Les Misérables - Cosette. D'après Victor HUGO. Maxe L'HERMENIER, Looky et Parada – 2020 (BD)

Publié le 4 Novembre 2020

Les Misérables
Tome 2
Cosette

D'après l'œuvre de Victor HUGO (1862)

Adaptation de Maxe L'HERMENIER
Dessin de Looky
Couleurs de Parada

Editions Jungle, collection "Pépites", octobre 2020
72 pages

Thèmes : Adaptation, Classiques, France, XIXe siècle, Chronique sociale, Histoire, Famille
 

Résumé du tome 1 – Fantine :

Fantine est une jeune fille blonde, naïve et amoureuse.
Quittée par celui qui s’est amusé d’elle sans savoir qu’elle était enceinte, dans l’impossibilité de trouver un travail, elle décide de quitter Paris pour revenir dans sa ville natale, Montreuil-sur-mer.
En chemin, à Montfermeil, elle laisse sa fille de trois ans, Cosette, en pension chez un couple d’aubergistes, les Thénardier.
Elle ne se doute pas qu’elle vient de confier Cosette à de méchante gens, avides, fourbes, qui n’auront de cesse de lui extorquer de l’argent, non pas pour le bien de l’enfant, mais pour le leur et celui de leurs deux petites filles.

Réduite à la misère, Fantine tombe toujours plus bas dans l’échelle sociale.
Ce n’est que sur son lit de mort qu’elle rencontre un homme bon, Monsieur Madeleine, autrement appelé Monsieur le Maire, qui lui promet le retour de sa fille.

Mais ce dernier cache un terrible passé, qui se rappelle à lui sous les traits de l’Inspecteur Javert.
Monsieur le Maire s’appelle en réalité Jean Valjean, il a passé dix-neuf ans au bagne, mais sitôt dehors, libre, il a volé une pièce à un enfant, Petit-Gervais, et de l’argenterie à un évêque, sans que ce dernier ne l’ait accusé.
Pris de remords devant une injustice qui voyait un pauvre bougre être accusé de ses propres crimes, il dévoile sa véritable identité et mais parvient à s’enfuir avant d’être mis aux arrêts.

***

Tome 2:

Alors qu’il tentait de rejoindre Montfermeil, Jean Valjean est arrêté et renvoyé au bagne.
Sur le navire l’Orion, il sauve la vie d’un jeune homme et en profite pour sauter à la mer, faisant croire à sa mort.

« Au sergent de Waterloo », Cosette lave, nettoie, est à peine nourrie, coud, sans cesse rabrouée par la mère Thénardier, qui a eu, entre temps, un fils.
Un soir d’hiver, Cosette est envoyée chercher de l’eau. Alors qu’elle remplit son seau à la rivière, un homme aux cheveux blancs lui propose son aide et lui demande de l’amener à l’auberge pour y dormir. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Jean Valjean qui paye, cher, très cher, pour l’emmener avec lui.

Elle l’appelait Père. Grâce à lui, elle réapprenait à vire ; grâce à elle, il persévérait dans la vertu. Il était le soutien de cette enfant et cette enfant était son point d’appui.

Ils gagnent Paris, mènent une vie paisible dans laquelle des habitudes s’installent… pour la plus grande curiosité de de la propriétaire et des riveraines, qui se questionnent.
Dans le même temps, un homme est titillé par des faits se recoupant trop pour être des hasards : Javert.
Ainsi monte-t-il à Paris…

Les Misérables - Cosette. D'après Victor HUGO. Maxe L'HERMENIER, Looky et Parada – 2020 (BD)
Les Misérables - Cosette. D'après Victor HUGO. Maxe L'HERMENIER, Looky et Parada – 2020 (BD)

Cette suite m’a autant plu que le premier tome. Tant dans le récit que graphiquement.
Des Misérables, il ne me reste que quelques bribes (je ne l’ai jamais lu en entier, juste des passages en classe), aussi suis-je ravie de le découvrir ainsi. J’aime vraiment les adaptations BD !

Ce deuxième tome est moins linéaire que le premier et fait des allers-retours dans le temps pour nous raconter un peu de l’histoire personnelle des personnages de façon à cerner leur caractère. Comme le rendu de certains actes du passé.

Entraide, misère sociale, commérages, cupidité, mensonges, justice sont au cœur de ce deuxième tome.

