C'est lundi, que lisez-vous? #327

Publié le 28 Décembre 2020

J'espère que vous avez passé un beau, doux, joyeux, chaleureux, délicieux, festif Noël! Que vous avez été choyés, que vous avez choyé aussi, et bien sûr, lu!

La semaine dernière a filé si vite que je n'ai eu le temps de rien faire pour le blog et à peine de lire. Mais c'était bien! Je me rattrape à présent! Cette semaine devrait être plus calme, et je compte bien m'immerger dans plusieurs livres!

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu les semaines passées ?

ALBUM

archives DÉTECTIVE - Enquête dans le mystère des archives. Texte de Nancy GUILBERT et illustrations d'Anna GRIOT. Editions Courtes et Longues, à paraître le 21 janvier 2021

Accompagné de ses parents, un enfant pénètre dans le bâtiment des Archives. Au hasard des salles, il découvre les papiers, livres, parchemins, documents qui y sont conservés, ceux qui sont consultables, ceux qui doivent être préservés, ceux qui doivent être restaurés.  Entre ses doigts file l'Histoire, filent des histoires, des époques, des coutumes. Mais lui est en quête de "son" archive, celle qui le racontera, qui lui donnera son identité.

Après L'Arboretum et Nuit, Nancy Guilbert et Anna Griot nous convient à faire un autre voyage: Une formidable plongée dans l'Histoire, la Mémoire, leur conservation mais aussi leur découverte et transmission. Les mots de Nancy Guilbert se font poèmes, les illustrations d'Anna Griot sont immergeantes. L'arbre, le papier, le livre se retrouvent partout, les couleurs nous éblouissent, et l'on accompagne avec fébrilité et curiosité cet enfant dans sa quête. Elles nous apprennent, ou nous rappellent, tous les métiers qui entourent les Archives et que, nous aussi, pouvons retrouver nos ancêtres, leur nom, notre histoire dans les Archives.

ROMAN JEUNESSE

La Street - En mode détente. Texte de Cécile ALIX et dessins de Dimitri ZEGBORO. Editions Magnard Jeunesse, octobre 2020

La Street - En mode bolide: Venu de la campagne, Carl s'était immédiatement entendu avec Miel et Orel, tous deux fans de glisse, et qui, avec Carl en fauteuil roulant, allaient former un super trio fan de glisse et de street art, retranchés dans la planque, un hangar d'apparence abandonné juste à côté du terrain vague, et découvert grâce à Oumtiti le mouton nain de Carl.

La Street - En mode rebelle: le hangar appartient malheureusement au propriétaire de l'immeuble où vivent Carl, Miel et Orel, et ce dernier veut le vendre. Les trois amis s'y refusent, mais encore faut-il être en mesure de faire une proposition pour l'éviter. Aussi construisent-ils un projet qui visent à créer du lien local et social, avec une végétalisation de l'espace urbain, un skate park et un lieu d'expression culturelle, par le graf notamment. Et pour les aider, ils trouvent même un sponsor: RCK, un rappeur!

Dans ce troisième tome, le skate park est inauguré, il est magnifique et attire beaucoup de monde, dont Clarisse malheureusement, la pimbêche de leur classe qui ne cesse de se moquer d'eux. Bien que sachant faire du roller, son unique ambition est d'avoir un selfie avec RCK. Et ce dernier leur propose justement de participer à sa tournée en Ardèche, et où ils seront invités à monter sur scène! C'est l'occasion pour eux de découvrir comment se passe une tournée musicale, avec le transportes, les répétitions, le live, le contact avec le public... dont Clarisse... encore!

Et d'apprendre à voir au-delà des apparences!

J'aime beaucoup cette série pleine de pep's, de fraîcheur, et d'humour qui évoque l'handicap comme une force avec des possibles, comme pour n'importe qui, qui parle d'engagement, de projets construits, d'optimisme, de cultures classique, populaire et urbaine, et de la ville en des termes positifs. La typographie et la mise en page suivent cela et le texte s'accompagne de dessins, cases de BD, expressions exagérées, ce qui rend la lecture très dynamique. J'aime beaucoup. Mon 11 ans qui a lu ce 3e tome avant moi s'est régalé!

