Bibliographie - Cuisiner, manger, se nourrir et écologie.

Bibliographie - Cuisiner, manger, se nourrir et écologie.

Dans mon article Alimentation et cuisine. Avec et pour les enfants. (Bibliographie), je vous disais que nous étions tous, plus ou moins, déconnectés de notre alimentation, sa provenance, la saisonnalité des produits, les transformations subies, les conditions de production...

On a voulu cacher cela, la mort, la souffrance, le sale (sang, viscères...), on a changé les termes (dire viande à tout va sans toujours préciser le nom du morceau et/ou de l'animal; minerai...). Dès lors, toutes les dérives sont possibles: reconditionnement, transformation de viande avariée, tromperie sur la marchandise...

De plus en plus de scandales alimentaires (viande de cheval, merguez et boulettes, ...) éclatent, de plus en plus d'émissions, livres, essais, exposent, dénoncent, informent, parlent, sur ces dérives et nos manières de consommer. Toujours plus, toujours trop, au détriment de nous-mêmes, notre santé, des autres, de notre planète, de l'écologie et nos enfants, ces générations futures, pour qui nous voudrions le meilleur...

Nul ne peut désormais ignorer que notre façon de consommer a des conséquences plurielles et désastreuses, voire irréversibles. Depuis le 19 août 2014, la Terre vit à crédit sur ses ressources naturelles. L'Homme va surexploiter la Terre pour continuer ses activités diverses, parfois essentielles, souvent superflues et avec quelles conséquences pour nos enfants...

Pour voir différents articles, cliquez sur les titres des journaux: Le Monde, Sciences et Avenir, L'Express...

Mais cette multiplicité des dénonciations ne banalisent-elles pas un mode de consommation auto-destructeur? Je me demande parfois pourquoi les choses semblent aller de mal en pis alors que l'on entend ces choses partout...

Nos enfants ne savent plus ce qu'est un poireau ou une betterave, pensent qu'il existe des "patatiers", sauce et sale tous leurs plats, ne savent, ou ne veulent pas savoir, qu'avant d'être un steak, ce morceau de chair était un animal, ni comment il est né, a vécu et est mort...

Alors moi aussi, j'apporte ma petite pierre à l'édifice et vous propose une petite liste non exhaustive sur ce qu'il se passe ici en France ou dans le monde en matière d'agriculture, d'élevage, de mode de consommation ,d'écologie et de futurs...

Il y a des livres, essais, documents, mais aussi émissions et films...

Végétarienne, comme vous avez certainement pu le lire ici ou là, je m'intéresse de près à cette question. Que je veuille ou non en faire un "cheval de bataille", il me faut toujours m'en expliquer, m'en justifier... On me voit et me définit par ce prisme, c'est ainsi...

Bibliographie - Cuisiner, manger, se nourrir et écologie.

Livres et documentaires sur l'alimentation et la nutrition:

Le livre noir de l'agriculture. Comment on assassine nos paysans, notre santé et l'environnement. Isabelle SAPORTA. Editions Fayard, février 2011.

J'ai découvert ce livre suite à l'interview de l'auteure et journaliste par Laurent Ruquier dans son émission On n'est pas couché.

Enquête percutante sur notre système agricole, les conditions, ou plutôt non-conditions d'élevage du bétail, l'utilisation de produits chimiques envers les animaux, les fruits et les légumes, la politique menée, les subventions ou non de l'Etat et de l'Europe, les syndicats agricoles au pouvoir quasi dictatorial... Un ton décapant, une écriture digne d'un thriller à l'humour noir, pour pouvoir ingurgiter tout ça (et il en faut!)! Une lecture indispensable!

Nul ne peut ignorer les conditions de l'agriculture en France et dans le monde. Le sujet est largement relayé dans les médias, spécialisés bien sûr, mais aussi de grand public et à toute heure!

Isabelle Saporta a récemment été l'auteure d'une grande enquête sur le vin, dont le livre a donné naissance à un reportage diffusé en septembre dernier sur France 3: Vino business.

Quelques articles ici ou .

Toxic. Obésité, malbouffe, maladies... Enquêtes sur les vrais coupables. William REYMOND. Editions J'ai lu, septembre 2007.

Ce document mène l'enquête de l'autre côté de l'Atlantique, autour de deux choses: un fait divers, la mort d'un petit garçon suite à l'ingestion d'un hamburger, et l'idée reçue selon laquelle les gens obèses le sont par manque de sport et d'une trop grande ingestion de nourriture (évidemment mauvaise!).

On découvre, avec effarement et consternation, que ceci n'est absolument pas le fruit du hasard et que les politiques, à tous les niveaux, et les lobbies, extrêmement puissants aux USA, entretiennent la malbouffe à tous les étages et dans toutes les consciences. Et que ce règne s'étend sur le monde, créant des écarts de plus en plus intolérables entre les populations, leurs connaissances de l'alimentation et leur possibilités d'action...

A lire car cela ne se passe pas que là-bas!

Protégez vos enfants de la Malbouffe! Apprenez-leur à bien manger. Cyril LIGNAC. Editions Michel Lafon, août 2007.

