Animosity – Tome 1 – Le Réveil. Marguerite BENNET et Rafael DE LA TORRE – 2017 (BD)

Publié le 4 Octobre 2017

Animosity

Tome1

Le Réveil

 

Scénario de Marguerite BENNET

Dessins de Rafael de La Torre

Couleurs de Bob SCHWAGER

Traduction de Laure DUPONT

Editions Snorgleux Comics, 22 septembre 2017

Dès 15 ans

 

Thèmes : Post-apocalypse, fantastique, road-trip, animalisme (CLIC), prise de conscience, végéta*isme

 

Lecture sur tablette

 

New-York, Etats-Unis.

 

Il y a eu un avant.

Il y a désormais un après.

Entre les deux, le moment où tout a basculé, cet instant T, c’est le Réveil.

Le moment où les animaux se sont réveillés, se sont mis à parler, à agir, à penser et surtout, à se venger.

 

 

Vengeance contre ces humains qui les ont dressés, violentés, agressés, dominés de multiples façons (domestique, alimentaire, de loisirs).

Certains ont profité de l’aubaine pour piller, tuer, faire régner la loi du plus fort et la terreur.

D’autres se sont regroupés, organisés, ont formé des milices animilitaires.

Ils s’opposent aux militaires américains, et aux hommes en général.

Mais ils en restent, peu, qui ne veulent pas de cette dualité. Fini le carnisme et finie la soumission mais pas l’amitié, voire l’amour, ou tout du moins les liens qui les unissent aux humains.

Un respect mutuel peut exister.

 

 

Au centre de ce chaos, l’intrigue se centre sur le duo Jesse/Sandor.

Jesse est une jeune ado d’environ 13-14 ans. Ses parents, Oscar et Shannon, ont été tués par des charognards.

Sandor le limier, qui doit son nom au personnage de Game of Thrones, Sandor McLeane, est un Saint-Hubert adopté par Jesse lorsqu’elle avait 5 ans. Elle l’avait choisi car il était le plus faible et chétif de la portée.

Ensemble, le chien protégeant l’humaine, et l’appelant « cowgirl » ou « sa fille » (mais pourquoi donc ? j’ai ma petite idée mais la réponse ne se trouve pas dans ce tome), cherchent à se rendre en Californie, retrouver la seule personne capable de la protéger dans ce nouveau monde.

 

Road-trip post-apocalyptique, oscillant entre l’horreur (nombreuses présences de sang et de souffrance) et le fantastique, ce récit aborde un sujet sociétal d’actualité et qui nous pousse à nous interroger sur le lien qu’entretient l’Homme avec l’animal.

Végéta*ienne et antispéciste, je ne pouvais qu’être attirée par le synopsis de cette BD. Mais je suis dubitative sur certains aspects.

Oui, les animaux sont doués de sensibilité, d’intelligence (sans qu’il soit question de proportionnalité avec l’Homme – Lire Le règne du vivant d’Alice Ferney à ce sujet), de conscience

Mais le scénario prête aux animaux des sentiments et des pensées bien trop humains à mon sens. Cela m’a gênée.

Les quelques humains cohabitant avec les animaux, sont enchaînés et à leur service. Parmi eux, un jeune homme, vegan. Mais il est si peu loquace, même libéré, qu’il semble mou, insipide. Gagnera-t-il en consistance dans les autres tomes ? Je l’espère.

Le fil de l’histoire, divisé en cinq parties, jongle entre le présent et le passé, sans que cela soit toujours clair. Il en résulte des zones d’ombre qui abîment la fluidité du récit.

 

Par contre, j’ai adoré les références et clins d’œil disséminés ça et là, comme une ode à nos différences., au passage du temps, au vivre ensemble.

Quant aux dessins, ils sont un atout indéniable de cet album (et série certainement).

En pleine page, bandes, cases qui alternent en taille comme en orientation, ils nous immergent dans l’action.

Les expressions animales sont très travaillées, à l’inverse des décors plus simples, pour ne pas disperser notre attention.

 

Animosity est un comics à succès aux Etats-Unis.

Loin des héros bodybuildés du genre, il nous présente un album militant donc, mais sans manichéisme, qui nous incite à la réflexion sur nos comportements envers les animaux, et en particulier alimentaires, mais aussi sur nous-mêmes. Repenser notre relation et notre rapport au vivant.

Quel genre de vie est la vie ?
Quelle vie mérite la vie ?

Qui doit mourir pour que d’autres vivent ?

Ce tome est le premier, traduit en français, d’une série qui est toujours en cours et qui en compte neuf pour le moment.

