Pourquoi lire est-il si important?

Pourquoi lire est-il si important?

POURQUOI LIRE EST-IL SI IMPORTANT ?

« Savoir lire, c’est être libre ! »

La formule n’est pas de moi mais elle est si vraie !

L’écriture nous entoure de partout : à la maison (nourriture, médicaments, produits d’entretien, notices…), au supermarché, par les publicités (presse, télévision, internet), dans la rue…

Avant de lire, il faut donc savoir lire!

Mais, le monde de l’écrit échappe encore à un trop grand nombre de gens !

Le taux d’illettrisme est toujours beaucoup trop haut dans notre pays ! Oui ici, où l'accès à l'école est pourtant aisé. (Je ne parle pas des moyens qu'on lui donne ou non, autre débat, tout aussi important.)

Permettre aux enfants de découvrir l’écrit et la lecture dès le plus jeune âge, c’est espérer leur permettre d’y échapper. Leur permettre de se construire, de se forger les ailes nécessaires à leur émancipation, à leur autonomie, en formulant leurs opinions propres et non calquées, en développant un sens critique construit.

Savoir lire est donc vital ! Lire, c’est vivre !

On attribue au fait de lire le pouvoir de comprendre implicitement l’orthographe, et la grammaire. Grâce à la lecture, les mots seraient « photographiés », et on les connaîtrait sans vraiment savoir pourquoi ils sont écrits de telle ou telle manière, ou quelle règle grammaticale s’applique…

Légende ou pas, ça a été le cas pour moi ! J’aime donc à penser que le lien est réel !

Au-delà de cet aspect quotidien, mais essentiel ; lire permet de développer son imagination, de créer, de s’évader dans un monde qui n’appartient qu’à soi. Et ce, même si l’expérience est partagée par des centaines ou des milliers d’individus (sagas d’Harry Potter, Seigneur des Anneaux, Twilight, Le trône de Fer...), et qui est relayée par le cinéma. Cet aspect permet aussi de créer des affinités toutes particulières !

Lire permet donc de vivre, et de vivre des aventures, de répondre à des besoins, à des questionnements, sans jamais enfermer son lecteur !

Blandine.

Dans "La fabuleuse méthode de lecture du Profeseur Tagada et de son asistant Tsoin-Tsoin".

Dans "La fabuleuse méthode de lecture du Profeseur Tagada et de son asistant Tsoin-Tsoin".

On aimerait que les livres aident, qu'ils sauvent, ouvrant les consciences et les esprits, mais ce serait donner aux auteurs, et principalement aux auteurs dit de jeunesse, une bien trop lourde responsabilité, comme nous le rappelle Alice Brière Hacquet dans son article: De nos super-pouvoirs...

Il s’agirait de nos super-pouvoirs d’auteurs, que grâce à nous, les enfants pourront construire un monde meilleur.

Primo, je trouve ça assez lâche de compter sur nos enfants. Le monde en question est actuellement sous notre responsabilité et on ferait bien de l’assumer.

Rédigé par Blandine

Publié dans #Autres

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :