NOIRE. La vie méconnue de Claudette Colvin. Emilie PLATEAU – 2019 (BD)

Publié le 19 Février 2020

NOIRE Blog Vivrelivre

NOIRE

 

La vie méconnue de Claudette Colvin

 

Scénario et dessin Emilie PLATEAU

 

Éditions Dargaud, janvier 2019

136 pages

 

Thèmes : Histoire, Etats-Unis, Ségrégation, Conditions des Noirs, Biographie

 

Ville de Montgomery, Etat de l’Alabama, Etats-Unis d'Amérique.

1955

 

Née en 1939, Claudette Colvin a 15 ans, elle va à l’école et veut devenir avocate.

Elle prend le bus deux fois par jour.

Ce 2 mars 1955, elle est jetée en prison.

Le motif : dans le bus, elle a refusé de céder sa place assise à une dame qui la lui réclamait.

Son crime : être noire, être femme.

Après délibérations, j’abandonne les charges suivantes : trouble à l’ordre public et violation de la ségrégation. Je laisse néanmoins l’agression sur les représentants de l’ordre.

Bien que représentée par Fred Gray, l’un des deux avocats noirs de la ville, soutenue par une certaine Rosa Parks de la NAACP (National Association for the Advancement of Colored People) et par Jo Ann Gibson Robinson du WPC (Women’s Political Council) qui veut mettre en place un boycott mais non suivi en raison du jeune âge de Claudette et faute de leader (masculin), Claudette perd son procès et se retrouve remisée.

Et ce d’autant plus qu’elle tombe enceinte d’un homme marié (suite à un viol ou à une relation consentie, je ne sais pas) et est contrainte de quitter la ville.

 

Bref, son histoire n’est pas bonne.

 

Le 1er décembre 1955, Rosa Parks, 43 ans, couturière et mariée, monte dans le bus au sortir de son travail et refuse de se lever lorsqu’on le lui réclame.

Madame Rosa Parks est quelqu’un de bien.

Puisque ça devait arriver, je suis heureux que ce soit arrivé à quelqu’un comme madame Park, qui ne peut être accusée d’être un élément perturbateur dans la communauté.

Personne ne peut douter de son intégrité, de sa grandeur d’âme, de son profond engagement chrétien et de sa dévotion à l’enseignement de Jésus.

La suite de  cette (bonne) histoire, vous la connaissez.

 

Le soutien de Martin Luther King (également choisi, notamment en raison de son jeune âge – là, ce n’était pas un problème mais un avantage), le boycott des bus massivement suivi, qui a abouti à la fin de la ségrégation dans les bus de Montgomery, le 20 décembre 1956.

 

Mais ce que cette histoire ne dit pas, ce sont tous les oublis, les omissions, les petites ou plus grandes erreurs, les transformations qui ont été faits avec la réalité.

Que cet album nous révèle.

Pour réparer. Pour rétablir une vérité.

Pour rendre hommage.

Claudette Colvin Blog Vivrelivre

Source: Wikipédia

 

C’est dans l’essai de Jonathan Safran Foer, L’avenir de la planète commence dans notre assiette, que j’ai découvert cet arrangement dans l’Histoire. Le lien entre son livre et Rosa Parks ne paraît pas d’emblée évident, mais c’est pour mieux nous expliquer et démontrer ce qui fait une « bonne » histoire, et ce que nous avons besoin d’entendre pour y croire, lui donner vie et la suivre.

Les responsables des droits civiques – y compris Rosa Parks elle-même – ont jugé la biographie de Claudette Colvin trop imparfaite, son caractère trop instable pour faire d’elle l’héroïne du mouvement qui émergeait : l’incident ne ferait pas une assez « bonne histoire ».
(…)
L’histoire de Rosa Parks est à la fois un épisode bien réel qui appartient à l’histoire et une fable destinée à faire date.
(…)
Elle a néanmoins incarné la version la plus édifiante des évènements parce qu’elle avait compris la puissance d’un récit.
Rosa Parks s’est montrée courageuse en étant l’héroïne de son histoire, mais réellement héroïque pour avoir su en être l’un(e) des auteur(e)s.