 

Merci aux Editions Snorgleux Comics

Il participe au RDV « BD de la semaine » qui se passe aujourd’hui chez Moka (Retrouvez-y toutes les participations du jour - CLIC) ainsi qu’au challenge « 1% Rentrée Littéraire 2017 » (9/6) de Sophie Hérisson et au « Challenge Halloween » d’Hilde et Lou.

 

 

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Kobaitchi 07/10/2017 23:50

J'avais zappé cette sortie O_o Comment ce fait-ce ?
Le thème me branche, les dessins aussi. Je sais ce que sera mon prochain achat.
Merci pour la découverte !

Blandine 08/10/2017 10:06

ooh! génial! merci à toi!

Hilde 07/10/2017 21:17

Très particulier comme histoire, même si la couverture m'attire, je n'aime pas trop l'idée des animaux qui se vengent. En même temps, c'est assez original. J'avoue que ça m'intrigue.

Blandine 08/10/2017 10:06

L'idée est intéressante.
Ce n'est pas tant l'idée générale qu'ils se vengent qui m'a ennuyée (car ils auraient vraiment de quoi quand on voit le traitement que l'Homme leur réserve), mais plus les situations particulières, et les mots employés.

Stéphie 05/10/2017 07:46

Non, non, pas pour moi...

sabine 04/10/2017 17:09

Un album qui n'a pas grand chose pour me plaire.Je passe mon tour,c'est trop loin de mon univers.

Blandine 04/10/2017 22:38

Certes, il ne fait pas rêver!

rachel 04/10/2017 15:15

oui en fin de compte l'homme est aussi un mamifere....et on oublie souvent que dans la nature la loi de Darwin existe et les males alphas/betas etc que la nature n'est pas de tout repos.....en tout cas je ne sais pas....je n'aime pas trop ce genre d'histoire....

rachel 06/10/2017 00:43

oh oui tout a fait d'accord avec toi....ils ne doivent pas etre de la marchandise a outrance....mais bon l'equilibre est casse...et je ne suis pas sure que cela peut se reparer....on est trop nombreux....beaucoup trop....

Blandine 04/10/2017 22:37

Oui l'Homme est un animal (a-t-il encore besoin de le prouver?) et la nature n'est pas toujours tendre. Au-delà du traitement post-apocalyptique, la série nous incite à repenser nos relations avec l'Animal, d'autant qu'elles ne revêtent pas la même forme selon notre lieu sur Terre.

Syl. 04/10/2017 14:25

Un monde post-apocalyptique me plaît bien. Seulement, on perçoit ta réserve. Alors... je ne note pas pour l'instant.

Blandine 04/10/2017 22:34

je ne suis pas spécialement fan du genre en règle générale, mais le sujet me plaît. Je lirai les prochains tomes pour vraiment arrêter mon idée.

Jerome 04/10/2017 11:58

Tu n'es pas assez enthousiaste pour que je me lance.

Blandine 04/10/2017 22:30

Non c'est vrai. Dommage car le sujet m'intéresse. Mais je crois qu'il me faut lire les 1 ou 2 prochains tomes pour vraiment me faire mon avis, confirmer ou infirmer ce que j'ai pressenti.

Nathalie 04/10/2017 11:12

Le sujet est intéressant, mais ton avis plus que mitigé ne m'a pas franchement donné envie !

Blandine 04/10/2017 22:31

Oui voilà. C'est un sujet qui me touche pourtant. Mais je lirai quand même le ou les 2 tomes suivants pour vraiment arrêter mon idée.

Noukette 04/10/2017 10:29

J'avoue que je suis plus que sceptique...

Blandine 04/10/2017 22:31

Sur le sujet ou son traitement?

Bidib 04/10/2017 09:51

ben voilà une lecture qui ma fait pas du tout, mais alors pas du tout envie !

Blandine 04/10/2017 22:31

;-)

lasardine 04/10/2017 07:35

j'avoue que je n'ai pas une grande envie de découvrir cet album, à première vue, mais quand même ma curiosité est un peu titillée... je vais laisser faire le hasard et si je le croise... :)
merci pour la découverte!

lasardine 05/10/2017 08:53

mais tout à fait!

Blandine 04/10/2017 22:32

Bonne décision! d'autant que le hasard n'existe pas, ce sera donc un signe^^

Cristie 04/10/2017 07:33

Je prends !

Blandine 04/10/2017 22:32

:-)

Mo 04/10/2017 07:18

Pas le genre de lecture vers lequel je me tourne. Je passe mon tour pour cette fois. Je changerais peut-être mon fusil d'épaule si, par exemple, tu suis la série et que la suite te laisse moins dubitative ;)

Blandine 04/10/2017 22:33

Oui j'aimerais lire le ou les prochains tomes car je suis sensible au sujet traité sur le fond. A voir si cela confirme ou infirme mes impressions dégagées par ce premier tome.