Rackette-moi si tu peux. Sophie ADRIANSEN et Clerpée – 2018 (BD) (Dès 8 ans)

Publié le 9 Septembre 2020

Rackette-moi si tu peux

 

Scénario de Sophie ADRIANSEN

Dessin de Clerpée

 

Gulf Stream Editeur, août 2018

64 pages

 

Dès 8 ans

 

Thèmes : école, Amitié, Racket, Harcèlement, Confiance

Enzo et sa famille viennent de déménager, c’est pourquoi il se retrouve sans amis ni connaissances dans sa nouvelle école.

Timide, il passe ses récréations seul à observer les autres et n’ose pas répondre en classe, alors qu’il connaît la réponse.

 

Aussi, lorsque Florie, flanquée de ses deux copines, lui adresse la parole, est-il tout heureux.

Même si c’est pour lui demander de l’argent.

Deux euros pour qu’ils partagent des bonbons le lendemain et ainsi se faire des amies, cela lui semble bien.

Même s’il économise pour pouvoir s’acheter la maquette du Flamboyant, le plus beau des bateaux.

 

Il apporte les sous, mais sans pouvoir goûter aux bonbons.

Doucereuses ou menaçantes, chaque jour, elles réclament les pièces.

Qu’Enzo leur donne.

 

Mais un matin, il n’y en a plus

A ta place j’obéirais…
… Sauf si tu veux qu’il t’arrive la même chose qu’à Germain, bien sûr.
Toi non plus tu n’as pas de copain pour te défendre.

T’es TOUT SEUL !

Rackette-moi si tu peux. Sophie ADRIANSEN et Clerpée – 2018 (BD) (Dès 8 ans)
Rackette-moi si tu peux. Sophie ADRIANSEN et Clerpée – 2018 (BD) (Dès 8 ans)
Rackette-moi si tu peux. Sophie ADRIANSEN et Clerpée – 2018 (BD) (Dès 8 ans)

Après leurs excellentes séries consacrées au collège (4 titres : Rouge Tagada - Invisible – Mots rumeurs, mots cutter – Bulles & Blues) et au lycée (2 titres : Barricades – Secret pour secret), les éditions Gulf Stream abordent le primaire avec cet album (tout seul pour le moment) qui traite du racket et du harcèlement.

 

Découpé en trois parties, dont les noms rappellent la bataille navale, il commence par une vue d’ensemble avec cette boulangerie qui jouxte une école d’où les élèves sortent, accompagnés ou non. Une vue à la fois banale et pleine de candeur pour nous présenter la situation et les personnages, tour à tour.

 

Le dessin, plein de rondeur et de couleurs, à l’image de la jolie couverture pimpante, prend ensuite des teintes de plus en plus sombres et appuyées, le rouge de la peur et de la honte envahit les cases. Enzo se referme sur lui tandis que les filles se régalent.

 

J'aime que les deux points de vue, harcelé/harceleuses (et oui, cela peut aussi être dans ce sens !) nous soient restitués.

Je ne veux pas les inquiéter.

La dernière partie voit Enzo se sortir de cette situation extrêmement difficile, grâce à la parole.

Enzo se confie et s’oppose enfin, il se sait soutenu et même aidé, et cela le libère.

Dialoguer, communiquer, avoir confiance (dans les adultes) sont primordiaux.

 

Cet album est la première collaboration des deux autrices qui espèrent offrir des réponses et donner du réconfort à leurs petits lecteurs, et moi j’espère, que d’autres suivront !

Il participe au RDV « BD de la semaine » aujourd’hui chez Moka (CLIC), au « Petit Bac 2020 » d’Enna pour ma 7e ligne, catégorie Crime ; ainsi qu’à l’Objectif PAL d’Antigone.

 

 

 

 

 

 

Retrouvez l’avis de Stephie (grâce à qui j’ai découvert cet album) et de Bouma.

 

 

De Sophie Adriansen, retrouvez sur le blog :

 

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

eimelle 30/09/2020 10:33

intéressant en effet!

Azilis 22/09/2020 15:23

J'étais passée à côté mais ça m'intéresse !

Blandine 22/09/2020 15:38

Yapluka alors ;-)

Antigone 19/09/2020 15:41

Je suis fan des productions de Sophie Adriansen, mais je n'ai pas encore lu celui-ci.

Blandine 22/09/2020 15:38

J'aime aussi beaucoup ce qu'elle fait! Et je ne peux que t'encourager à découvrir cet album!

Karine 13/09/2020 23:51

Oh, super intéressant. Je note pour ma CharlouNièce!

Blandine 15/09/2020 21:55

Top!

Natiora 13/09/2020 21:45

Les dessins sont tellement jolis, on ne dirait pas que le sujet est si sombre. Perso je ne lirais pas cet album parce que je sais que le sujet va me rendre triste et en colère, mais c'est un excellent moyen d'aborder le sujet avec les enfants.

Blandine 15/09/2020 21:54

Le sujet est dur mais traité joliment: un contraste fort intéressant, et très bonne manière d'en parler oui ;-)

Stephie 13/09/2020 08:42

J'avais beaucoup aimé et il est en bonne place dans ma bibliothèque de classe

Blandine 15/09/2020 21:53

;-)

Fanny 10/09/2020 12:09

Sujet primordial à aborder avec les plus jeunes. (et les moins jeunes...)

Blandine 10/09/2020 23:44

Exactement!

Mylene 10/09/2020 07:31

une BD à offrir à mes nièces !

Blandine 10/09/2020 09:19

;-)

Noukette 09/09/2020 19:35

Lu sans l'avoir chroniqué et acheté pour mes élèves ! J'espère qu'il y aura d'autres titres moi aussi !

Blandine 10/09/2020 09:19

Oui ce serait bien!

Moka 09/09/2020 15:34

J'avoue que je ne sauterai pas dessus (graphiquement,cela ne me tente pas plus que ça) Mais un thème pareil mérite que je glisse ce titre sur les prochaines commandes CDI du collège.

Blandine 10/09/2020 09:19

Exactement!

Bidib 09/09/2020 14:39

parfois une bande dessiné vaut mieux qu'un long discours alors je suis très favorable à ce genre de titre. A proposer dans le bibliothèques

Blandine 10/09/2020 09:18

Je suis totalement d'accord avec toi!

Jérôme 09/09/2020 13:12

J'aime beaucoup le catalogue BD de cet éditeur. si en plus Sophie Adriansen est aux commandes, je ne peux que me laisser tenter.

Blandine 10/09/2020 09:18

Hé hé, tu as tout dit!

Nathalie 09/09/2020 07:56

Intéressant à avoir en bibliothèque !

Blandine 10/09/2020 09:18

Tout à fait!