C'est lundi, que lisez-vous? #167

Publié le 2 Octobre 2017

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu les semaines passées ?

ALBUMS

Edgar et son lion. Texte de Céline PERSON et illustrations de Cécile VANGOUT. Editions Les Minots, 28 septembre 2017.

Edgar en a assez des moqueries, des méchancetés que les autres lui profèrent à l'école. ça a commencé par ses lunettes, puis les boulettes de papier, puis le vol de son goûter. Alors Edgar a décidé de se protéger. Et pas n'importe comment! Avec un lion! Et croyez-le, cela fait son effet: Edgar est tranquille, on ne l'embête plus, même de loin! Sauf qu'il est si tranquille qu'il en devient esseulé, même chez lui, même dans son lit...

Edgar et son lion est un album sur le harcèlement scolaire, l'isolement qu'il engendre, par nécessité, par précaution, et qui entraîne la perte d'intérêt, de goût, d'envie.

Des dessins très doux, quelques couches de couleurs pour cette métaphore très bien trouvée pour imager ce panel de sentiments mêlés.

Je vous en parle davantage la semaine prochaine!

Monsieur Loup a les crocs. Texte de Sandrine-Marie SIMON et illustrations de Sébastien CHEBRET. Editions Rue de l'Echiquier Jeunesse, 5 octobre 2017

Le conte des Trois Petits Cochons, cela vous dit quelque chose? Et si en fait, l'histoire que l'on connaît n'était pas tout à fait exacte?! Et si les Petits cochons, vivant alors ensemble, avaient ouvert leur porte au Loup affamé par une froide et enneigée journée d'hiver? Et si...? 

Et bien cela donnerait un formidable repas partagé autour d'un feu de cheminée et qui se terminerait par une super parties de cartes, d'amitié nouvellement née et d'une vocation culinaire.

Ok! Mais que mangeraient ces quatre affamés? Bah des légumes, des céréales, des légumineuses et du chocolat bien sûr! Quoi d'autre sinon?

Vous l'aurez compris, cet album est une ode à l'alimentation végétarienne, mais pas seulement. Il célèbre aussi la convivialité qui dépasse nos peurs, de la différence, de l'autre.

Les illustrations, aux traits très expressifs, célèbrent le végétal et sa diversité. Avec quelques jolis pieds-de-nez.

L'article dédié, bientôt!

Alice & Merveilles. Un conte musical de Stéphane MICHAKA  d'après le roman de Lewis Carroll. Illustrations de Clémence POLLET. Editions Didier Jeunesse, 2 novembre 2017

***COUP DE CŒUR***

Je crois qu'il n'est plus vraiment besoin de présenter l'incontournable (et classique) roman de Lewis Carroll: Les Aventures d'Alice au pays des merveilles, moult fois adapté et réadapté.

Nous le retrouvons dans ce magnifique livre-cd, oscillant entre théâtre et comédie musicale, entre classique et modernité, entre dialogues et musique.

Je n'ai pas boudé mon plaisir en l'écoutant et le réécoutant: il y a des mots valises, des mots familiers et contemporains, et la musique, envoûtante.

En parallèle de ce livre-cd, paraîtra un album seul, une idée cadeau à offrir ou à s'offrir (je dis ça, je dis rien^^)

ROMAN JEUNESSE

La loi du Phajaan. Jean-François CHABAS. Editions Didier Jeunesse, septembre 2017.

***COUP DE POING***

Ce roman est dur, très dur. Comme souvent nous offrent les prises de consciences.

Il nous décrit la condition des éléphants en Thaïlande, passant d'un état à un autre, et comment les hommes les asservissent: par le phajaan, une méthode de dressage particulièrement cruelle.

Kiet, 10 ans, va en forêt avec son père et ses homme pour aller capturer son premier éléphant. Mais ce qu'il voit le trouble, le révolte. mais que faire lorsqu’on n'a que 10 ans, la pauvreté comme compagne et une multitude de superstitions et traditions chevillée au corps et tandis que son monde tend à disparaître?

Jean-François Chabas livre un récit qui heurte. A tel point qu'il m'a fallu faire des pauses dans ma lecture, car ce qu'il décrit, je ne me le représente que trop bien (vous avez certainement vu ces images dénonçant le tourisme à dos d'éléphant, ou celles de torture animale). Je me suis demandée si son récit n'était pas trop dur pour le public visé. Puis je me suis dit que non, justement! Car si le récit est dur, il sait aussi être doux, explicatif et que c'est justement avec cette dualité que les jeunes (générations) peuvent se représenter et lutter contre ça.

Je vous en parle plus en détails bientôt.

Bien qu'il s'agisse d'autres animaux, il me renvoie au roman de Laura Millaud: Un géant de tendresse.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Les Bourgeois. Alice FERNEY. Editions Actes Sud, 16 août 2017

 

***BONHEUR DE LECTURE***

 

Le sujet de ce roman, la famille (et le passage de ses générations et des transmissions) avec une mise en parallèle des conditions avant/maintenant, de l'Histoire, ne pouvait que me plaire.

