Harry Potter et l'Ordre du Phénix. J.K. ROWLING – 2007 + Film

Publié le 27 Juin 2020

 

Petit retour sur l’univers Harry Potter et des quatre premiers tomes

 

Harry Potter a découvert qu’il était un Sorcier à ses onze ans, lorsqu’il a reçu, après moult péripéties, sa lettre d’admission pour l’Ecole de Sorcellerie Poudlard.

Orphelin et élevé par son oncle et sa tante (des Moldus = non-Sorciers), qui ne l’aiment guère, il a par la même occasion su qui étaient ses parents et comment ils sont morts, tués par un sorcier renégat, Lord Voldemort, appelé depuis « Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom » ou « Tu/Vous-sais/savez-qui ».

 

Dans le tome 1, Harry fait donc sa rentrée à Poudlard, se lie d’amitié avec Ron Weasley, un rouquin dont les frères sont passés ou sont encore à Poudlard ; et avec Hermione, une jeune fille issue d’une famille moldue, très intelligente, curieuse, et vive.

Ensemble, ils déjouent le projet de Voldemort qui avait réussi à corrompre un professeur, dans le but de s’emparer de la pierre philosophale, qui confère l’immortalité.

Il devient aussi ami avec Hagrid, le garde-chasse.

 

Dans le tome 2, Harry Potter, qui a bien failli ne pas arriver à Poudlard à cause de Dobby, un Elfe de Maison, en apprend davantage sur le monde des sorciers et les divergences de points de vue qui le frappent quant à la pureté du sang : « sang-de-bourbe » ; « sang pur » ; « cracmols »…

A Poudlard, de bien mystérieux phénomènes se passent (qui envoient Hagrid en prison) et les trois amis trouvent la Chambre des Secrets, grâce au journal de Tom Jedusor, le nom de naissance de Voldemort, dans lequel son souvenir demeure et reprend consistance humaine grâce à l’enlèvement d’une jeune fille, Ginnie Weasley, la sœur de Ron.

 

Le tome 3 commence de manière angoissante.

Un prisonnier s’est échappé de la prison d’Azkaban et ses geôliers, les terrifiants Détraqueurs, gardent les abords de Poudlard, où ils n’ont, normalement, pas le droit de pénétrer.

Pourquoi ? Car il s’agit de Sirius Black, le parrain d’Harry Potter et tous craignent qu’il ne s’en prenne à lui.

Dans le même temps, un nouveau Professeur des Forces du Mal, le Pr Lupin, a pris ses fonctions et veille sur Harry.

Hermione est particulièrement fatiguée et des tensions apparaissent dans le trio, Hagrid est devenu Professeur de soins aux créatures, et Harry fait l’acquisition, grâce aux jumeaux Weasley, de la Carte des Maraudeurs.

 

Le tome 4 marque un tournant dans la saga.

Plus actif, plus sombre, plus violent.

Désigné quatrième adversaire improbable dans le Tournoi des Trois Sorciers, compétition qui oppose normalement trois sorciers de trois écoles de magie, Harry doit faire preuve d’habileté, de ruse mais aussi de diplomatie.

Le roman s’achève sur une mort, et le retour physique de Lord Voldemort.

L’étau autour d’Harry se resserre.

Harry Potter et l'Ordre du Phénix

 

J.K. ROWLING

Traduit de l’anglais par Jean-François MÉNARD

 

Editions Gallimard Jeunesse, 2007

1036 pages

 

Dès 12 ans

 

Thèmes: Sorcellerie, magie, école, amitié, quête initiatique

 

Article écrit avec ma fille qui a lu et même relu ce tome bien avant moi !

 

L’été est presque fini et Harry Potter est en colère.

Il se sent seul, incompris, délaissé, ignoré, comme si on minimisait ses actes ou le prenait encore pour un enfant, sans considération pour ses épreuves traversées alors qu’il a risqué sa vie !

Aucune lettre de Ron ou d’Hermione, aucun contact de personne, aucune nouvelle dans les médias, alors que le danger est là, revenu, réel. Lord Voldemort est de retour et ses Serviteurs (les Mangemorts) impatients d’accomplir ses désirs.

