Plus fort que la haine. Pascal BRESSON et René FOLLET – 2014 (BD)

Publié le 12 Février 2020

Plus fort que la haine Blog Vivrelivre

Plus fort que la haine

 

Scénario de Pascal BRESSON

Dessin de René FOLLET

 

Editions Glénat, septembre 2014

52 pages

 

Thèmes : Etats-Unis, Racisme, Boxe, Histoire

 

L’album s’ouvre sur une fuite.

Bayou, ambiance humide et glauque, peur suintante, chiens écumants, poursuivants en capuches pointues et blanches…

 

L’esclavage a peut-être été aboli, mais ici, à Kentwood, Louisiane, en 1933, les Noirs sont toujours considérés comme des inférieurs, juste bons à travailler et à être exploités.

Un regard, un mot, de trop, de travers et ce sont la mort et la destruction qui frappent.

 

Asservis par la terreur menée par les membres du Ku Klux Klan, rendus dociles par la peur de perdre leur travail, leurs conditions de vie sont très rudes et précaires.

Leur seul moyen de s’évader, de s’exprimer : la musique, et le blues en particulier.

 

Parmi eux, Doug Winston.

19 ans, une force herculéenne et la rage au ventre.

Avec son père, ils viennent d’être congédiés de la scierie Sanders.

Révolté et épris de vengeance, Doug songe à rejoindre un gang.

Comment veux-tu construire ta vie avec un cœur rempli de haine?

Conscients de son potentiel physique, deux vieux hommes noirs lui parlent d’avenir et de boxe.

Le vieux Greg lui paie le trajet pour la Nouvelle-Orléans, avec dans ses bagages une vieille paire de gants, une adresse et une recommandation auprès d’un entraîneur nommé Clint Wood, avant d’être managé par un certain Jim Crow…

… Je veux vivre dans un pays libre !
Je suis un Noir que l’on voit enfin ! Même pour les Blancs, je suis devenu un Noir réel, fait de chair et d’os… Avec un nom !

Plus fort que la haine. Pascal BRESSON et René FOLLET – 2014 (BD)
Plus fort que la haine. Pascal BRESSON et René FOLLET – 2014 (BD)
Plus fort que la haine. Pascal BRESSON et René FOLLET – 2014 (BD)

C'est grâce à sa magnifique couverture, et à ce boxeur, que mon regard a été attiré par cet album à la bibliothèque. Je l'ai emprunté sans rien savoir de l'histoire. Je lis très peu les quatrièmes.

Et, sans m'attendre à quelque chose en particulier, je n'imaginais pas que le scénario (au personnage fictionnel)  pouvait se passer dans ce contexte (historique et avéré).

Ce qui m’a beaucoup plu.

J'ai aimé qu'il nous transporte aux Etats-Unis, entre 1933 et 1960 (environ), dans cette Amérique sudiste foncièrement raciste mais aussi respectueuse du sport, et ici, de la boxe en particulier. 

Et j'ai aimé les quelques clins d’œil/détournements disséminés ici ou là.

Cependant, je regrette que l'album n'ait pas été plus long, pour permettre aux (nombreux) thèmes d'être davantage développés (haine, racisme, mais aussi humanité, respect, métissage, fraternité et renouveau des consciences).

Si le début prend le temps de poser le cadre (en reprenant la naissance du KKK), le reste de l’histoire, à partir du départ de Doug pour la Nouvelle-Orléans, passe beaucoup trop vite et semble (trop) facile. De fait, il y a de grandes ellipses et certains passages ou difficultés sont survolés, quand ils ne sont pas réduits ou même tus. Quant aux dialogues, pour beaucoup, ils semblent bien convenus.

 

Par contre, même si les cadrages restent classiques, j’ai été saisie par le dessin.

Uniquement en noir et blanc, vif et nerveux, rendant les visages très expressifs, il se suffit à lui-même, notamment lors des scènes de boxe, entraînements comme combats.

L’humanité qui réside en nous, en chacune de nos familles, cette humanité s’est remise en place…

Cet album participe au RDV « BD de la semaine » qui se passe aujourd’hui chez Noukette (CLIC) et au Challenge « African American History Month » d’Enna.

BD de la semaine Blog Vivrelivre
African American History Month Blog Vivrelivre

 

 

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Moka 20/02/2020 09:52

Le thème m'inspire peu mais j'avoue beaucoup aimer le trait de René Follet.

Caro 18/02/2020 23:20

A avoir entre les mains pour se faire un avis plus précis...

Blandine 18/02/2020 23:51

Comme souvent ;-)

Mylene 15/02/2020 13:07

je passe mon tour :D le sujet ne me parle pas :)

Blandine 15/02/2020 22:56

ça arrive (et il en faut bien^^). Je ferai mieux la prochaine fois alors ;-)

Nathalie 14/02/2020 09:55

Contrairement à toi, je ne suis pas fan de boxe du tout... Mais le contexte à l'air intéressant (malgré tes bémols) et les illustrations ont l'air très belles ! Je le feuilletterai à l'occasion.

Blandine 14/02/2020 15:39

Voilà! Ils ne sont "juste" pas assez développés, donnant cette fausse impression de facilité... J'espère que tu "tomberas" dessus!

Bidib 13/02/2020 18:58

la boxe ne m'attire pas du tout, mais le dessin à l'air beau et le contexte semble intéressant, pourquoi pas, si je tombe dessous à la bibli

Blandine 14/02/2020 15:38

Je l'espère alors ;-)

Stephie 13/02/2020 17:19

Cette BD a tout pour me plaire

Blandine 14/02/2020 15:38

Tu m'en vois ravie :-D

Jerome 13/02/2020 13:05

J'adore René Follet, son album à 4 mains avec Lepage sur les voyages d'Ulysse était magnifique.

Blandine 14/02/2020 15:37

Je le découvre (je pense) avec cet album. Avec Emmanuel Lepage? Je prends ;-)

Hilde 12/02/2020 21:37

Je suis tentée aussi! Les dessins semblent très beaux.

Blandine 14/02/2020 15:37

Oui, ils sont vraiment un plus!

eimelle 12/02/2020 20:24

il ne m'aurait pas attirée, merci pour cette découverte!

Blandine 14/02/2020 15:37

Tant mieux alors!

Enna 12/02/2020 20:12

J'aime ces histoires individuelles qui permettent de situer un contexte historique. BD parfaite pour le challenge!

Blandine 14/02/2020 15:36

On est pareilles (et oui ;-) )

Fanny 12/02/2020 14:21

Je note! C'est un thème qui m'intéresse beaucoup!

Blandine 14/02/2020 15:36

On est deux ;-)

Cristie 12/02/2020 14:04

Quel graphisme ! Le sujet me plait également !

Blandine 14/02/2020 15:36

Oh que oui!!

gambadou 12/02/2020 12:51

Dommage effectivement que les thèmes centraux ne soient pas plus développés

Blandine 14/02/2020 15:36

Voilà... ça donne une impression de trop vite, trop peu, trop facile... Alors qu'on sait bien qu'il n'en est rien...

Noukette 12/02/2020 12:14

Je ne connaissais pas du tout mais le contexte de l'histoire m'intéresse...! Je note !

Blandine 14/02/2020 15:35

Moi aussi, tout ce qui y a trait m'intéresse beaucoup!