Lilou. Ma vie comme sur des roulettes. Yaël HASSAN et Terkel RISBJERG – 2019 (Dès 9 ans)

Publié le 24 Janvier 2020

Lilou 1 Ma vie comme sur des roulettes Blog Vivrelivre

Lilou

Ma vie comme sur des roulettes

 

Texte de Yaël HASSAN

Illustrations de Terkel RISBJERG

 

Editions Auzou romans, collection "Pas de géant", septembre 2019

87 pages

 

Thèmes : Collège, Amitié, Théâtre, Entraide, Handicap, Bienveillance

 

Lilou, dix ans, est une fille pleine d’allant, d’humour et de réparties, optimiste et volontaire.

Elle aime le chant, le théâtre, le saut en parachute, la danse, la plongée sous-marine… En somme, ce qui procure des sensations fortes !

Et celle du moment, c’est l’entrée au collège, en sixième. Un peu d’appréhension, c’est normal, non ?

En tout cas, elle est moins anxieuse que ses parents et est sûre de vite se faire au changement.

D’autant qu’elle retrouve Oscar dans sa classe.

Et Chloé, même si ça l’enchante beaucoup moins.

Mais Lilou sait faire contre mauvaise fortune bon cœur et s’enthousiasme devant les ateliers proposés par Mme Lefort, professeure de français et professeure principale.

 

Avec Oscar, ils décident de s’inscrire à celui de théâtre. Ce qui déplaît à Chloé, qui le manifeste.

Ah oui, car autre chose caractérise Lilou.

Elle est en fauteuil roulant. Quelque chose de normal pour elle depuis cinq ans, comme une extension d’elle, et en aucun cas comme un obstacle ou un objet pour faveurs.

Mais, souvent, cela surprend ou gêne ou déplaît même.

… Je ne comprends pas très bien votre réaction les enfants. En quoi le fait que…
-Lilou
-…que Lilou soit handicapée devrait-il l’empêcher de faire du théâtre ? N’aurait-elle pas le droit de pratiquer l’atelier de son choix, tout comme vous, pour la simple raison qu’elle est fauteuil ?

Eh non, son fauteuil ne peut en rien l'empêcher de déclamer des vers ou d'interpréter un rôle!

 

L'atelier suscite beaucoup de vocations malgré le peu de places.

Pour l’audition, Oscar et Lilou, suite à une suggestion de sa mère, décident d'interpréter des rôles à contre-emploi et s'attirent compliments comme jalousies, donnant une idée de scénario à leur professeure.

 

Ainsi se passent l'année scolaire, et le roman, au sein de l'atelier théâtre entre répétitions, moqueries, bouderies, envies, rencontres et amitiés.

Lilou fait la connaissance de Léo qui l'a aidée lorsque l'ascenseur s'est trouvé en panne, ce qui n'a pas plu à Oscar. Emma et Chloé sont persuadées que la présence de Lilou n'est due qu'à son fauteuil et l'une a un (mauvais) plan pour le spectacle final...

 

***

 

Petit roman illustré plein de pep's et de vivacité, il envoie un message fort et positif.

Et j’en ai adoré la chute !

Il aborde des questions et situations auxquelles sont/peuvent être confrontés enfants et adolescents entre différences et besoin d'intégration, d’acceptation, entre amitiés et médisances, entre bienveillance et bêtise ou ignorance.

 

Le récit est à la première personne et nous permet de nous glisser au plus près de Lilou.

Au collège d’abord, mais aussi chez elle, dans sa jolie relation avec ses parents, empreinte de confiance et d’entraide.

 

Les personnages secondaires n’échappent pas à quelques stéréotypes du genre (le duo de pestes, le copain fidèle, le gentil et beau garçon) mais c’est aussi pour mieux nous dévoiler la personnalité et le courage de Lilou, comme pour donner un cadre juste et réaliste à l’histoire, dans laquelle chacun peut se reconnaître.

 

Pour conclure, j’ai aimé faire connaissance avec Lilou, une héroïne du quotidien que l’on retrouvera dans d’autres tomes à n’en pas douter !

Ce roman jeunesse participe au Challenge de Sophie Hérisson « 1% Rentrée Littéraire 2019 » ainsi qu’au « Petit Bac 2020 » d’Enna, pour ma 1e ligne, catégorie Objet.

Challenge 1% Rentrée Littéraire Blog Vivrelivre
Petit Bac 2020 Blog Vivrelivre

 

 

Retrouvez aussi l’avis de Cécile ;

 

 

 

D’autres romans de Yaël Hassan sur le blog :

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nancy 25/01/2020 12:17

Certainement un joli petit roman de Yaël que je n'ai pas encore eu le plaisir de lire, mais dont elle m'avait beaucoup parlé !
Beau week-end Blandine.

Blandine 26/01/2020 21:32

Oh oui j'ai beaucoup aimé. Yaël a une écriture très douce et empathique!
Belle soirée à vous Nancy