 

Alors qu'il rentre un soir avec son cousin Dudley, qui s'est mis à la boxe, et qu'il houspille, deux Détraqueurs apparaissent et Harry est obligé de faire usage de sa baguette. Et devant Dudley qui plus est. Les hiboux ne tardent pas à arriver avec des ordres contraires: radié de Poudlard, puis seulement suspendu, pas le droit de sortir de chez les Dursley, convocation pour le 12 août au Ministère, qui l’innocente et lui permet de réintégrer Poudlard en septembre.

 

Harry est emmené au 12 Square Grimmaurd, la maison familiale des Black, devenue le QG de l’Ordre du Phénix.

Un Ordre créé par Dumbledore quinze ans auparavant et ressuscité pour faire face à la menace actuelle. Un Ordre qui compte parmi ses membres, entre autres, la famille Weasley, Sirius, Lupin, Tonks, Maugrey Fol Œil, le Professeur McGonagall, mais aussi le Professeur Rogue…

A Poudlard, le Ministère de la Magie qui ne veut pas croire au retour de Vous-savez-qui et qui souhaite discréditer Dumbledore, nomme Dolores Ombrage Professeure de Défense contre les Forces du Mal et, bien vite, Grande Inquisitrice en son nom.

Elle n'a de cesse de semer la discorde, de mettre la pression sur les professeurs qu’elle inspecte, d'établir de nouvelles règles limitantes à coup de décrets d’éducation ou d'infliger des punitions douloureuses et met en place une Brigade Inquisitoriale composée en grande partie de Serpentards (Drago en tête).

Ron et Hermione sont devenus Préfets.

Harry se voit interdit de Quidditch à vie, son balai réquisitionné, alors que Ron est le nouveau Gardien de l'équipe depuis le départ d'Olivier Dubois, et qu'il se plaint sans cesse.

 

Il peine à faire ses (montagnes de) devoirs malgré l'aide d'Hermione alors que se profilent les examens de B.U.S.E. de 5e année et que d'elles vont découler ses possibilités d'orientation.

 

Hagrid est absent et le récit de son voyage à son retour est assez déconcertant, quand la communication avec Sirius est impossible.

 

Il se rapproche de Cho Chang, fait la connaissance de Luna Lovegood, une jeune fille Serdaigle étrange et lunaire, mais surtout apaisante.

Hermione crée l’Armée de Dumbledore, un regroupement d’élèves à qui Harry apprend des sortilèges de Défense puisque le Danger est là et bien réel.

Il les prodigue dans la Salle sur Demande.

Découverts, cela contraint Dumbledore à fuir, quand les Jumeaux Weasley le font de leur plein gré, avec un spectacle de leur cru. Tout moment de bonheur ou de légèreté, aussi éphémère soit-il, est à prendre!

 

Sa cicatrice lui fait de plus en plus mal et ses rêves lui semblent de plus en plus réels. Ils sont une connexion particulière entre les esprits d’Harry et de Voldemort.

Dumbledore, qui fait tout pour éviter son regard et même son contact, lui ordonne de prendre des cours d'occlumancie avec le Professeur Rogue qui se passent très mal, Harry n'en saisissant pas l'importance et Rogue ne prenant pas la peine de la lui expliquer.

Au cours de ses séances, Harry découvre un peu du passé de Rogue mais surtout des facettes peu reluisantes du caractère de son père, ce qui le déstabilise.

Dans le monde il n'y a pas d'un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d'ombre en chacun de nous. Ce qui compte c'est celle que l'on choisit de montrer dans nos actes, ça c'est ce que l'on est vraiment.

Ce tome est très oppressant, et se ressentent l'irrémédiabilité, la fatalité, la conséquence et la crucialité des choix passés et à faire.

Le poids ou le soutien de la famille, de tous ses membres, même s’ils ne sont « que » des Elfes de Maison.

Le Monde, et celui de la Magie, s’étoffe davantage, fait appel à des légendes, à des pratiques ancestrales, controversées, érudites, secrètes.

La jeunesse ne peut savoir ce que pense et ressent le vieil âge. Mais les hommes âgés deviennent coupables s’ils oublient ce que signifiait être jeune.

