C'est lundi, que lisez-vous? #158

Publié le 17 Juillet 2017

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUMS

Véro en mai. Texte de Pascale BOUCHIE et illustrations d'Yvan POMMAUX. Ecole des Loisirs, avril 2008.

Cet album s'attache à nous reconstituer l'année 1968, et plus particulièrement mai 68, par les yeux d'une enfant: Véronique. Elle a neuf ans, a un frère de 16 ans, une petite soeur, a la télévision, suit un peu les débats politiques, s'amuse avec ses amies, va à l'école...

Loin de se centrer sur ce "seul événement", le propos se fait large pour nous restituer cette époque de changements, de nouveautés, de volonté de liberté(s).

A la fois fiction et documentaire, cet album est riche.

ROMAN JEUNESSE

Malédiction sur la cathédrale. Texte de Fabian LENK et illustrations de Michaela SANGL. Editions Hatier Jeunesse, collection "Histoire et Mystères", juin 2017.

A Cologne, la construction de la cathédrale avance bien. Jean et Clara, les enfants du maître d'oeuvre Arnaud, aiment venir sur le chantier. Mais voici que celui-ci est perturbé par des événements étranges, qualifiés de sataniques par les plus superstitieux. Eléments compromettants, à chaque nouveau forfait, quelque chose appartenant à Arnaud est laissé à proximité.

Pour Jean et Clara, il ne fait aucun doute qu'on n veut à leur père. Mais qui et pourquoi? Ils décident de mener l'enquête.

Je vous en parle davantage jeudi!

ROMAN 

La Soledad. Natalio GRUESO. Éditions Presses de la Cité, 1er septembre 2016.

J'étais très impatiente de découvrir ce roman dont la couverture me plaît particulièrement, avec cet éléphant qui happe le regard, et ce titre surtout! J'aime ce mot, ce qu'il signifie et je le trouve très beau quand donné comme prénom.

Le récit nous entraîne aux quatre coins du monde et met en lumière les différents aspects de la solitude au-travers d'un galerie de personnages. Un seul est central, un second le rejoint qui ouvre et ferme ce roman dont je vous parlerai bientôt plus en détails.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Dunkerque. Le livre officiel du film événement. Joshua LEVINE. Editions HarperCollins, 5 juillet 2017

Le 19 juillet, notamment en France, sortira sur nos écrans le film Dunkerque. Il souhaite nous faire revivre la fuite des armées anglaises et françaises en 1940 vers la mer, encerclées par les armées allemandes, dans l'espoir fou d'embarquer et d'arriver en Angleterre.

Evidemment tragique, peu abordé dans nos manuels d'histoire car vécu comme une défaite, un repli peu glorieux, le film s'attache à démontrer que cela a aussi été vécu comme quelque chose d'heureux, presque victorieux, notamment en Angleterre où cette "course" est célébrée. 

Le livre, avant de nous conter cet épisode de la Deuxième Guerre mondiale, s'attache à nous remettre dans l'époque: quels étaient les contextes politiques, sociaux et culturels des années 1930 en Angleterre, Allemagne et Etats-Unis? Joshua Levine a enquêté, cherché des témoignage dans les archives, auprès des gens. L'interview du réalisateur du film, Christopher Nolan, qui ouvre le livre, est vraiment très intéressante. Il nous décrit la volonté qui a présidé à ce film. Il n'est pas un film de guerre mais un survival. Bien que dans la lignée de certains films (tels Il faut ll sauver le Soldat Ryan), il s'en détache aussi: il n'a pas souhaité montrer d'Allemands. Juste ce qui émane d'eux: la mitraille de toutes sortes, l'idée que les soldats se faisaient des Nazis. 

Il a voulu rendre réelles les émotions, la non information d'alors (il nous rappelle que les smartphones et l'information H24 n'existaient pas encore!), le tumulte et fait un parallèle saisissant et tout à fait crédible avec les migrants d'aujourd'hui qui osent tout pour traverser la mer sur des embarcations de fortune car ils ne peuvent rester là où ils sont.

Je reprends donc cette lecture très instructive!

Le mystère Vélazquez. Eliacer CANSINO. Editions Bayard, 5 mars 2015.

Ce roman jeunesse participe à mon Objectif de lecture de juillet essentiellement consacré à l'Espagne.

Vélazquez... Nous aimons beaucoup et avions été voir l'exposition rétrospective que le Grand Palais (Paris) lui avait consacré en 2015.

