Quand mes parents seront petits. Michel Boucher (dès 2 ans)

Publié le 7 Octobre 2013

Quand mes parents seront petits. Michel Boucher (dès 2 ans)

QUAND MES PARENTS SERONT PETITS

Michel BOUCHER

Albin Michel Jeunesse, 2000.

Dès 3 ans.

Notions abordées: Familles, pression, rêve.

J'ai trouvé par hasard ce livre pour enfants à la bibliothèque que "nos chers réformateurs" des rythmes scolaires seraient bien avisés de lire.

C'est le petit garçon qui "tient les rênes" désormais, et il lèverait ses parents à pas d'heure, les obligerait à se dépêcher de s'habiller, de manger beaucoup le matin, pour aller en 4e vitesse à l'école... Et ainsi de suite tout le long de la journée, avec une fin, heureusement, plus douce!

Très drôle même s'il est si vrai!

Cet article réagit au post du blog «La mare aux mots, conseils culturels pour parents et éternels enfants » qui a publié un article de Libération sur son mur Facebook !

Dans cet article, y est décrite la situation d’une maternelle parisienne où les enfants de maternelle sont réveillés de sieste pour faire des séances de relaxation…

Quand mes parents seront petits. Michel Boucher (dès 2 ans)

Mon avis : En effet, cet instant de "relaxation" pour les maternels est particulièrement mal choisi... Pour autant, je ne pense pas qu'il faille le supprimer, juste déplacer son créneau horaire! On les sollicite tellement nos petits bouts! Levés à pas d'heure parfois, laissés à l'accueil, cantine et garderie le soir... Ces instants de relaxation et d'apprentissages du lâcher prise pourraient être une bonne chose! Mais en France, c'est assez mal vu, il faut qu'on bouge, sans cesse, qu'on manipule, des évaluations diverses et variées sans cesse... J'ai été hier à une conférence sur les rythmes scolaires et plus particulièrement sur la place de l'enseignement de la culture et de l'art, et certains s'esclaffaient que l'on puisse faire du yoga en classe ou sur les temps périscolaires (TAPS)... et pourquoi pas? Au lieu d'être continuellement stressés, cela aiderait nos enfants à prendre de la distance et à mieux gérer leurs émotions et fatigues physique et intellectuelle...

Dans cet article, le journal rapporte plusieurs autres soucis de réorganisation horaire, insistant sur le fait que les temps maternels doivent être pensés autrement que ceux du primaire !

Blandine.

Rédigé par Blandine

Publié dans #Famille, #Mémoire, #Jeunesse dès 2 ans

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article