Avec des Si et des Peut-être. Carène PONTE - 2018

Publié le 31 Juillet 2018

Avec des Si et des Peut-être

 

Carène PONTE

Editions Michel Lafon, 24 mai 2018

 

384 pages

 

Thèmes : Choix, Famille, Amitié

 

Aimeriez-vous savoir quelle serait votre vie si vous aviez fait d’autres choix ? 

 

Prof de français au lycée de Savannah (-sur-Seine), Maxine vit en colocation avec Claudia (et ses crèmes au jus d’herbe fermenté), elle aime Flaubert (ses élèves, Stromae), courir avec ses deux meilleures amies (trois cents mètres) et aller chez le dentiste (sa sœur).

Maxine croit aux signes et aux messages de l’Univers.

Pourtant elle ne peut s’empêcher de se demander : « Et si j’étais allée ici plutôt que là, si j’avais fait ceci au lieu de cela, ma vie serait-elle chamboulée ? »

En bonne prof de français, Maxine aime le conditionnel…

 

Mais à trop réfléchir Avec des si et des peut-être, ne risque-t-on pas d’oublier de vivre au présent ?

 

Et si la vie décidait de lui réserver un drôle de tour ?

Une fois n’est pas coutume, je vous copie la quatrième de couverture. 

Car son accroche, rigolote, m’a donné envie de lire ce roman… tout comme sa première de couverture (vraiment belle avec son look rétro) et aussi parce que ce « jeu » des Si et des Peut-être me correspond assez.
Mais n’est-ce pas là quelque chose que nous faisons tous un peu ? 

Maxine, elle, le fait constamment.
Elle est professeure de français mais rêvait d’être journaliste radio. 
Pourquoi ne l’est-elle pas devenue ? Parce que le jour de l’examen, ayant oublié sa carte d’identité, elle s’est cassé la cheville en faisant demi-tour pour aller la chercher.
Y voyant un signe du destin, elle a décidé de ne pas se (re)présenter. D’où le fait qu’elle soit devenue prof… un peu par défaut, donc. 

Mas elle n’a de cesse d’y songer et ponctue nombre de ses phrases par « Si » et « Peut-être », pour ça ou pour autre chose.
Ses amies, Samya et Audrey (qui travaillent aussi toutes les deux au lycée), s’en amusent plus qu’elles ne s’en agacent.
Toutes les trois forment un trio terrible, écoulant les mojitos (virgin ou non) et s’éclatant au karaoké, tout en fantasmant sur Yliès, le (jeune beau) proviseur de leur lycée.
Avec elles, vient parfois Claudia, la colocataire de Maxine, écolo et végane, et membre du Gloups (un groupe activiste en faveur des animaux et de leurs droits).


Je case ici mon petit agacement : le nom du groupe qui sonne comme une erreur (rigolote mais erreur quand même) et les missions qu’il se donne (on frise le ridicule). Evidemment les crèmes maison de Claudia ont un aspect et une odeur immondes (même si sa peau est superbe), quand ses cookies (à l’épeautre) sont du carton, et les idées déco-récup zéro déchet, un fiasco… 
Certes, cela est secondaire dans le roman, mais tout de même présent tout du long, et je le remarque certainement parce que je suis sensible à ces causes (et je ne l’ai pas vu dans les quelques chroniques lues). Alors même s’il s’agit de l’opinion de l’héroïne, et même si in fine, elle y revient (je n’en dis pas plus), j’ai trouvé tout ceci bien cliché et dommage, décrédibilisant ces mouvements, alors même que dans notre société (en France comme ailleurs), ces initiatives écolo sont de plus en plus nombreuses et suivies.
Un exemple : Claudia est absente.
Elle prépare une action coup de poing contre une chaîne de télévision qui, selon elle et le Gloups, abuse de sa position et exploite l’image des animaux sans leur demander leur avis dans une émission avec des agriculteurs célibataires qui cherchent l’amour.

Un soir, après avoir corrigé quelques copies, Maxine se couche en écoutant la chronique radio de Justine Julliard, En toute intimité, qu’elle aime tant et qu’elle aurait peut-être pu animer… si…
L’animatrice reçoit un écrivain, Gilbert Musso pour son premier roman Avec des si et des peut-être, publié chez Michel Afond (J’adore cette mise en abyme !)

-Imaginez qu’on vous offre la possibilité de faire bifurquer la ligne du temps (…) et que l’on puisse savoir ce que serait notre vie dans cette ligne parallèle du temps.

Une aventure extraordinaire (un rêve, une insertion fantastique ?) va permettre à Maxine de (re)considérer sa vie, avec ses bons et ses mauvais côtés et jeter un œil nouveau sur ce qui va, ou pas, et si cela vaudrait le coup d’en changer.

Maxine est drôle et attachante, pleine de pep’s et de fraîcheur, malgré ses insatisfactions et regrets (voire remords).
Derrière l’aspect premier feel-good de ce roman, Carène Ponte pose de vraies questions : quant au carriérisme, à la famille, au deuil, à l’amour, au fait de s'assumer dans ce que l’on est et dans les choix que l’on fait, à ce qui compte réellement, pour soi, et non pour les autres (sauf si on y tient).
Tout en démontrant que l’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs, et que ce n’est pas tant le décor qu’il faut changer dans sa vie pour être bien, mais soi-même.

Pour conclure, Avec des Si et des Peut-être, est un roman d’apparence légère, qui fait du bien et qui aborde des sujets délicats et de fond, même si son héroïne les dégomme.
Il aurait pu être un coup de coeur.  
Mais cela me donne envie de découvrir les précédents romans de l’auteure.
 

Merci aux Editions Michel Lafon

 

Ce roman participe au « Petit Bac 2018 » d’Enna pour ma 8e ligne, catégorie Arts ; ainsi qu’au « Challenge des Douze Thèmes 2018 » du Salon des Précieuses.

 

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

L'écureuil 02/08/2018 10:44

Oui je confirme, on a tous fait ça un jour (avec les si et les peut-être on refait le monde parait-il)! En tout cas, je ne connaissais pas du tout ce roman et si je le trouve dans la bibliothèque près de chez moi, il est bien possible que je me laisse tenter...

Blandine 02/08/2018 21:38

"... on mettrait Paris en bouteille" dit toujours ma fille! Oui, on ferait tant de choses, mais on effacerait ou perdrait aussi certainement!
Je t'encourage à te laisser tenter oui ;-)

Nancy 01/08/2018 11:11

J'aime beaucoup le concept ;-)
J'essaierai de le trouver à la bibliothèque, merci pour votre avais (malgré la petite note négative, que je comprends complètement !).
Belle journée Blandine !

Blandine 02/08/2018 21:37

Oui le concept est vraiment sympathique!
Je pense qu'il vous plaira!
Belles lectures à vous!