C'est lundi, que lisez-vous? #164

Publié le 11 Septembre 2017

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu les semaines passées ?

ALBUM

365 pingouins. Texte de Jen-Luc FROMENTAL et illustrations de Joëlle JOLIVET. Editions Hélium, septembre 2017.

Carton plein pour cet album grand format: avec mes garçons, on l'adore!

Pendant un an, chaque jour, la famille de Théo voit arriver par livreur une boîte blanche avec un petit mot qui contient un pingouin... Et donc au 31 décembre, logiquement, la maison est envahie par 365 pingouins. Tout au long de cette année trépidante, la famille élabore des plans pour contenir tous ces pingouins, fait des calculs pour les nourrir, les ranger, et doit gérer les nuisances inévitables...

Humour absurde, notions mathématiques, quatre couleurs pour illustrer le réchauffement climatique et ses conséquences : "les ours seront bientôt à nos portes", mais ici avec des pingouins, enfin quoique...

En complément de cet album, mais vendu séparément, il existe un cahier de jeux grâce auquel les enfant jouent pour se familiariser avec les maths et ses opérations: additions, soustractions, multiplications, logique, raisonnement... Très visuel puisque les enfants manipulent des pingouins, poissons, orque, ours polaire et chiffres.

Je vous les présente cette semaine plus en détails.

ROMANS JEUNESSE 

Alice à Venise. Illustrations de Jean-Louis MERCIER. Traduction de Lisa ROSENBAUM. Septembre 1989.

""Et là, sur la mer calme, flottait une grande cité, récita Marion en se rappelant un passage d'un livre qui l'avait impressionnée. Ici et là, des gondoles glissaient, légères. Tout était silence."

-Bravo ! applaudit Bess. Et merci.

-Ce , n'est pas moi qu'il faut remercier, mais Mark Twain, les informa Marion en souriant. Dans les années 1860, il visita Venise. Il décri son séjour dans Les Innocents en voyage."

Alice Roy et ses deux amies, les cousines Marion et Bess, sont venues à Venise pour une semaine de vacances. Mais à peine sont-elles arrivées dans leur hôtel, qu'un bruit mystérieux attirent leur attention: celui de verre brisé dans le magasin de verreries de l'autre côté du canal.

Dans le même temps, Ned, Bob et Daniel, les amis des filles, ont été arrêtés par la douane pour avoir dans leur valise un objet volé: un cheval de verre aux sabots d'or.

Alors qu'Alice tente de les faire sortir de prison, elle reçoit un étrange mot qui lui fait faire la connaissance de Maria Dandolo, descendante d'un prestigieux doge de la cité, et qui lui demande son aide pour retrouver son neveu Filippo, mais surtout sans prévenir la police.

Au gré de l'enquête d'Alice, pleine de suspense et rebondissements (mais aussi uniquement à son honneur - le fait de relire ses aventures me montre combien ses amis/ies sont relégués au second plan, décrits comme peureux ou ayant de mauvaises idées de plan d'action), nous visitons Venise et en apprenons un peu sur son architecture, et surtout, ses moyens de transports et sa géographie.

"C'est le doge Enrico Dandolo qui rapporta ces chevaux de Constantinople. Cependant, à ce jour, personne ne connaît leur véritable origine. Selon certains, l'empereur Constantin les aurait trouvés dans l'île grecque de Chios. Selon d'autres, ils proviennent d'un arc de triomphe romain."

En conclusion: Une relecture plaisir, un brin "doudou" et nostalgique. Pour montrer aussi comment c'était sans internet ou smartphones! Elle participe à mon "Challenge des RE 2017" et au Challenge "Il viaggio 2017" de Martine. 

Alice et les diamants. Illustrations de Philippe DAURE. Traduction d’Anne JOBA. Avril 1992.

