce côté, tu pourras admirer quelques hectares plantés de petit Verdot !

Pages 10-11

C’est donc dans ce décor (instructif !) que l’Homme est décrit dans ses relations, ambitions, passions, et trahisons au-travers de dessins aux couleurs sombres mais chaudes et aux teintes souvent orangées. A commencer par cette couverture, que je trouve mystérieuse et apaisante.

Cette fresque familiale compte déjà 7 tomes que j’ai hâte de découvrir !

Ce premier tome participe à la BD de la semaine, qui se déroule Chez Mo' aujourd'hui, au « Petit Bac 2016 » d’Enna, pour ma 6e ligne, catégorie Couleur, et au Challenge "Des livres en cuisine 2016" de Bidib.

 

 

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, tumblr et Google+.

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Je n'ai pas encore découvert mais Mr Hilde en est au tome 7 et trouve la série sympa.
Répondre
B
Ah! voilà qui donne envie de la continuer alors!
B
J'ai moi aussi du mal avec le dessin mais l'histoire à l'air intéressante j'irais voir si elle n'est pas dispo à la bibli :)
Répondre
B
:-) Tu me diras?!

Pour les dessins, c'est très personnel, mais vous êtes nombreuses/x à ne pas les apprécier. Je ne sais pas si la série a eu beaucoup de succès, ce serait intéressant de savoir si c'est à cause de cela le cas échéant!
M
Le dessin me rebute totalement et j'avoue qu'après mon coup de coeur pour l'album Les Ignorants, j'ai du mal à trouver une BD sur le même thème à ce niveau...
(En revanche, j'ai aimé le Tome 1 des Gouttes de Dieu.)
Répondre
B
Je n'ai lu que le tome 1 des Gouttes de Dieu et ai immédiatement été séduite. Il faut vraiment que je lise les autres! Je vais essayer de trouver l'album dont tu parles, tu m'intrigues ;-)
S
Comme Noukette, je ne suis pas attirée par le graphisme. Mais le sujet m'intéresse quand même. On verra bien si cette BD croise ma route !
Répondre
B
Et tu me diras?!
N
Je suis contente que ça t'ai plu ! Le tome 2 m'attend sur l'étagère, mais j'attends encore un peu, Papa Noël m'apportera peut-être le tome 3... Je n'aime pas attendre la suite !!
Répondre
B
Oh oh oh supeeeer!
tu donnes bien envie de découvrir la suite!
N
Hiiii !! Le père Noël est passé un peu plus tôt chez nous cette année (pour cause de dispersion familiale...) et il m'a apporté les tomes 3 à 7 inclus !!! Trop gentil le père Noël ! Du coup, depuis ce matin, j'ai relu le tome 1, enchaîné sur le 2 et là, je viens de terminer le 6... Je me calme un peu, il ne m'en reste qu'un ! Et l'histoire ne s'arrête pas là, il y aura un tome 8...
B
qui sait?! à ton inverse, j'aime bien espacer les tomes! Mais j'ai hâte de les découvrir quand même^^
N
Je n'ai pas encore tenté cette série, il faut dire que le dessin ne m'emballe pas plus que ça...
Répondre
B
ça arrive et c'est très personnel. Il y a de très belles planches et parfois... comme si c'était quelqu'un d'autre qui avait dessiné. mais l'ensemble me plaît!
M
Corbeyran donne dans le vin ! Si le sujet t'intéresse, je me rappelle d'un album qu'il avait également scénarisé (et je crois qu'il est sorti chez Glénat) ; il s'agit de "In vino veritas" ;)
Répondre
B
Merci Mo! J'irai voir ça, car oui, cela m'intéresse ;-)
L
ha c'est chouette que tu aies envie de continuer!! j'avais beaucoup aimé la série!
Répondre
B
Merci Lasardine! J'espère trouver les autres tomes rapidement car, oui, cette série me plaît. J'espère qu'elle développera davantage le côté œnologie!