C'est lundi, que lisez-vous? #161

Publié le 7 Août 2017

Il est temps pour moi, et pour nous, de prendre un peu de repos, des vacances, de l'air, de voir autre chose, de découvrir aussi, avec bien sûr, des livres à portée de main!

En attendant, chaque jour sur Facebook, retrouvez l'un de mes coups de coeur parus sur le blog depuis sa naissance!

Réveil du blog le 28 août!

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ROMAN

L'ombre du vent. Carolis RUIZ ZAFON. Le Livre de Poche, septembre 2009.

L'ombre du vent est magnifique roman d'amourS, de vie et sur les livres.

Il nous fait voyager dans Barcelone, durant 20 ans, auprès de Daniel Sempere, fils de libraire puis libraire lui-même. Avec lui, nous remontons la trace et l'histoire de la ville avant-pendant-après la guerre (sans mention de Franco) et celle d'un auteur maudit: Julian Carax.  Leurs deux destinées, que 35 ans séparent, suivent le même parcours jusqu'à se croiser.

Amour de la famille, amour -passion, amour-amitié, amour des livres, mystère, enquêtes, un brin de fantastique, mots choisis, ce livre épais (635 pages) se lit avidement.

Je vous en parlerai davantage en septembre.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Les quatre saisons de l'été. Grégoire DELACOURT. Editions Le Livre de Poche, 2016.

L'an dernier, j'avais adoré On ne voyait que le bonheur et avait de suite acheté ce roman, en prévision de cet été. Oui, à cause du titre, je ne me le vois pas lire à une autre saison!

Présentation de l'éditeur:

Été 99, dont certains prétendent qu’il est le dernier avant la fin du monde.
Sur les longues plages du Touquet, les enfants crient parce que la mer est froide, les mères somnolent au soleil. Et partout, dans les dunes, les bars, les digues, des histoires d’amour qui éclosent. Enivrent. Et griffent. Quatre couples, à l’âge des quatre saisons d’une vie, se rencontrent, se croisent et s’influencent sans le savoir.
Ils ont 15, 35, 55 et 75 ans. Ils sont toutes nos histoires d’amour.

Carmen. Prosper MERIMEE. 1847

J'ai choisi une couverture un peu au hasard pour illustrer cette lecture, car je vais la lire sur ma DS. En effet, avant l'apparition des liseuses, une cartouche a été éditée par Nintendo contenant 100 titres classiques et lisibles sur la console. 

Cette lecture participe à mon Challenge "Je (re)lis mes classiques".

Présentation de l'éditeur:

Carmen, histoire espagnole? Pas dans l'esprit de Mérimée, qui contourne avec ironie l'hispanisme castillan des romantiques et montre les confins de la péninsule: en Andalousie, entre Séville et Gibraltar, l'amour fou d'un Basque déraciné pour une enfant de Bohème, sans patrie ni attaches. Passion des extrêmes: José, brigadier-brigand, et Carmen, actrice aux visages multiples.
Passion pour la liberté, qui en cache une autre, plus profonde, que révèle cette nouvelle édition critique. L'étrange fascination qu'éprouve aussi pour Carmen le narrateur, personnage oublié dans l'opéra de Bizet et que le mythe a du coup délaissé: un savant français, captivé par les sortilèges de cette femme qui parle une langue brûlante et brutale qu'il ne comprend pas. Carmen, incarnation de la littérature, magique et fatale? Si c'était cette autre histoire d'amour, cette corrida de mots cachée au cœur du texte, qui donnait au récit de la vie et de la mise à mort de Carmen sa vraie universalité?

3/ Que vais-je lire ensuite ?

Je pense avoir  le choix parmi tous les livres de mon objectif lecture pour août! Au moment où j'écris, j'hésite entre Orphelins de Dieu de Marc Biancarelli ou la Librairie de l'île de Gabrielle Zevin (en lecture commune avec Hilde du Livroblog)

Et sinon?

Pour la semaine 31 du Challenge photo de Sophie Hérisson sur Instagram #52livres2017, le thème est "visage", et j'ai pensé à celui de Dahud, la fille du roi Gradlon et seigneuresse de la légendaire bretonne de Ker-Is.

 

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir, qui nous entraînera, surtout, au Moyen-âge ;-)

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblrGoogle+Babelio et Livraddict.

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nancy 12/08/2017 10:49

Je vous souhaite un très beau mois d'août livresque et j'espère que vous allez vous régaler avec les livres dont vous parlez.
Les quatre saisons de l'été me plaît bien ;-)
A bientôt Blandine !

Blandine 28/08/2017 09:58

Merci beaucoup Nancy! J'espère que votre été vous a régalé à tous points de vue!
A très vite!

Nathalie 09/08/2017 13:52

Coucou, de drôles de commentaires apparaissent sur ton blog... J'ai beaucoup aimé "l'ombre du vent", lu il y a déjà quelques années. Par contre Prosper Mérimée, je me souviens avoir du en lire un pour l'école et je n'avais pas du tout aimé !!! Si tu trouves ça bien, je tenterai peut-être une relecture... Bonnes vacances !

Blandine 28/08/2017 09:57

Coucou, oui j'ai vu cela et l'ai corrigé :@
J'ai commencé mais pas encore fini Carmen, j'accroche bien!
Bisous

Miss Pat' 08/08/2017 07:58

Coucou miss ! J'espère que tu passes un bel été ! J'ai très envie de lire particulièrement "L'ombre du vent" de Carolis RUIZ ZAFON. Celui que je bouquine en ce moment : "Venise n'est pas en Italie" d'Ivan Calbérac. Touchant. Avant, j'ai lu pour la première fois "Bonjour Tristesse". Et puis, lecture de tonnes de livres de cuisine bien-sûr ;-) Des bisous !

Blandine 28/08/2017 09:56

Coucou! Je te conseille "L'ombre du vent", j'ai adoré :-) et je n'ai jamais lu "Bonjour Tristesse" (oups!)
Je te souhaite une belle rentrée, des bisous :-)