Jonathan Safran Foer

Il y a donc l’âge de Claudette Colvin, sa situation personnelle, mais aussi, simplement, le fait qu’elle soit femme.

Condition qui nuira aussi à d’autres (citées - qui comme Claudette ont refusé de se lever) et Rosa Parks ne fera pas exception, mais dans une moindre mesure.

Elles ont été écartées au profit des hommes.

Rosa Parks est à l’image du monde. Les femmes sont petites et fragiles, les hommes sont grands et forts.

NOIRE. La vie méconnue de Claudette Colvin. Emilie PLATEAU – 2019 (BD)
NOIRE. La vie méconnue de Claudette Colvin. Emilie PLATEAU – 2019 (BD)
NOIRE. La vie méconnue de Claudette Colvin. Emilie PLATEAU – 2019 (BD)
NOIRE. La vie méconnue de Claudette Colvin. Emilie PLATEAU – 2019 (BD)

Le dessin d’Emilie Plateau, d’abord simple et en trichromie, peut rebuter (ça a été mon cas lors de la parution de l’album).

Et pourtant ! Il convient parfaitement au propos et fourmille de détails.

 

Moi qui d’ordinaire n’aime pas trop lorsque le narrateur s’adresse à nous lecteurs, j’ai ici apprécié ce procédé. Il nous transporte auprès de Claudette et de ses sentiments, nous la rendant proche pour mieux nous indigner face à cet oubli volontaire.

Aujourd’hui, vous avez 79 ans et, lorsque je vous regarde, je me dis qu’il fallait être quelqu’un pour être celle qui n’était pas Rosa Parks.
Vous êtes Claudette Colvin.

L’album se conclut sur quelques portraits, rédigés par Tania de Montaigne. J’aime !

 

Bref, lisez-le !

 

Il participe au RDV « BD de la semaine » qui se passe aujourd’hui chez Stéphie (CLIC), au Challenge « African American History Month » d’Enna ainsi qu’à son « Petit Bac 2020 », pour ma 2e ligne, catégorie Couleur.

BD de la semaine Blog Vivrelivre
African American History Month Blog Vivrelivre
Petit Bac 2020 Blog Vivrelivre

 

 

 

 

 

Retrouvez l'avis de Fanny

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stephie 29/02/2020 17:17

Super envie de la lire !

Blandine 01/03/2020 13:11

Il faut ;-)

Bidib 26/02/2020 14:55

beh ça alors ! j'étais persuadé d'avoir laissé un commentaire par ici. J'ai encore trop bu (de thé bien sûr). Graphiquement ça ne m'attire pas du tout en revanche ce que tu en dis me donne envie de le lire, à voir si je le trouve en bibli

Blandine 27/02/2020 22:01

Ah c'est possible Bidib car il y a eu des bugs niveau commentaires (et autres) ces derniers jours... Pareil que toi pour le dessin, puis on s'y fait et finalement, on se dit qu'un autre style plus "beau" n'aurait pas convenu au propos.

Bouma 26/02/2020 12:39

pourquoi pas si j'arrive à passer outre le dessin.

Blandine 27/02/2020 21:56

Si tu es prise dans l'histoire, ce sera le cas! Je te le souhaite en tout cas!

Caro 25/02/2020 16:39

Très tentée, et je viens de voir qu'il est à la bibliothèque ! Joie ! :)

Blandine 25/02/2020 22:04

Oh super! Yapluka!!

