Vies volées. Buenos Aires - Place de Mai. Matz et Mayalen GOUST – 2018 (BD)

Publié le 29 Mai 2019

Vies volées

 

Buenos Aires

Place de Mai

 

Scénario de Matz

Dessin de Mayalen GOUST

 

Editions Rue de Sèvres, janvier 2018

84 pages

 

Thèmes : Argentine, Dictature, Famille, Quête, Vérité, Histoire, Mémoire, Transmission

 

De 1976 à 1983, l'Argentine a vécu sous le joug d'une dictature militaire.

Près de trente mille de ses opposants, souvent jeunes et/ou étudiants, ont été méthodiquement éliminés (acte nommé comme un génocide depuis 2010) et leurs enfants, nés ou à naître, considérés comme « butins de guerre ».

Ce sont les « desaparecidos » (les disparus).

 

Ainsi, ce sont plus de cinq cent bébés qui ont été soustraits à leur famille véritable pour être confiés à des familles sûres, de « confiance », proches du régime en place : politiques, policiers, militaires, proches du pouvoir.

C’était pour ton bien, Eugenia.
Pour ne pas que tu grandisses avec des gens comme eux. Il te fallait une vraie famille, des gens responsables, avec des principes, une morale, et qui t’aiment vraiment.
Comme nous. Comme moi. Tu sais que je t’aime, n’est-ce pas Eugenia ? Je t’ai toujours aimée.

Dès 1977, chaque semaine, bravant le Régime, les mères et grands-mères de ces desaparecidos et de ces bébés, se sont organisées pour défiler sur la Place de Mai pour réclamer leur retour, pour militer pour la création de Banque Nationale des Données Génétiques en 1987, et aider ceux qui se questionnent sur leurs origines.

Elles sont regroupées dans l'association "Abuelas de Plaza de Mayo" et ont, permis de retrouver 128 personnes (au 9 avril 2019).

Il te faut vivre, sinon ils n’auront pas seulement pris la vie de tes parents, ils auront pris la tienne, aussi.
Tu ne peux pas les laisser gagner.
Pas sur toute la ligne.

Entre 1998 et 2008

 

Les quatre personnages que l'on voit sur la couverture de cet album incarnent chacun un des aspects de ce terrible drame.

 

Victoria est une enfant adoptée, elle est proche d’Elena, une Grand-mère de la place, sait qu’elle a été volée et recherche, en vain, sa vraie famille.

 

Mario est un garçon qui se questionne énormément. Il est persuadé de n’être pas le fils de ses parents. Et c’est de lui que vient l’initiative de faire des tests ADN.

 

A son inverse, Santiago ne se pose aucune question. Il est un garçon nonchalant, qui se laisse vivre et dragueur. Il accompagne Mario à la clinique et accepte de passer lui aussi les tests.

 

Eux deux vont devoir faire face à de lourds secrets de familles et des révélations terribles sur le passé, à l’incertitude d’une adoption, au fracas de l’amitié, mais aussi à de beaux moments de joie.

 

Elena est une grand-mère de la Place de mai qui a pris sous son aile Victoria. A défaut de trouver sa famille, elle aide et oriente les jeunes, perdus et désorientés, rongés par le doute.

Et ce, dans l’ensemble de la société.

 

***

 

C’est grâce aux Bulleurs du mercredi que j’ai découvert cet album, qui m’a beaucoup plu et émue.

 

Bien que je me sois un peu attendue à ce qu’allait vivre les personnages (surtout les garçons), j’ai été saisie par cette terrible histoire, individuelle, familiale et collective. Comment ne pas l’être ?

Je trouve que l’album restitue bien ses multiples réalités et l’impact qu’elles ont dans la vie des gens, quelques soient leur âge ou condition sociale, comme dans la société avec la possibilité, donnée à chacun, de réaliser un test ADN.

 

Graphiquement, C’est plutôt beau.

Avec des couleurs froides réservées au passé, aux doutes, aux vérités qui font jour et qui abîment. Souvent le dessin, ou la couleur, s’émiettent dans la case. Je trouve ce procédé très beau.

Il y a aussi de très belles couleurs, chaudes ou lumineuses, des angles de vue intéressants, des cases sans texte.

 

Vies volées est un album à la fois triste et beau, important pour son côté historique et humain, une découverte touchante.

Vies volées. Buenos Aires - Place de Mai. Matz et Mayalen GOUST – 2018 (BD)
Vies volées. Buenos Aires - Place de Mai. Matz et Mayalen GOUST – 2018 (BD)
Vies volées. Buenos Aires - Place de Mai. Matz et Mayalen GOUST – 2018 (BD)
Vies volées. Buenos Aires - Place de Mai. Matz et Mayalen GOUST – 2018 (BD)

Il participe au RDV « BD de la semaine », aujourd’hui chez Moka (CLIC) ; au Challenge de Nahe consacré à l’Amérique Latine ; ainsi qu’au « Petit Bac 2019 » d’Enna, pour ma 8e ligne, catégorie Adjectif.

 

 

 

 

 

 

Retrouvez aussi les avis de Stephie ; Caro ; Antigone ; Natiora; Saxaoul; Mylène

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramBabelio et Livraddict.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nahe 06/06/2019 09:46

Notée il y a quelques temps, merci pour la piqûre de rappel :) j'ai copié ton lien

Blandine 06/06/2019 20:48

Merci à toi :-)

Saxaoul 02/06/2019 21:57

C'est une BD que j'ai beaucoup appréciée moi aussi. Malheureusement l'Argentine n'est pas la seule dictature à avoir pratiqué une telle horreur....

Blandine 02/06/2019 22:49

Pourquoi cela ne m'étonne-t-il pas :-/

Mylene 30/05/2019 18:55

j'avais beaucoup aimé ma lecture :)

Blandine 02/06/2019 22:49

JE comprends pourquoi :-)

Stephie 30/05/2019 10:03

Un très beau souvenir de lecture pour moi

Blandine 02/06/2019 22:48

Et je comprends pourquoi!

bouma 29/05/2019 17:06

déjà repérée avec le rendez-vous du mercredi mais je n'ai pas encore eu l'occasion de la lire.

Blandine 02/06/2019 22:48

Je t'y encourage!

Caro 29/05/2019 15:02

Moi aussi, j'ai vu trop tôt la fin, ce qui fait que je garde un souvenir moyen de cet album... Pourtant il a le mérite de mettre en lumière un sujet assez méconnu.

Blandine 02/06/2019 22:48

Disons que c'était prévisible, mais cela n'enlève finalement pas grand-chose à l'émotion et fait de cette et de ces histoires quelque chose de terrible et tragique.

Nancy 29/05/2019 11:31

Ooooh, quelle troublante coïncidence ! Il faut que je le lise... Je vous envoie un message, merci pour la présentation et belle journée Blandine !

Blandine 02/06/2019 22:47

Merci beaucoup Nancy!
Belle journée à vous aussi :-)

Nathalie 29/05/2019 09:35

Je ne me serais jamais arrêtée devant cette couverture... Mais le thème m'intéresse !

Blandine 02/06/2019 22:46

Il est vraiment émouvant et non, la couverture ne reflète pas le drame que ses planches contiennent.

Noukette 29/05/2019 09:32

Merci pour la piqure de rappel, il a effectivement tout pour me plaire !

Blandine 02/06/2019 22:45

Merci à toi!

eimelle 29/05/2019 08:49

il était déjà noté, il faut vraiment que je le trouve!

Blandine 02/06/2019 22:45

Oh que oui!