Alice enquête sur la disparition de l'héritage en bijoux de l'une de ses amies, qui habite aussi River City. Très vite, ses soupçons se fondent sur une jeune fille caricaturale: d'aspect vulgaire, sans manières, d'autant qu'elle n'a pas (assez) d'argent. Cette enquête comporte nombre de clichés et de condescendance d'ordre social. Dommage.

ROMAN

Nuit persane. Maxime ABOLGASSEMI. Editions ERICK BONNIER. 24 août 2017  

J'ai terminé cet épais roman qui nous entraîne en Iran avec un jeune ado français, Mathieu. Le pays est en crise et la Révolution se profile. Mathieu quitte son confortable statut d'expatrié et de lycéen au Râzi, pour découvrir toutes les facettes de ce pays, les plus sombres avec les injustices sociales, la dictature policière et la lumineuse avec les mots, la poésie et Leyli, dont il tombe amoureux.Une jeune fille, lycéenne comme lui, dont le père travaille au Bazâr. Avec elle, ses consciences s'éveillent, maos non sans dangers.

Chronique à venir tout bientôt.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Les optimistes meurent en premier. Susin NIELSON. Editions Hélium, septembre 2017.

Pétula est une lycéenne persuadée que les optimistes meurent avant les pessimistes car ils ne font pas attention, car ils ne se prémunissent pas, car ils oublient toute prudence au nom de la joie, même éphémère. Et pourtant que d'accidents tragiques auraient pu être évités si les personnes faisaient un peu plus attention. Pétula les note dans son carnet, pour se rappeler, fait un grand détour pour aller au lycée pour éviter les chantiers (et leur chute potentielle de gravats ou autres), doit suivre des séances de Artpsy, c'est-à-dire des séances de thérapie par l'art... Car Pétula est paranoïaque, prudente dirait-elle, nettoie tout à l'antibactérien, refuse tout contact corporel et est très sensible.

Pourtant Pétula n'a pas toujours été ainsi. Avant, elle était gaie, avait des amies, et surtout Rachel, entreprenait plein de choses et était très créative. Mais un événement a détruit sa confiance en elle, l'a fait douter et, pire, culpabiliser. 

Sa rencontre avec Jacob, l'homme bionique comme elle le surnomme, et camarade de classe et d'Artpsy, pourrait peut-être l'aider. 

J'ai tout de suite accroché au style de ce roman. C'est drôle, cynique, triste aussi (j'en ai encore des frissons). Il est parsemé de références littéraires (les Hauts de Hurlevent <3) et cinématographiques (surtout des adaptations). Il se dévore, et d'ailleurs, j'y retourne!

3/ Que vais-je lire ensuite ?

Motel Lorraine. Brigitte PILOTE. Editions Michel Lafon, 7 septembre 2017

 

Résumé : Nous sommes en 1977. Sonia, diseuse de bonne aventure, fuit Montréal avec ses deux filles, Lou et Georgia, pour trouver refuge à Memphis, dans la chambre 306 du motel Lorraine, inoccupée depuis ce fameux 4 avril 1968 où Martin Luther King y a été assassiné. Elles partageront leur destin avec la sublime Alabama, Jacqueline Smith, femme de chambre au Lorraine, Grace DePriest, directrice de la chorale d'une petite église baptiste, ou encore Lonzie, le repris de justice devenu photographe pour son ami Aaron. Chacun à sa manière, ces personnages aux destins croisés incarnent le rêve d'égalité pour lequel le révérend King a donné sa vie. Mais quel poids auront leurs ambitions et leurs gestes dans cette Memphis encore marquée par les divisions raciales ? Les secrets de chacun resteront-ils bien gardés ? Et enfin, pourquoi Sonia s'est-elle enfuie avec ses enfants ? Roman réaliste, d’une écriture maîtrisée et de haute tenue littéraire, Motel Lorraine aborde un sujet porteur et universel : réaliser son rêve.

La loi du Phajaan. Jean-François CHABAS. Editions Didier Jeunesse, septembre 2017.