ROMAN

Sauver Noël. Romain SARDOU. Editions Pocket, novembre 2009

Ce roman fait suite à Une seconde avant Noël, roman que j'avais beaucoup aimé dans lequel Romain Sardou nous racontait, à sa manière, l'origine de Noël, pour redonner aux humains de la magie, du merveilleux...

Ainsi, retrouvons-nous quelques personnages déjà croisés.

1854, Noël s'apprête à être fêté pour la deuxième fois, les enfants ont tous écrit au Père Noël, et l'attente est palpable. Chez les Balmour, Gloria Pickwick, la femme à tout faire, n'est pas particulièrement sensible à cette atmosphère mais aime que sa fille unique, Zoé, dix ans, le soit.

Des voisins étranges, tout vêtus de longs vêtements noirs emménagent dans la maison voisine qui était l'objet d'une longue bataille judiciaire et laissée à l'abandon faute de consensus. Tout en eux transpirent le mystère, et une mauvais impression étreint Gloria.

Elle peut! Alors qu'aucun enfant n'a reçu de présent à Noël, que l'atmosphère est soudain devenue morose partout dans la ville, le pays même, chez les voisins, la fête bat son plein. Jamais ils n'ont fait autant de bruit. Gloria décide d'aller jeter un œil dans la maison alors qu'elle semble avoir retrouvé son calme...

Avec ce roman, Romain Sardou entremêle croyances, coutumes, réalisme social, féérie, contes et magie. Gloria, accompagné d'un enfant, Harold Gui (celui d'Une seconde avant Noël), entreprend un voyage improbable, rencontre un Conteur, le Diable, mille lutins, voient des rênes volants, et volent avec des oies.

J'ai été totalement immergée, emportée, transportée. Je me susi régalée!

BD

The Moneyman. Personne ne pouvait tenir tête à Walt Disney. Personne sauf son frère... Alessio DE SANTA. Editions du Long Bec, 2018

Walt Disney, qui ne connaît pas ce nom?! Un nom associé à des dessins animés, des Princesses, des parcs d'attractions, une chaîne de télévision, des documentaires... On connaît ce qui porte son nom, mais le connaît-on lui? Son histoire, son enfance, la réalisation de cet empire? Non. En tout cas pas moi.

Les auteurs, italiens, ont choisi de le raconter par le biais de son frère, Roy, de 8 ans son aîné, et avec qui il a créé cet empire. Walt, dernier d'une fratrie de quatre frères, l'artiste, le mal-compris, qui rêvait de créer quelque chose de plus grand que lui, qui entreprenait sans cesse, qui avait toujours des idées novatrices, mais pas du tout au fait des réalités financières et sociales de son temps... Ce que se chargeait de faire son frère. Ainsi ont-ils créé cet empire à eux, un côté rationnel et réaliste associé à un esprit fantasque, tourné vers l'amusement et la fête, avec des entreprises qui rapportaient mais qui croulaient constamment sous les dettes, sous la pression des actionnaires...

Ce roman graphique est passionnant!

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Minuit! 12 histoires d'amour à Noël. Collectif d'auteurs américains. Editions Gallimard Jeunesse, 2015

Noël, neige et romantisme, voici douze nouvelles de romance ado servies par une magnifique couverture.

