La colère de Banshee. Jean-François CHABAS et David SALA – 2010 (Dès 6 ans)

Publié le 28 Mai 2020

La colère de Banshee

Texte de Jean-François CHABAS

Illustrations de David SALA

Éditions Casterman, janvier 2010

Dès 6 ans

Thèmes : Émotions, Nature, Magie


 

Banshee, fillette aux yeux couleur d'ambre et à la chevelure d'or, sort furieuse de son palais de cristal et fonce tête baissée en direction de la mer.

Son souffle est fort, la nature paisible s'effraie.

Ses petits pieds nus laisse derrière eux une traîne de feu. La mer sereine ne calme pas sa colère, bien au contraire, elle l'attise même.

Un geste, une pensée et les rochers des Géants s'entrechoquent et se fracassent, les vagues grossissent, les oiseaux s'envolent, les poissons se réfugient dans les fonds, les pêcheurs s'agrippent à leur barque.

Et tout à coup, Banshee crie...

Son hurlement se répercute par-delà les mers, par-delà les terres.

C'est un hurlement si incroyable
qu’il se rit du vent et des vagues,
qu'il file au-dessus des flots,
comme une flèche stridente.

Soudain, une voix calme l'enfant, et aussitôt les étoiles disparaissent de ses yeux, la nature se calme lentement, doucement.

La chute de cette histoire, qu'il vous faudra découvrir, confère à la puissante Fée Banshee, ici enfant, beaucoup d'humanité.

Le récit au texte poétique image la tempête émotionnelle qui peut secouer un enfant à l'intérieur et ses répercussions extérieures. C'est une jolie métaphore qui nous fait remonter les temps et nous permet de connaître cette fée de la mythologie celtique irlandaise, la plus puissante des fées, la reine des magies, des malédictions et de toutes les merveilles, aux pouvoirs immenses. Elle est aussi protectrice de la famille (chaque foyer avait sa propre Banshee) et elle est messagère de mort (naturelle) par son cri nocturne, ni humain ni animal, au sein de l'entourage proche.

Les illustrations de David Sala sont magnifiques, riches de textures, de détails et d'inspirations.

La robe et la chevelure de Banshee empruntent au style luxuriant et fleuri de Gustav Klimt. Avec son regard, ils hypnotisent et focalisent le notre,

La nature très colorée en larges aplats, s'efface. Les oiseaux, plantes et fleurs se font presque transparents, mais sont toujours présents avec ce crayonné blanc qui les gravent, les incrustent. Chaque double page se fait tableau, sensoriel, presque olfactif.

 

Un album à découvrir !

Il participe au « Petit Bac 2020 » d’Enna, pour ma 8e ligne, catégorie Personne Célèbre; au Challenge de Bidib autour des Contes et Légendes; ainsi que pour l'Objectif PAL d'Antigone.

 

 

 

 

 

De Jean-François Chabas, retrouvez sur le blog:

 

De David Sala, découvrez:

 

Belles lectures et découvertes !

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

eimelle 31/05/2020 11:00

les illustrations sont magnifiques! J'aime bcp!

Blandine 31/05/2020 16:11

oh que oui!

Enna 31/05/2020 00:05

Superbe! On a envie de le feuilleter!

Blandine 31/05/2020 16:09

Super si je t'en ai donné l'envie ;-)

Antigone 30/05/2020 11:36

Comme cet album semble magnifique ! <3

Blandine 31/05/2020 16:08

oh oui! Autant les mots que les illustrations!

Audrey 29/05/2020 08:52

Je ne connaissais pas, mais ça a l'air d'être un sublime album !

Blandine 29/05/2020 09:25

C'est une belle découverte oui :-D

FondantGrignote 28/05/2020 18:37

En effet, les dessins façon Klimt sont somptueux !! quelle belle découverte !!

Blandine 29/05/2020 09:25

Oh que oui :-)