Présentation de l'éditeur:

Nicolás paraît être né sous une mauvaise étoile. Sa mère meurt en le mettant au monde, et Nicolás est nain, pour la plus grande honte de son père, qui le vend à la cour d'Espagne. Il n'a que sept ans quand il arrive à Madrid, seul, malheureux et vulnérable. Mais Nicolás ignore qu'il va devenir un personnage respecté de la cour et le confident de l'immense peintre Diego Velázquez... Un roman émouvant et fascinant qui redonne vie à chacun des personnages du tableau le plus célèbre de Velázquez.

Je le commence ce jour.

3/ Que vais-je lire ensuite ?

Je bouscule un peu mon programme car j'ai envie que mon mois de juillet soit espagnol, alors en photo, voici mon objectif lecture (un peu élevé, il est vrai ;-) )

Il y a des BD (à retrouver tous les mercredis même si le RDV BD de la semaine est en vacances jusqu'au 23 août), il y a des romans jeunesse, des romans d'auteurs français ou espagnols. Il sera beaucoup question d'Art, de Guerre d'Espagne, d'enquêtes...  Trois relectures et la poursuite de la série Pablo (Tomes 1 et 2 à lire sur le blog) 

Sept livres sur 18 ont été lus, et trois présentés.

Je garde tout de même ce titre:

Les filles au chocolat - Tome 2 - Coeur Guimauve. Editions Pocket.

Présentation de l'éditeur:

Je m’appelle : Skye Tanberry
Mon âge : 12 ans
Je suis : sentimentale et passionnée
Mon style : chapeaux et robes vintage
J’aime : les histoires romantiques, l’astrologie
Je rêve : d’être aussi populaire que ma soeur jumelle
Mon problème : je ne suis pas faite pour les garçons d’aujourd’hui…

Une lecture que j'aurai le plaisir de faire en commun avec mon amie Magali.

Et sinon?

Pour la semaine 28 du Challenge photo de Sophie Hérisson sur Instagram #52livres2017, le thème est "poche", et de penser à cette collection des Editions Thierry Magnier que j'aime beaucoup, et que je vous ai présentée ICI: Petite Poche.

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir, qui nous entraînera, à nouveau, au Moyen-âge ;-)

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblr et Google+

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost 0
Commenter cet article

Nancy 18/07/2017 21:53

Le roman Soledad m'intrigue, j'aimerais pouvoir le découvrir pour me faire une opinion !
Je vois que vous avez mis Le cœur cousu de Carole Martinez dans votre mois espagnol, avez-vous découvert l'un de ses autres romans, La terre qui penche ?
Le mystère Vélazquez me fait de l'œil également, j'aime énormément ce tableau des Ménines.
Belle semaine Blandine :)

Blandine 18/07/2017 22:30

Merci Nancy!
J'espère présenter La Soledad dimanche :-) Le mystère Vélazquez m'a beaucoup plu et m'a replongée dans l'exposition vue au Grand Pais en 2015 qui lui était consacrée.
Non, c'est le seul de Carole Martinez que j'ai lu.J'en garde un souvenir merveilleux et émerveillé, lumineux, à la fois de la douceur et de la chaleur, mais aussi de la douleur car il est difficile. Avez-vous lu La terre qui penche?
Belle semaine à vous aussi :-)

Nathalie 17/07/2017 10:36

ça y est, j'ai lu Blacksad ! Et beaucoup aimé. Mais pas encore fait la présentation... On avait fixé une date ? Ma mémoire de poisson rouge a déjà oublié... ;)

Blandine 17/07/2017 11:31

Oui, le 19 ;-) Merci!

Nathalie 17/07/2017 11:16

Mercredi 19 ? Ok !

Blandine 17/07/2017 10:46

Non, on n'avait fixé de date;-) Mercredi, ça te va?

magalitdeslivres 17/07/2017 08:34

Coucou,

Ça y est, tu as lu "La soledad" ! J'espère que ça t'a plu. J'ai hâte de connaître ton avis !

A priori tu as abandonné "Coeur guimauve", ce n'était peut-être pas le bon moment pour lire. Bonne semaine.

Blandine 17/07/2017 10:46

c'est vrai!

magalitdeslivres 17/07/2017 10:45

oups... j'ai appuyé sur entrer par accident. Je disais j'ai trouvé la soledad plein de poésie. Moi aussi j'ai du le laisser décanter avant de pouvoir en parler. ;-)

magalitdeslivres 17/07/2017 10:44

oui je comprend, la façon de narrer peut-être très déstabilisante. Toutefois j'ai trouvé l

Blandine 17/07/2017 10:06

Coucou! Oui, lu. J'ai aimé mais j'ai été un peu déconcertée... je crois que je me l'étais imaginé autrement. je le laisse "décanter" avant d'en faire l'article ;-)
Non non, pour Coeur Guimauve, il est toujours prévu! J'ai juste oublié de le mettre... je le rajoute!