L'écriture d'Alice Ferney, si douce, si sensible, si ciselée, me va droit au coeur. Chacune de ses phrases est un enchantement, même si ce qu'elle décrit est dur ou triste ou difficilement représentable.

Un exemple: "Ils deviendraient une source, ils écriraient une épopée de l'incarnation. Ils atteindraient un sommet formel de ce temps révolu où les naissances et les décès étaient plus nombreux qu'aujourd'hui, comme si la famille alors était une multiplication qui subit quelques soustractions. Ils seraient les représentants d'une époque et d'un milieu typiquement bourgeois, parisien, catholique, très "Action française" comme on le dit maintenant, avec la sévérité de ceux qui viennent après et n'ont guère de mérite, puisqu'ils savent où mènent certaines idées et que l'Histoire a jugé." (Page 53)

Au gré de plusieurs dates, qui ne suivent pas un ordre chronologique mais plutôt thématique ou émotionnel, elle nous immisce au coeur de la famille Bourgeois, au long de quatre générations, du milieu XIXe siècle à aujourd'hui, avec les tragédies que l'on connaît, les historiques, celles propres à tout le monde (la maladie, la mort), les bonheurs à la fois si fragiles et si forts, et les changements sociétaux (les congés payés, la robotisation, l'émancipation de la femme, la maternité).

Une famille de la droite traditionnelle, catholique, nombreuse, aisée, qui reste à la fois la même, riche de valeurs et de traditions transmises et dont, pourtant, les langues se délient. Est-ce la société d'aujourd'hui qui veut ça?

Toute cette intimité nous est racontée par une narratrice qui dit "je". Est-ce Alice Ferney elle-même, une descendante de la famille Bourgeois?

Bref, je continue ma lecture avec avidité!

La discipline positive. En famille, à l'école, comment éduquer avec fermeté et bienveillance. Jane NELSEN. Adaptation de Béatrice SABATE. Editions Marabout Poche, septembre 2014

La discipline positive, j'en avais déjà entendu parler, en applique certains aspects mais sans toujours y arriver. C'est que ce n'est pas toujours facile d'éduquer son/ses enfants dans ce monde en mutation, dont on nous rabâche qu'il a plus perdu que gagné, dans ce "c'était mieux avant" ambiant. Mais s'il y a des aspects négatifs, il y a forcément des aspects positifs, et qu'il nous faut faire ressortir pour nous-mêmes, pour nos enfants (élèves, etc.).

Samedi, j'ai assisté à un atelier, dirigé par deux membres de l'Association "Discipline Positive" (dont une ancienne représentante de parents d'élèves avec qui j'étais). C'était interactif, démonstratif, et cela m'a vraiment parlé. J'ai donc acheté cet ouvrage ainsi qu'un jeu de cartes pour mieux l'assimiler et lamettre en pratique.

3/ Que vais-je lire ensuite ?

Megumi et le fantôme. Eric SENABRE. Editions Didier Jeunesse, collection "Mon Marque-page" septembre 2017.

Présentation de l'éditeur:

Megumi n’a peur de rien. Surtout pas d’un fantôme irlandais qui hante la maison de ses ancêtres ! Saura-t-elle lever la malédiction qui pèse sur lui ? Une histoire pleine de rebondissements où l’on croise Yokaï et robots dans le Japon des années 80.

Megumi et le fantôme n’est pas une simple histoire de fantômes : c’est un
roman plein de rebondissements qui traite de l’héritage familial, d’identité,
d’injustice et d’amitié.

Les attachants. Rachel CORENBLIT. Editions du Rouergue, août 2017.

Présentation de l'éditeur:

Durant une année, le quotidien d’une jeune enseignante de primaire, Emma, nommée dans d'un quartier populaire, confrontée à des enfants en grandes difficultés scolaire, affective, sociale. Elle s’attache notamment à Ryan, un garçon dont on va progressivement découvrir la maltraitance. Un roman d’une grande force, à la fois émouvant et politique, dans le meilleur sens du terme : quelle école et quelle société voulons-nous pour nos enfants ? Rachel Corenblit a été enseignante en primaire puis formatrice d’enseignants pendant dix-huit ans. Elle s’est inspirée de son expérience professionnelle pour écrire ce roman.

Le reste est à retrouver dans mon objectif de lecture du mois d'octobre - CLIC

Et sinon?

Pour la semaine 38 du Challenge photo de Sophie Hérisson sur Instagram #52livres2017, le thème est "conte":  j'ai choisi celui de Baba Yaga, clin d’œil au Challenge Halloween.

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nancy 02/10/2017 19:57

Votre C'est lundi est très beau, j'aime beaucoup les livres présentés, à commencer par l'album illustré par ma binômette Cécile <3
Alice & merveilles semble superbe, une chouette idée de cadeau en effet ;)
Merci pour ces découvertes Blandine et belle semaine livresque !

Blandine 03/10/2017 10:38

Merci beaucoup Nancy <3
Belle semaine à vous également :-)