Les mots d'Hélio. Nancy GUILBERT et Yaël HASSAN – 2019 (Dès 10 ans)

Publié le 11 Août 2019

Les mots d'Hélio

 

Nancy GUILBERT et Yaël HASSAN

 

Editions Magnard Jeunesse, 12 juin 2019

240 pages

 

Thèmes : Famille, Maladie, Amitié, Secret

 

Lecture Commune avec Cécile et Pauline

 

A la suite d'un accident malheureux qui l’a privé de la parole et l’a éloigné de sa mère, Hélio Hennebel, 15 ans, est confié à une famille d'accueil, les Dainville.

 

Qui sont-ils ?

Qu’est-ce qui les lient ?

 

Hélio se pose mille questions qu’il ne peut formuler.

Les mots ne franchissent pas ses lèvres, butent, se mélangent, forment un imbroglio…

Aphasie de Broca lui a-t-on dit.

Patience et persévérance en viendront à bout. Mais quand ?

Et s’il n’y avait que cela… C’est tout son corps qui ne suit plus…

Le petit est là. Tout ratatiné dans son fauteuil. Il ne parle pas, fait mine de ne pas entendre, mais que de colère dans ses yeux ! Du chagrin aussi, que je devine aux commissures de ses lèvres, au frémissement de ses narines.

Du côté des Dainville, la situation est tout aussi soudaine et confuse.

Pourquoi eux ?

Qui est Hélio ?

Pourquoi vient-il chez eux ?

 

Si le petit Ruben est enthousiaste et accueillant, sa sœur Mila l'est beaucoup moins et le fait bien sentir, leur mère se questionne tandis que leur père, Stéphane, se dérobe.

 

Des secrets, chacun en cache dans cette maison et ils vont se dévoiler peu à peu. Il y a ceux que l’on devinait, latents, et ceux qui font l’effet d’une bombe.

 

Bianca, leur employée de maison, ressent plus qu’elle ne sait.

En son cœur, se cache un terrible secret et l’arrivée d’Hélio va réveiller en elle des souvenirs bien pénibles mais permettre aussi une délivrance.

 

Hélio a deux passions, les plantes et le dessin.

Et il se plaît à combiner les deux pour créer un herbier humain, en fonction des caractères de chacun.

Alors, chaque fois que je rencontre quelqu'un, je l'analyse sous toutes les coutures puis je le classe dans mes carnets, à côté d'une plante qui m'y fait penser.

Au long des pages et des chapitres qui font s’alterner les voix qui habitent ou viennent dans cette maison (huis-clos), les secrets, silences, volontés, non-dits et douleurs se révèlent.

Les relations se pacifient, s’entraident et s’épanouissent.

 

Certaines voix reviennent souvent, quand d'autres ne sont là que ponctuellement.

Ainsi, lisons-nous aussi celles de Sophie l'ambulancière, Miangaly l'orthophoniste, Anissa une amie d'Hélio, Stéphane le père...

 

J’aime les romans choraux qui permettent de connaître graduellement les personnages, de découvrir leurs caractères, ressentis et émotions (quant à leur passé, au drame, à la venue d’Hélio, les découvertes faites) et ce à différentes hauteurs : adolescente, médicale, parentale, adulte…

Ils nous offrent plusieurs perspectives, parcours de vie, qui enrichissent une (et même plusieurs) histoire et permettent de voir l’amour et l’amitié sous différents angles. Que malgré les faiblesses, erreurs ou absences, ils sont là, existent et perdurent.

 

Au-delà des secrets et des non-dits, de la famille et de ses multiples formes ou douleurs, de la résilience (des thèmes chers à Nancy Guilbert et qu’elle a développé dans ses autres romans, tels Deux secondes en moins ou encore Le sourire du Diable pour ne citer que ceux-là), de la botanique, du handicap et même du harcèlement (c’est dire combien leur roman est riche !) les autrices soulèvent un tragique pan d'Histoire qui ne demande qu'à être plus connu (et que j’ai découvert il y a peu et rencontré depuis dans plusieurs livres).

 

Petite parenthèse personnelle : Je suis toujours ébahie devant la résonance et la correspondance de certaines lectures et le moment où celles-ci se font. Il n’y a pas de hasard !

 

Il ne m’a pas été aisé de déterminer laquelle avait écrit tel personnage, c’est un autre aspect très intéressant d’un roman écrit à quatre mains.

 

Nancy Guilbert et Yaël Hassan nous offrent un récit réaliste, émouvant et positif, servi par une couverture attirante et pleine de pep’s.

 

Avec Cécile et Pauline, nous avons fait une interview de Nancy Guilbert et Yaël Hassan, un entretien entre nous trois, et un concours arrivent!!

 

En attendant, retrouvez leurs chroniques sur leurs blogs La Maison des Livres et Entre les Pages.

Merci aux Editions Magnard Jeunesse ainsi qu’à Nancy Guilbert, Cécile et Pauline.

 

Retrouvez tous les livres de Nancy Guilbert présentés sur le blog ICI.

 

De Yaël Hassan, je vous ai présenté : Hé, Petite !

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nancy 12/08/2019 12:33

Merci infiniment pour votre chronique si complète Blandine ! Je suis toujours touchée de lire les retours, et votre toute petite phrase (celle des lectures en résonance) me parle et m'émeut beaucoup.
À très vite et belle semaine.

Blandine 01/09/2019 18:50

C'est moi qui vous remercie Nancy <3

Nathalie 11/08/2019 18:32

Je pense que celui-ci me plairait bien !

Blandine 01/09/2019 18:49

Je pense aussi ;-)