Opération Overlord. Tome 1. Sainte-Mère-Eglise. Michaël LE GALLI et Davide FABBRI – 2014 (BD)

Publié le 7 Juin 2017

Opération Overlord

Tome 1

Sainte-Mère-Eglise

Scénario de Michaël LE GALLI

Dessin de Davide FABBRI

Couleurs de Domenico NEZITI

Editions Glénat, collection «Grafica», avril 2014

48 pages

Thèmes : Deuxième Guerre mondiale, Débarquement en Normandie, Alliés, Histoire.

 

Un titre qui ne pouvait que m’attirer.

Un épisode célèbre de la Bataille de Normandie.

Une intrigue à hauteur d’hommes, qui entremêle les histoires personnelles de cinq GI à la Grande Histoire, à laquelle ils s’apprêtent à prendre part.

Un parallèle immédiat avec Il faut sauver le soldat Ryan (de Spielberg), l’un de mes films préférés.

Un angle de vue intéressant : les prémices du Jour J.

 

Matin du 4 juin 1944.

Dans l’aéroport de Cottesmore en Angleterre, les esprits sont fébriles.

L’opération Boston devait avoir lieu cette nuit, mais la météo, peu clémente, la repousse.

13500 parachutistes doivent encore attendre avant d’être largués en arrière des plages du Cotentin pour sécuriser les routes, les ponts, les zones d’atterrissage des planeurs en prévision du Débarquement.

Parmi eux, cinq hommes, cinq profils très différents, venus de tous les Etats-Unis et qui vont devoir laisser de côté leurs animosités. Ils appartiennent à la 82e division aéroportée, du 505e Régiment d’Infanterie du 3e bataillon de la G Company.

Il y a le Lieutenant Wood, inspecteur de police dans le civil ; le Caporal Lewellyn Nahquaddy, un code talker comanche, dont la présence irrite le Sergent texan Larry Nixon, tête brûlée surnommée « Red Bull » ; Dixie, un Noir qui fera office de traducteur en France ; Joshua Shustervich, sniper, un juif ami avec des Italiens et avec qui il a eu des « affaires ».

Nous les suivons dans l’attente, puis au moment du saut et enfin dans leur progression sur le sol français avec pour objectif, la prise de Sainte-Mère-Église.

L’épisode connu du soldat suspendu par son parachute au clocher de l’église est juste évoqué, il n’est pas dessiné. Et les auteurs, même s’ils sont fidèles à la réalité, ne distillent que peu d’éléments historiques, resserrant leur intrigue autour de ces cinq hommes, dont beaucoup n’en reviendront pas.

Au fil du récit aux couleurs de la nuit, un bout de leur passé nous est dévoilé dans des tons sépia, nous révélant le pourquoi de leur « engagement volontaire », en alternance avec leurs évolutions sur le sol français, les poches de résistance allemandes, les pertes humaines et le contact avec les civils (que deux).

Le point de vue est uniquement américain, le récit classique mais efficace.

Le dessin est de la même teneur, bien qu’il y ait parfois un peu trop de ressemblances entre les personnages.

Les intérieurs des couvertures nous montrent la carte du théâtre des opérations militaires au soir de 6 juin 1944, avec les objectifs souhaités et réalisés : j’aime !

Chacun des cinq tomes de la série centre son récit sur un objectif stratégique de l’opération Overlord : Sainte-mère-Eglise donc ; Omaha Beach ; La Batterie de Merville ; Commando Kieffer ; et La Pointe du Hoc.

Bien que chronologiques, ils peuvent être lus de manière indépendante.

Ce que je ne manquerai pas de faire tant la période m’intéresse.

Cet album participe au RDV BD de la semaine qui se passe aujourd’hui chez Moka (Retrouvez-y toutes les participations du jour - CLIC) ainsi qu’au Challenge « Il viaggio » de Martine.

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, tumblr et Google+.

Repost 0
Commenter cet article

Moka 20/06/2017 08:23

Je crois que ça ne me parlera pas cette fois-ci...

Marion 08/06/2017 00:45

Les dessins sont superbes ! Et j'aime beaucoup quand la guerre est ainsi abordée du côté « humain ».
Je note pour ma prochaine virée à la bibli ! :) Merci Blandine pour cette belle découverte !

Blandine 08/06/2017 15:09

Merci à toi Marion pour ton enthousiasme :-)

Noukette 07/06/2017 21:52

Le côté "militaire" de la seconde guerre n'est pas ce qui m'intéresse le plus je dois dire... Je passe...

sabine 07/06/2017 20:41

pas mon style d'histoire préféré..... à voir

Jerome 07/06/2017 17:59

Le genre de BD historique qui ne m'attire pas du tout. Mais je comprends que l'on puisse aimer.

Cristie 07/06/2017 13:27

Ce n'est pas ce qui me tente le plus en ce moment mais je ne dis pas jamais ...

Blandine 08/06/2017 15:08

Si cet album croise ton chemin, n'hésites pas!