Le célèbre chef nous livre ici, entre plusieurs pages autobiographiques, sa vision de l'alimentation et quelques moyens simples pour remédier à la malbouffe ambiante. Comment faire ses courses, quels produits privilégier, quelques recettes données ici et là, des idées pour enjoliver légumes et assiettes. Une lecture simple et chaleureuse, à l'image de son auteur, que j'apprécie beaucoup!

Santé, mensonges et propagandes. Arrêtons d'avaler n'importe quoi! Thierry SOUCCAR et Isabelle ROBARD. Editions Seuil, avril 2004.

Ce livre est sorti au moment où battait son plein la campagne des "5 fruits et légumes par jour". Méthodiquement, mais simplement, les auteurs nous expliquent toutes les inepties de cette mesure, les problèmes de notre alimentation actuelle, les lobbies... Et ils vont au-delà en proposant des solutions, une alternative.

Lait, mensonges et propagande. Thierry SOUCCAR. Editions Thierry Souccar, deuxième édition revue et augmentée, 2008.

Tout le lobby laitier est décrypté et mis à mal dans ce livre choc, qui dénonce les mensonges et les dérives de la consommation de lait, les enjeux politiques et de santé.

Lait de vache: blancheur trompeuse. Méfiez-vous des faux amis. Anne LAROCHE-WALTER. Editions Jouvence, 1998.

Dans ce petit livre, l'auteure nous explique tout sur le lait, sur ce qu'il contient naturellement, et chimiquement du fait de l'alimentation de la vache, et pourquoi il n'est pas bon, car inadapté pour l'homme. Comment faire pour contourner sa mainmise, quelles sont les vérités à savoir, que consommer pour que nos besoins en calcium soient comblés? Pourquoi lait et maladies ORL sont liées?

Court, corrosif, nécessaire!

La cure de raisin. Santé, détoxication et prévention. Johanna BRANDT. Editions jouvence, mai 2000.

Johanna Brandt, infirmière sud-africaine du début du XXe siècle, nous délivre ici son expérience de survivante du cancer. Elle nous explique les extraordinaires vertus et pouvoirs du raisin et que tous nous devrions consommer en cure pour purifier, détoxifier notre corps de l'intérieur... Surtout en ces temps où nous ne savons plus vraiment ce que nous consommons.

Livres non lus encore:

No steack. Aymeric CARON. Editions Fayard, janvier 2013 et paru en poche aux Editions J'ai lu en 2014. (clic)

Plusieurs articles ici ou .

L’animal est une personne. Pour nos sœurs et frères les bêtes. Franz-Olovier GIESBERT. Editions Fayard, octobre 2014.

Découvert dans l'émission de Laurent Ruquier, On n'est pas couché, du samedi 11 octobre 2014 (CLIC).

« Si j’ai écrit ce livre, c’est pour tirer les leçons d’une vie passée avec les animaux depuis la petite enfance, à la ferme, puis en ville. Au fil des pages, je vous parlerai de plusieurs de mes amis auxquels, si grands soient mes hommages, je ne pourrai jamais rendre les bonheurs qu’ils m’ont donnés, avec leur candeur et leur humour : un jeune bouc, un vieux perroquet, des chats, des araignées, des bovins ou des chiens. Pourquoi traitons-nous avec tant d’égards les animaux de compagnie, substituts de l’homme, et si mal les bêtes à manger, machines à fabriquer de la viande ? Alors que nous consommons chaque année des milliards d’animaux issus de la terre et de la mer, il est temps que nous descendions de notre piédestal pour les retrouver, les écouter, les comprendre. J’ai voulu aussi lancer un appel pour que cesse le scandale des abattages rituels, halal ou casher, qui imposent à nos sœurs et frères les bêtes des mises à mort dans d’inutiles souffrances. »

Il faut vraiment revoir nos rapports à l'animal et considérer leur bien-être et souffrances. L'exploitation animale contre les psys pour animaux est un fossé intolérable. Au nom de quoi certains ne sont condamnés qu'à souffrir, souffrance que leur chair perpétue jusque dans les assiettes, alors que d'autres sont bichonnés et sur protégés?

Bibliographie - Cuisiner, manger, se nourrir et écologie.

Films et émissions de Télévision sur l'écologie et l'alimentation.

Emission Capital Terre sur M6.

A revoir ici.

Vu du Ciel, 6 émissions de Yann ARTHUS-BERTRAND. Diffusées sur France 2. (2006-2008)

Que l'on peut voir ici aussi.

Un jour sur Terre, film documentaire réalisé et écrit par Alastair Fothergill et Mark Linfield, et narré par la chanteuse Anggun. (2007)

Absolument magnifique, et tragique...

Gaspillage alimentaire ... Les chefs contre-attaquent.

Emission proposée sur M6, dont la première a été diffusée mardi 7 octobre 2014.

Les chefs Cyril Lignac, Philippe Etchebest, Ghislaine Arabian, Yves Camdeborde et Florent Ladeyn souhaitent sensibiliser la population française sur cette épineuse question, apprendre à chacun à cuisiner les restes ,découvrir les vraies péremptions et ainsi réduire les gâchis.

