La Guerre des Lulus - La Perspective Luigi 2/2. Régis HAUTIERE et Damien CUVILLIER – 2019 (BD)

Publié le 20 Novembre 2019

La Guerre des Lulus

La Perspective Luigi

2/2

 

Scénario de Régis HAUTIERE

Dessin de Damien CUVILLIER

Couleurs de David FRANÇOIS

 

Editions Casterman, 18 septembre 2019

64 pages

 

Thèmes : Première Guerre mondiale, Allemagne, Amitié, Histoire, internement

 

Petit retour en arrière :

Les Lulus, ce sont quatre garçons et une fille.

Lucien, Luigi, Ludwig et Lucas sont quatre orphelins inséparables, qui vivaient dans l’Abbaye de Valencourt jusqu’à ce que la guerre éclate et que l’orphelinat soit évacué par l’Armée Française… mais sans eux, partis dans la forêt attenante construire leur cabane.

C’est en allant au village, vide, qu’ils ont découvert Luce, réfugiée belge séparée de ses parents.

*

Après avoir vécu seuls dans leur cabane en 1914 (tome 1) et relativement en marge de la guerre, ils sont rejoints et aidés par Hans, un déserteur allemand, devenu leur ami (1915 -tome 2).

Mais après sa mort, ils se sont vus contraints de fuir la région et de se réfugier un temps à Guise dans son Familistère (1916- Tome 3), avant de prendre un train, en partance pour la Suisse, pensaient-ils…

 

Mais c’est à Berlin, en Allemagne, qu’ils se sont retrouvés.

La première partie de ce spin-off, par la voix de Luigi interviewé vingt ans après en octobre 1936, nous raconte l’été (1916) qu’ils y ont passé, en compagnie de la bande d’enfants des rues dirigée par Josef, jusqu’à la trahison de l’un d’entre eux.

 

Juin 1937,

Luigi raconte donc la suite de leurs (més)aventures tout en menant l’écrivain dans les hortillonnages (jardins flottants) d’Amiens.

Couleurs lumineuses, légères, aquarellées et apaisées contre sombres couleurs appuyées du passé…

 

Décembre 1916, les Lulus (sans Luce) arrivent au camp d’internement de Holzminden, un camp de prisonniers civils des nations alliées, et surtout de Français, repris de justice, otages ou étrangers « ayant eu la mauvaise idée de se trouver en Allemagne après la déclaration de guerre ».

 

Là, ils font la connaissance d’Onésime Decombray, notable désigné chef de district du camp qui les assigne au baraquement des « Droit Commun », en fait des prisonniers politiques pour la plupart, où ils se lient d’amitié avec Jules et Victor.

Et où ils retrouvent Luce, arrivée dans le camp des femmes, quelques semaines plus tôt.

 

Très vite, les Lulus se font à la vie et aux conditions difficiles du camp, en hiver, où tout se monnaye.

Ils découvrent très vite que dans le camp, c’est comme en-dehors, il y existe une hiérarchie sociale que beaucoup entretiennent, en exerçant leur contrôle, pouvoir, sur les plus faibles, démunis ou ignorants (comme les Lulus à leur arrivée).

Les épreuves et privations rencontrées et subies depuis 1914 les ont endurcis et aidés à développer leur résistance.

D’autant que l’hiver 1917 est terrible.

La seule chose qui nous manquait vraiment dans le camp, c’était la liberté.

Une liberté qu’ils veulent absolument retrouver et qui leur fait faire plusieurs plans d’évasion dont une tentative se solde par un échec, leur valant un triangle cousu dans le dos et une surveillance accrue, tant des soldats allemands que d’Onésime Decombray.

 

Jusqu’à l’idée, soigneusement étudiée mais folle, risquée mais terriblement attrayante…

J’en pense, mon gars, que ton copain est un grand malade. C’est le projet d’évasion le plus cinglé que j’ai jamais entendu…
Et c’est pour ça qu’il me plaît.

Ce second tome, par la voix de Luigi, ne manque pas de péripéties, d’humour et d’émotions.

Les Lulus, bien qu’éprouvés, sont toujours aussi solidaires et se découvrent des amitiés qui les aident à se sortir de mauvais pas et qui sont même déterminantes dans leur évasion (rocambolesque et digne d’un roman d’aventures) et retour en France (au goût à la fois amer et nostalgique).

Il nous permet aussi de mieux cerner les caractères des Lulus, dont un en particulier, dont quelques indices étaient déjà disséminés dans les albums précédents. J’aime ce lien. Tout comme d'en apprendre d'un point de vue historique. Je ne connaissais pas l'existecne de ce camp.

 

Le dessin (changement de dessinateur pour changement de point de vue) retranscrit bien le caractère de Luigi et sa manière de s’exprimer, directe, presque rugueuse. De fait, les personnages ont des trognes, des physiques aux traits appuyés, plus épais. Mais je lui préfère celui d’Hardoc (série originelle).

 

Même si la fin du tome m’a semblé un peu trop abrupte et l’amitié des Cinq pas du tout évoquée au moment de l’interview (s’est-il passé quelque chose après la guerre ?), j’ai été ravie de retrouver les Lulus que j’aime tant ! Et mon fils aussi!

 

Et dont la suite des aventures vient de paraître (13 novembre 2019) avec le tome 6, consacré à Lucien (et qui lui donne son sous-titre).

Cet album participe au RDV BD de la semaine qui se déroule aujourd’hui chez Moka (CLIC) ; à mon Challenge dédié à la Première Guerre mondiale ; au Challenge « Je termine ce que j’entreprends » de Pauline ; et à celui de Sophie Hérisson « 1% Rentrée Littéraire 2019 ».

 

 

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 26/11/2019 14:06

J'ai un gros doute en lisant ton billet... Si je suis sûre d'avoir lu les 4 premiers tomes (je me souviens du familistère !) j'avoue que j'ai un gros doute sur la suite !!

Blandine 17/12/2019 21:33

Il te faut y remédier (vite) alors ;-)

Mylene 24/11/2019 18:47

faut vraiment que je me remette à cette série !!

Blandine 24/11/2019 23:07

Oh que oui ;-)

Saxaoul 22/11/2019 15:38

J'adore cette série mais je n'ai toujours pas lu La perspective Luigi !

Blandine 22/11/2019 23:21

Elle est intéressante (et même plus), tant scénaristiquement que graphiquement!

Fanny 21/11/2019 09:00

Il va falloir que je me décide à emprunter les autres tomes de cette série :-)

Blandine 22/11/2019 23:20

Exactement!

Alice 20/11/2019 21:55

Une série que je n'ai pas encore ouverte mais ca saurait tarder.

Blandine 22/11/2019 23:20

Ah chouette!!

Madame 20/11/2019 15:55

Mon fils a lu les premiers, je vais lui les emprunter.

Blandine 22/11/2019 23:20

Oui oui!!

Soukee 20/11/2019 10:23

Et dire que je n'ai toujours pas commencé cette série...

Blandine 22/11/2019 23:19

Alala, va falloir y remédier alors ;-)

Noukette 20/11/2019 09:17

Je me suis arrêtée en cours de route mais je compte bien reprendre cette chouette série !

Blandine 22/11/2019 23:19

Oui oui il le faut ;-)

Enna 20/11/2019 09:04

Une série que je compte poursuivre avec Bastien ;-)

Blandine 22/11/2019 23:19

Je ne peux que t'y encourager ;-)