  1. Trois, deux, un. Rainbow Rowell: L'amitié est une forme d'amour. Noël permet toutes les folies. Comme celle de passer de l'amitié à l'amour?! Mags et Noël vont s'y risquer. J'ai beaucoup aimé les phrases échangées entre eux.
  2. La dame et le renard. Kelly Link. Un brin de fantastique et de magie pour un amour qui prend son temps, un amour venu d'un autre temps. J'ai eu l'impression d'être dans un conte avec des personnages imaginaires.
  3. Des anges dans la neige. Matt de la Peña. New-York enneigé, une tempête de neige: une ambiance idéale pour que deux êtres se rencontrent. Entre prétextes et omissions, Shy et Haley vont faire connaissance... Une nouvelle et un dénouement assez convenus.
  4. Sapin de solstice. Stephanie Perkins. Histoires de famille, de solstice, d'entraide et de sapins.
  5. Polaris, c'est là que tu me trouveras. Jenny Han. La magie existe, même lorsque cela paraît improbable. Ainsi Nattie, fille adoptive du Père Noël a réellement rencontré un humain. Heureusement, un lutin la croit.
  6. Ton père Noël pour une nuit. David Levithan. Pour faire plaisir à son petit-ami Connor, et même s'il est juif, notre narrateur accepte de jouer le Père Noël. Sa mission, apporter chez Connor, qui vit encore chez sa mère avec ses deux sœurs, des cadeaux de Noël. Il faut que la petite Riley le voit sans soupçonner qui il est réellement. Le plan fonctionne jusqu'à ce que Lana,  l'autre sœur se lève. Les choses se compliquent mais il s'en sort bien. Et alors qu'il s'apprête à partir, et même si la famille de Connor n'est ni au courant de son homosexualité, ni de son couple, il veut aller le voir dormir.
  7. Krampuslauf. Holly Black. Le Krampuslauf est une fête qui célèbre l'envers du décor de Noël, en mettant à l'honneur le Père Fouettard. A Mossley Academy, école prestigieuse et renommée de Fairmont, c'est la deuxième année qu'il est organisé, mais au gout de notre narratrice, il a perdu de son idée première puisqu'organisé par des mères de familles qui récoltent de l'argent pour les projets scolaires de leur enfant ou œuvres de charité aussi lointaines qu'impalpables. Elle y est avec ses amis juste pour confondre Roth. Il sort avec Penny qui est persuadée qu'il a une autre petite amie. Ce qui s'avère vrai. Et pour la provocation, elle invite Roth et sa bande de copains friqués. Les préparatifs se passent super bien mais la fête vire mal... jusqu'à ce qu'un invité, croisé au Krampuslauf arrive...
  8. Bon sang, Sophie Roth, qu'est-ce qui t'a pris? Gayle Forman. Cette question, Sophie Roth n'a de cesse de se la poser. Pourquoi avoir choisi cette université perdue au milieu de nulle part, pourquoi avoir réagi de la sorte, pourquoi avoir choisi ces cours? Etc. Tout le temps, pour tout, elle se remet en cause, pense être la cible de moquerie et est souvent seule. Noël se profile, et comme le billet d'avion est cher, elle attend la deuxième semaine de vacances pour rentrer chez sa mère qui n'a pas beaucoup d'argent. De toue manière, Hanouka est déjà passé. C'est en assistant à un concert de chants de Noël avec pulls de Noël qu'elle fait al rencontre de Russel, qui l'emmène manger une tarte aux pommes spéciale... J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, très douce, romantique et réaliste aussi.

 

Point de fuite. Nancy GUILBERT et Marie COLOT. Gulf Stream Éditeur, collection "Électrogène", 8 octobre 2020

Présentation de l'éditeur:

Mona, lycéenne lumineuse, a tout pour être heureuse : une chouette famille, du talent pour le dessin – passion dont elle veut faire son métier – et depuis peu, un amoureux prévenant et merveilleux. Elle ne remarque pas qu’insidieusement, ce dernier l’enferme dans une étreinte malsaine, transformant son existence en cauchemar. Désormais, face au miroir, les traits tirés, qui aurait cru que Mona ressemblerait un jour à ce tableau qu’elle a tant étudié, celui de la Femme qui pleure ?
Autour de la jeune fille gravitent Marin, son meilleur ami, Lya, voisine dont elle ravive le passé douloureux, Esther, alliée inattendue, et Cassien, poète et témoin de la cruauté humaine sous toutes ses formes. Tous mêlent leurs destins au sien, pour l’aider à s’échapper de cette toile dans laquelle tant d’autres avant elle sont tombées.

J'ai fait connaissance avec Mona, lycénne qui veut intégrer les Beaux-Arts, flamboyante rousse, dont le meilleur ami est surnommé Curry. Elle fait la connaissance pendant un cours d'un jeune homme qui ne peut laisser indifférent.

Le roman est choral, les voix se croisent et peu à peu l'on devine l'étreinte, l'étau qui entoure, emprisonne Mona. Je continue doucement ma lecture.

 

13 à table! 2021. Collectif d'auteurs. Editions Pocket, novembre 2020

Comme chaque année, lire ce recueil est un RDV incontournable. Cela fait sept ans que cette initiative a été lancée et pour cet "anniversaire", le thème choisi est celui de l'amour, du premier amour même.

Comme à chaque fois, j'ai commencé par la nouvelle de Maxime Chattam... Big Crush ou le Sens de la vie... qui m'a déçue. Et au moment où j'écris ces lignes, je ne me souviens de rien concernant cette nouvelle.

J'ai aussi lu celle d'Agnès Martin-Lugand, Des lettres oubliées, dans laquelle Sophia assiste impuissante au changement de comportement de son compagnon depuis cinq ans, Eric. La raison: il a reçu un appel téléphonique de son premier amour, Justine. C'est tendre, douloureux mais beau.

3/ Que vais-je lire ensuite?

Quartier libre. Vincent LAHOUZE. Editions Michel Lafon, octobre 2020

Présentation de l'éditeur:

Février 2017, Olivier, éducateur d’une trentaine d’années, assiste à la veillée funèbre d’Ismahane, l’une de ses protégées qu’il connaissait depuis sa plus tendre enfance. Ismahane l’insolente, la libre et charismatique Ismahane, s’est suicidée à la veille de ses seize ans.

Pour lui rendre hommage et pour tenter de comprendre le geste irréparable de celle qui aurait dû avoir la vie devant elle, il décide de mener l’enquête. L’occasion pour lui de revenir sur ses débuts d’éducateur inexpérimenté catapulté dans ce quartier difficile de la banlieue de Toulouse. Un quartier régi par ses propres lois qui vous broie et vous recrache aussi bien qu’il peut vous porter.

Une réflexion bouleversante sur des quartiers où la vie tient de la survie, où la violence côtoie la plus grande humanité. Un livre coup de poing.

Après avoir lu et aimé son premier roman en autofiction, Rubiel e(s)t moi, lire ce deuxième roman est une évidence!

Et sinon?

Le blog fête ses 7 ans et à cette occasion, plusieurs concours se succèdent. Retrouvez-en la liste ICI.

Un dernier concours arrive bientôt!

Pour finir, je vous mets le lien des articles parus la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Et surtout, prenez soin de vous!!

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 31/12/2020 17:21

Je ne lis presque plus hélas... Je n'arrive pas à me poser/pauser... Du mal à m'adapter au rythme toujours changeant de mon nouveau travail et pas mal de fatigue. ça reviendra ! A partir de janvier mon planning devrait être plus régulier.

Blandine 01/01/2021 18:41

Je ne peux que te le souhaiter, c'est hyper frustrant je trouve, mais ce n'est qu'un temps, cela reviendra ;-) N'oublie pas de prendre du temps pour toi aussi, autrement qu'en lecture aussi! Des bisous!

Nancy 30/12/2020 11:06

Quelle belle semaine livresque Blandine :) et je vous comprends, les jours entourant Noël sont souvent riches et en mode tourbillon :))
Merci pour vos mots sur Archives détective :)
Je vous dirai quelle nouvelle j'ai préféré pour 13 à table ! J'aime beaucoup l'idée de Moneyman. Que l'on aime ou pas Walt Disney c'est tout de même un destin impressionnant !
Je vous souhaite une douce fin d'année avec ce dernier C'est lundi de 2020 :)

Blandine 01/01/2021 18:39

Merci beaucoup Nancy <3 Et c'est moi qui vous suis reconnaissante!
Pour Moneyman, j'aime tellement ce genre de livres qui permet de mieux connaître l'homme derrière le personnage. Et comme pour tant d'autres, je réalise que je ne connaissais pas grande chose de Walt Disney.
Oui ces jours entraînent une ferveur bien particulière, une sorte de bulle!
A tout bientôt!