Photo diffusée sur Facebook par La Ligne Gourmande et issue de La santé par l'assiette: http://www.lasantedanslassiette.com/

Photo diffusée sur Facebook par La Ligne Gourmande et issue de La santé par l'assiette: http://www.lasantedanslassiette.com/

Bien sûr, comme nous le montre bien l'article de l'Express partagé plus haut, certains, plus ou moins nombreux, ne sont pas d'accord avec cette théorie et considèrent que si la Terre mute, cela lui est davantage imputable qu'à l'action humaine.

Climat: et si la Terre s'en sortait toute seule? Laurent CABROL. Editions Le Cherche Midi, décembre 2008.

Laurent Cabrol estime ici que la Terre a déjà subi nombre de mutations et que nous en vivons qu'une de plus, certes rapide, mais que l'Homme n'est pas si responsable que cela, et qu'elle n'a nul besoin de son action pour s'en sortir!

Bibliographie - Cuisiner, manger, se nourrir et écologie.

Livres et documentaires, Presse sur l'écologie.

L'écolo écono. Sauvez la planète ... et votre porte-monnaie. Cécile GLADEL.Editions Michel Lafon, avril 2008.

Un guide complet pour allier écologie à sa grande sœur, l'économie!

Le catalogue GoodPlanet.org 1000 façons de consommer responsable.

Sous la direction de Yann ARTHUS-BERTRAND. Editions de La Martinière, avril 2008.

Ce catalogue de la fondation de Yann Arthus-Bertrand propose 1000 idées, solutions, méthodes pour consommer autrement, de l'alimentation, à l'habillement, au ménage, aux loisirs, dans le respect de notre environnement.

Il cite nombre de sites internet, grands ou petits, connus ou non. Très beau et très utile.

Biomood. Le magazine écolo au féminin.

Malheureusement, ce magazine n'a pas pu éditer beaucoup de numéros (juste 4), mais ses dossiers étaient très intéressants, avec un ton et une présentation très attrayants!

Féminin bio, Causette, ...

Lisez, informez-vous et discutez!

Tout comme les petits ruisseaux font les grands fleuves, chacun mais tous ensemble, tous nos petits gestes et petites actions combinés pourront, je l'espère, changer les mentalités et donc les choses.

Les émissions On n'est pas couché, de Laurent Ruquier, avec, entre autres, Franz-Olivier Giesbert comme invité pour son livre L’animal est une personne. Pour nos sœurs et frères les bêtes, du samedi 11 octobre 2014, puis celle Les Grandes Questions de ce dernier, jeudi 16 octobre 2014 sur France 5, avec pour invités Piere Rabhi (philosophe et agriculteur biologiste), Stéphane Le Fol (Ministre de l'agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt) et de Matthieu Ricard (Moine bouddhiste, docteur en génétique cellulaire et auteur), ont posé sur la table les différents problèmes et manière de concevoir l'animal et sa consommation.

Dans les deux, les différents invités ou chroniqueurs ont débattu de la nature de l'animal et de la valeur de son existence.

La question est là!

L'animal a-t-il une valeur moindre que l'Homme et entre tous les animaux, pourquoi existe-t-il une hiérarchie, affective qui plus est?

En effet, nous n'accordons pas la même attention aux animaux, selon qu'ils soient "domestiques", du "bétail" ou sauvage. Pour 90% des Français, leur animal domestique fait partie de la famille, alors que seuls 3% sont végétariens.

Le terme de schizophrénie a été employé et c'est bien de cela dont il s'agit. Pourquoi certains animaux pourraient-ils être choyés, alors que d'autres ne devraient "vivre" et surtout mourir que pour le bien-être de l'Homme. Qui, non seulement n'en a pas besoin pour vivre, mais qui, pire encore, tue en masse. Le terme zoocide, employé par Mathhieu Ricard dans son dernier livre Plaidoyer pour les animaux, est tout a fait descriptif et indiqué!

Dans ces deux émissions, la même question a été formulée par les chroniqueuses: Est-ce le moment de se préoccuper de cela, surtout lorsqu'on voit ce qu'il se passe en Syrie? (termes différents mais l'idée est là.)

Comment peut-on comparer ces deux choses. Car dans l'absolu, ce ne sera jamais le moment de se préoccuper de cette question, puisque la nature de l'Homme est ainsi faite qu'il crée et enchaîne les conflits. Et d'ailleurs, il n'y a pas qu'en Syrie que des choses ignobles se passent de la part d'humains contre d'autres humains. La violence est inhérente à l'Homme, que ce soit dans ses actes ou paroles.

Mais, à mon sens, cette question est de l'ordre du détournement, et permet à elles, comme à d'autres, de se justifier et d'apporte une légitimité au fait de se voiler la face. De ne pas vouloir voir, savoir, réagir contre ce qu'il se passe avec la politique agricole, d'élevage et d'abattage.

Car cette connaissance révolte et oblige à changer de comportement, à réagir. Et c'est bien là le cœur du problème!

Blandine.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :