Le Jour des Baleines. Cornélius et Tommaso CAROZZI – 2019 (BD)

Publié le 30 Septembre 2020

Le Jour des Baleines

Une histoire de Davide CALI (Collectif "Cornélius")
Dessinée par Tommaso CAROZZI

Editions Chocolat Jeunesse ! 2019
40 pages

Thèmes : Sans texte, Peurs, Nature, Relation Homme/Animal, Adaptation
 

Journée ensoleillée sur Melville.
Rues bondées, embouteillages, horizon bitumé.
Rien d’inhabituel jusqu’à cette première ombre, suivie de nombreuses autres.
Gigantesques, mouvantes, ondulantes.

Les yeux levés au ciel, les gens découvrent, effarés, curieux, effrayés, amusés, captivés, ahuris, calmes, le doigt ou le téléphone pointé, un ballet de cétacés.

Baleines bleues, cachalots, rorquals, baleines à bosse…
Ces immenses mammifères marins évoluent gracieusement, délicatement entre les buildings.
Impassibles, ils vont leur chemin, indifférents à l’agitation qu’ils suscitent à quelques mètres d’eux en contrebas.

Les informations exacerbent les peurs, la dame de la météo est tout sourire, les puissants se regroupent et des visages se distinguent.
L’assaut est prévu, les troupes se mettent en place.
Plus de civils visibles, les baleiniers se muent en soldats, leurs tenues deviennent uniformes. 
Harpons, chars d’assaut, mitrailleuses.

La chute des cétacés image celle des Hommes.
On détruit ce que l’on ne connaît pas, pour exprimer sa supériorité ou pensée comme telle.
Les puissants sacrifient les ordinaires pour anéantir l’extraordinaire, ce qui leur échappe et serait une possible menace.

Le Jour des Baleines.  Cornélius et Tommaso CAROZZI – 2019 (BD)
Le Jour des Baleines.  Cornélius et Tommaso CAROZZI – 2019 (BD)
Le Jour des Baleines.  Cornélius et Tommaso CAROZZI – 2019 (BD)

Le jour des Baleines est un album muet, un plaidoyer silencieux mais qui hurle un monde en souffrance. 

Seuls quelques mots sont écrits, et notamment « Melville » sur la carte météo ; « Achab » sur les chars d’assaut.
Référence directe au roman Moby Dick d’Herman Melville, ce livre, entre album et BD, en concentre l’essence : combat de l’Homme contre la Nature, Combat de l’Homme contre lui-même, du Mal contre le Bien.

Ainsi, en ses pages, tout est dualité.
Deux rythmes, deux temporalités se dessinent.
Celles des anciennes et des nouvelles chasses. 
Les instruments évoluent, le but reste identique. 

Le Noir et le Blanc. 
Pour des dessins crayonnés puissants et riches de détails qui ne se dévoilent que petit à petit. Ce choix chromatique est parfait ! Et il permet des interprétations, une mélancolie indicible.

Calme et fébrilité.

Pleins de beauté, les cétacés dégagent une force tranquille. 
Sur la page immobile, on ressent leur passage, apaisant. Sentiment d’un temps suspendu.
A cette sérénité en pleines pages et plans larges s’oppose le tumulte suscité par leur venue.
Verticalité des émotions.
Plans rapprochés des décisionnaires et des mises à mort.

Mais un double espoir demeure…

Conquise par la chronique de Sabine (Merci 💖), découvert bien vite ensuite, cet album m’a subjuguée. 
L’objet-livre est superbe avec sa couverture veloutée, ses pages épaisses, et ces dessins…
Il me faut dire aussi que Moby Dick exerce sur moi une fascination que je ne m’explique pas, d’autant que je n’ai pas lu le roman (qui est un sacré pavé !). Il est certains mystères…

Bref, un immense coup de cœur partagé avec mon 9 ans, qui m’a dit en voyant que je l’avais entre les mains : « Cet album est magnifique Maman ! ».  Tout est dit!

Il participe au RDV « BD de la semaine » aujourd’hui chez Noukette (CLIC); au "Mois américain 2020" de Titine; au « Petit Bac 2020 » d’Enna pour ma 11e ligne, catégorie Animal, à notre Challenge avec Nathalie "Cette année, je (re)lis des classiques"; et à l'Objectif PAL d'Antigone.

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Antigone 28/10/2020 14:57

Ah oui, bien envie de le découvrir !

L'or rouge 13/10/2020 19:45

Ce graphisme c'est à tomber… Sublime, j'aime tant le noir et blanc en plus

Blandine 14/10/2020 09:19

Oh que oui <3 Tout pareil que toi, cela apporte un vrai plus!

Hilde 05/10/2020 09:37

Oh ça me rappelle un peu une BD que j'adorais quand j'étais au collège : Les baleines publiques! Je pense que je vais craquer.

Fanny 04/10/2020 09:12

C'est le genre d'album que je n'hésiterai pas à m'offrir...

Blandine 04/10/2020 10:24

Et ce serait un superbe cadeau ;-)

Enna 01/10/2020 22:31

Que ça a l'air beau!

Blandine 03/10/2020 15:24

Oh oui!

FondantGrignote 01/10/2020 06:09

Oh la la, beau et puissant à la fois. Brrr et wow en même temps, quoi !

Blandine 03/10/2020 15:23

Tu as tout dit ;-)

Soukee 30/09/2020 18:21

Il a l'air magnifique en effet...

Blandine 03/10/2020 15:23

Je te le confirme!!

Stephie 30/09/2020 17:44

A tenter, au moins pour le plaisir des yeux ;)

Blandine 03/10/2020 15:23

Exactement!

Noukette 30/09/2020 15:35

Effectivement, ça a l'air somptueux !!

Blandine 03/10/2020 15:23

Oh que oui!