Présentation de l'éditeur:

Dans la famille de Kiet, on est dresseur d’éléphants de père en fils. Le jour de ses dix ans, Kiet part avec son père et des chasseurs pour capturer son premier éléphanteau. Pendant plusieurs jours, l’enfant participe au « Phajaan », une méthode de dressage traditionnelle particulièrement cruelle qui marquera à jamais le jeune garçon…

Didier Jeunesse soutient EVI (Eco Volontaire International), une association dont le but est d'intervenir pour la protection des animaux sauvages et de l'environnement dans le monde, ainsi que de consolider un lien respectueux entre les humains et la nature.
Plus d'informations : CLIC  

Megumi et le fantôme. Eric SENABRE. Editions Didier Jeunesse, collection "Mon Marque-page" septembre 2017.

Présentation de l'éditeur:

Megumi n’a peur de rien. Surtout pas d’un fantôme irlandais qui hante la maison de ses ancêtres ! Saura-t-elle lever la malédiction qui pèse sur lui ? Une histoire pleine de rebondissements où l’on croise Yokaï et robots dans le Japon des années 80.

Megumi et le fantôme n’est pas une simple histoire de fantômes : c’est un
roman plein de rebondissements qui traite de l’héritage familial, d’identité,
d’injustice et d’amitié.

Les Bourgeois. Alice FERNEY. Editions Actes Sud, 16 août 2017

 

Résumé : Ils sont Bourgeois de père en fils parce que c'est (aussi) leur patronyme. De la Première Guerre mondiale à nos jours, Alice Ferney explore les destinées des enfants de cette famille catholique, patriote et conservatrice. Ils partagent des valeurs, le sens du devoir, ont fait carrière dans l'armée ou dans la marine, se sont voués aux affaires, à la médecine, au barreau... – acteurs de l'histoire nationale et de la légende de leur lignée. Par leur entremise, Alice Ferney revisite les grandes ou déshonorantes heures de notre passé : tout un siècle français passé au tamis du roman familial.

 

Les attachants. Rachel CORENBLIT. Editions du Rouergue, août 2017.

Présentation de l'éditeur:

Durant une année, le quotidien d’une jeune enseignante de primaire, Emma, nommée dans d'un quartier populaire, confrontée à des enfants en grandes difficultés scolaire, affective, sociale. Elle s’attache notamment à Ryan, un garçon dont on va progressivement découvrir la maltraitance. Un roman d’une grande force, à la fois émouvant et politique, dans le meilleur sens du terme : quelle école et quelle société voulons-nous pour nos enfants ? Rachel Corenblit a été enseignante en primaire puis formatrice d’enseignants pendant dix-huit ans. Elle s’est inspirée de son expérience professionnelle pour écrire ce roman.

Et sinon?

Pour la semaine 36 du Challenge photo de Sophie Hérisson sur Instagram #52livres2017, le thème est "post-it"...

Le Challenge Halloween de Lou et Hilde revient pour sa huitième année (la troisième pour moi) et est placée sous l'égide des sorcières! Il aura lieu du 1er octobre au 1er novembre.

Tout le programme est là CLIC

 

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost 0
Commenter cet article

Nancy 12/09/2017 11:04

Je ne connais aucun des livres que vous présentez mais Les optimistes meurent en premier me fait de l'œil.
Déjà le challenge Halloween ... Que le temps passe vite...
Bonne semaine Blandine !

Blandine 13/09/2017 08:35

Oh que oui!
Belle semaine à vous aussi :-)

Hilde 11/09/2017 13:25

J'ai failli me laisser tenter par "Les optimistes meurent en premier". Je pense que je vais essayer de me le procurer. Merci pour le clin d’œil au Challenge Halloween.
Bonne semaine livresque. :)

Blandine 13/09/2017 08:35

Merci Hilde, pour toi aussi :-)