Côté dessins, c’est toujours aussi beau et dynamique, malgré quelques corps pouvant apparaître tassés. Selon les postures des personnages, des cadrages quasi similaires se retrouvent. Seuls comptent alors les détails. Comme pour les deux couvertures.
Le Paris de l’époque est très bien rendu, ainsi que les vêtements et uniformes.
Et cette atmosphère lourde, mauvaise, froide, oppressante…

Comme pour le premier volet, l’objet-livre est soigné, avec un ruban signet jaune, un vernis sélectif, des pages épaisses, et à la fin six pages documentaires « pour aller plus loin », et découvrir la genèse des Misérables, une des illustrations de Cosette, et un petit quiz rédigé et validé par des enseignants.

Trois autres tomes sont prévus. Et je les lirai, c’est certain !

Cet participe au RDV « BD de la semaine » aujourd’hui chez Moka (CLIC); au « Petit Bac 2020 » d’Enna pour ma 12e ligne, catégorie Prénom; et à notre Challenge avec Nathalie "Cette année, je (re)lis des classiques".

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gauvin 18/01/2021 10:38

J adore les miserables quand sort le tome 3 merci

Blandine 18/01/2021 11:04

C'est une belle œuvre! Je ne sais pas pour le tome 3, mais j'espère d'ici à la fin de l'année!

Alice 17/11/2020 23:34

Je ne suis pas fan fan du graphisme mais par curiosité j'y jetterai un oeil.

Blandine 18/11/2020 14:33

Je ne peux que t'y encourager ;-)

Stephie 12/11/2020 07:01

Intéressant pour lancer des jeunes, par exemple, sur le chemin de cette oeuvre grandiose

Blandine 13/11/2020 11:10

Exactement!

Caro 11/11/2020 16:23

Cela peut être une façon d'amener les élèves à lire ce classique qu'ils étudient en classe de 4e... Je vais me renseigner pour le collège.

Blandine 13/11/2020 11:10

Je trouve que c'est une très bonne façon oui!

Fanny 10/11/2020 13:39

Comme pour le 1er tome, je réitère mes craintes face aux dessins que je ne trouve pas à mon goût.

Blandine 13/11/2020 11:10

ça, c'est très personnel et c'est vrai que cela peut interférer dans la lecture. Le voir en vrai pourrait confirmer ou te faire passer outre...

Karine 08/11/2020 22:20

Je ne suis pas certaine pour le dessin... mais j'aime lire des adaptations de cette histoire, alors je finirai bien par le lire. Quand tout sera sorti.

Blandine 13/11/2020 11:09

C'est toujours mieux d'avoir tout sous la main!

Amandine 07/11/2020 10:49

Olala, je n'accroche pas du tout à l'esthétique...

Blandine 07/11/2020 11:09

ça arrive ;-)

Enna 04/11/2020 21:47

je ne suis pas du tout attirée par les dessins.

Blandine 05/11/2020 23:54

Cela arrive... Si elle croise ton chemin, jettes-y un œil, des fois que ;-)

Hilde 04/11/2020 20:18

Ce serait peut-être l'occasion de contourner l’œuvre originale! ^^

Blandine 05/11/2020 23:54

Exactement ^^

Nathalie 04/11/2020 18:55

J'avais bien aimé le premier. Je lirai la suite !

Blandine 05/11/2020 23:53

J'en suis ravie! - Et moi aussi pour la suite!

Soukee 04/11/2020 17:07

Une bonne idée d'adaptation BD tiens, merci !

Blandine 05/11/2020 23:53

Je t'en prie! Elle est très réussie!

Cristie 04/11/2020 12:41

Oui mais je dois d'abord lire les romans.

Blandine 04/11/2020 13:09

Ah je comprends! Pour ma part, j'avoue que je vais faire l'impasse... Un jour peut-être!

Noukette 04/11/2020 11:17

Elle est vraiment chouette cette collection "Pépites" ! A avoir dans tous les CDI de collèges !

Blandine 04/11/2020 11:43

Oh que oui! Une collection très bien nommée ;-)

eimelle 04/11/2020 10:53

une adaptation qui a l'air très réussie!

Blandine 04/11/2020 11:42

Mon point de comparaison n'est pas optimal mais je suis ravie de découvrir ce texte incontournable par le biais de la BD, que je trouve très réussie, oui!