Fanny 20/02/2020 11:21

Mais oui, lisez-le! :-)

Blandine 20/02/2020 21:51

Mais oui mais oui ;-)

Fanny 20/02/2020 11:21

Mais oui, lisez-le! :-)

Madame 19/02/2020 23:07

J'adore, je découvre et je veux la lire, merci pour ce partage

Blandine 20/02/2020 21:51

J'en suis ravie! Merci à toi :-)

Alexielle 19/02/2020 22:43

J'adore les BD avec un côté historique, je ne connaissais pas l'histoire de Claudette Colvin et suis curieuse d'en apprendre davantage : merci pour ce partage !

Blandine 20/02/2020 21:50

Nous sommes deux ;-) Merci à toi!

Enna 19/02/2020 21:59

Je connaissais Claudette Colvin et en fait, je pense qu'il y a dû avoir d 'autres personnes noires qui ont bravé les interdits et je me dis qu'elle toute seule n'aurait peut-être pu avoir le même impact car il fallait qu'il y ait une figure qui fédère toute la population noire et ce n'était peut-être pas elle. Mais que sans elle pas de Rosa Parks et donc pas de boycott... En tout cas c'est important de parler d'elle et je lirai certainement cette BD un jour!

Blandine 19/02/2020 22:08

C'est exactement cela et c'est très bien écrit et décrit dans la BD.
Et c'est aussi une histoire de moment favorable.
Mais au-delà, il y a quand même ces arrangements, ces manipulations... Même Martin Luther King est un arrangement, il a été choisi, et un peu par défaut au début.
Cela a un côté vraiment triste, car il s'agit de personnes et de vies (et celle de Claudette Colvin a été bien éprouvée par ce refus et ses conséquences)...

Hilde 19/02/2020 21:22

J'aimerais la lire aussi. C'est fou quand même qu'il y ait les "bonnes histoires" et les autres! Je pensais que seul le combat comptait.

Blandine 20/02/2020 21:50

Il y a le combat et sa portée... Il est vrai que ce n'est pas donné à tout le monde de pouvoir porter, représenter, incarner un combat, une cause, un engagement... Mais cela a un côté vraiment triste, d'autant que toute sa vie en a été impactée...

Moka 19/02/2020 20:27

Un titre repéré chez Fanny. Je suis sûre qu'il croisera très vite mon chemin car tout est là pour qu'il me plaise. Merci pour le rappel !

Blandine 20/02/2020 21:49

Cela me plaît que cela te plaise! Merci à toi :-)

Nancy 19/02/2020 16:54

Mais... ? Il y a quelque chose de révoltant, de triste aussi, dans cet oubli ! Merci Blandine pour la présentation de cet ouvrage. J'ai décidément envie de le lire et je suis allée lire sur internet ce qui concernait Claudette Colvin, dont j'ignorais tout !
Belle journée à vous :)

Blandine 20/02/2020 21:49

C'est exactement cela Nancy! Et il y a tant d'histoires comme cela...
Belle soirée à vous!

Soukee 19/02/2020 11:32

J'ai découvert cet arrangement de l'histoire dans Enfances je crois, qui relatait en album la vie d'hommes et de femmes dans l'Histoire. J'ignorais tout de ce fait divers, comme la majorité d'entre nous je pense...

Blandine 20/02/2020 21:48

Je crois aussi... Les années qui passent favorisent le rétablissement de ces histoires. C'est bien mais triste tout de même.

Cristie 19/02/2020 08:33

Tu en parles bien. Je vais le lire c'est sûre !

Blandine 19/02/2020 10:19

Merci! et oui il faut, ne serait-ce que pour "réparer" cet oubli/mise à l'écart!

Nathalie 19/02/2020 06:38

Effectivement les illustrations ne m'attirent pas des masses... J'ai lu un autre livre sur Claudette Colvin mais j'ai oublié le titre...

Nathalie 19/02/2020 16:54

Non, je ne crois pas l'avoir lu celui-ci. Je pense que c'est dans un des docs sur Martin Luther King qu'ils doivent raconter cette histoire.

Blandine 19/02/2020 10:18

Peut-être s'agit-il de Noire de Tania de Montaigne? Si tu t'en souviens, je suis preneuse ;-)