Dumbledore nous apparaît sous un nouveau jour. Nous laissant quasi tout du long dans la même incompréhension qu’Harry. Lui qui donnait le sentiment de tout savoir, connaître, maîtriser, d’être fondamentalement bon, n’est finalement qu’un homme avec ses doutes et erreurs. Il se donne, et à Harry, des excuses à la fois sincères, mais aussi faciles quand elles ne sont pas manipulatrices. L’impulsivité d’Harry est contrebalancée, facilitée, permise même, par sa passivité dans ce tome qui axe beaucoup sur sa psychologie, son évolution et sa connexion psychique avec Voldemort.

 

Impulsivité aux prix et conséquences très lourdes.

Comme à chaque tome d’Harry, je me suis demandé pourquoi j’avais mis autant de temps à le lire ! Je sais bien pourquoi, je n’aime pas enchaîner les tomes pour rester dans leurs ambiances et bien me les approprier !! Et à chaque fois le plaisir de lecture est renouvelé et même décuplé !

Ses mille pages ont été englouties très rapidement, je me suis régalée !

Dans la foulée de ma lecture, nous avons vu le film.

Ma fille l'a aussi découvert avec moi, même si sa lecture remonte à beaucoup plus de temps.

 

Nous avons trouvé que le film passait vite, trop vite (il dure pourtant 2h22) et nous avons déploré qu'il privilégie les scènes d’action (comme pour les précédents finalement) au détriment des intrigues secondaires (alors je ne parle pas des détails !): les sentiments contraires d’Harry et ses raisons, le Quidditch (pas un moment n'est montré), Ron et Hermione préfets, le voyage d’Hagrid (je reconnais que sa lecture ne m’a pas particulièrement plu et que je l’ai trouvée très longue, mais j’étais curieuse d’en découvrir l’adaptation) l'Hôpital Sainte-Mangouste où se trouvent les parents de Neville, la Maison du Square Grimmaurd avec son Elfe Kreattur et la manière dont il est traité par Sirius, la discussion d'Harry avec Nick-Quasi-Sans-Tête ou encore celle avec Dumbledore, et donc ses révélations/excuses…

Pour savoir de quoi je parle exactement, il vous faudra lire le roman!!

 

Quant à la restitution des éléments, des lieux, des décors et des personnages (sauf un qui est particulièrement mal fait), elle est plutôt bonne et correspond pour la plupart à ce que nous nous étions imaginé.​​​​​​​

Sources Photos Allociné
Sources Photos Allociné

Sources Photos Allociné

Celui qui a le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres approche... il naîtra de ceux qui l'ont par trois fois défié, il sera né lorsque mourra le septième mois...et le Seigneur des Ténèbres le marquera comme son égal mais il aura un pouvoir que le Seigneur des Ténèbres ignore... et l'un devra mourir de la main de l'autre car aucun d'eux ne peut vivre tant que l'autre survit... Celui qui détient le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres sera né lorsque mourra le septième mois...

Ce roman participe au "Mois anglais" de Lou et Titine, au "Petit Bac 2020" d'Enna pour ma 9e ligne, catégorie Animal; ainsi qu'à l' Objectif PAL d'Antigone.

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes

Blandine

  Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 30/06/2020 18:05

Je les ai tous lus (et vus) et bien aimés. Mais mon préféré reste le tome 1.

Blandine 04/07/2020 09:21

Tout pareil pour moi: entrée dans cet univers, les possibles qui se profilent, que des découvertes à faire... et le film est réussi et complet^^

Antigone 28/06/2020 10:44

Je passe sur ton billet car je suis en train de lire le 3 en ce moment ;).

Blandine 28/06/2020 23:13

Hé hé, tu fais doublement bien!

rachel 27/06/2020 14:24

ce n'est pas vraiment mon prefere...mais cela reste le tournant de l'histoire

rachel 29/06/2020 17:53

je croise les doigts alors....lol

Blandine 29/06/2020 17:42

Il me faut donc lire les deux derniers (ce que je ferai, mais quand?!!) pour te rejoindre... ou pas ;-)

rachel 29/06/2020 04:13

j'aime bien le 1 pour la decouverte...le 2 pour la fille fantome, le 6 car j'ai un faible pour severus et le dernier car c'est la victoire....apres les autres restent des episodes de transition...;)

Blandine 28/06/2020 23:13

Je serais curieuse de savoir celui que tu préfères ;-)
Sans avoir lu ni le 6 ni le 7, pour ma part je dirais le 1, et le 4 celui que j'ai le moins apprécié peut-être...