C'est lundi, que lisez-vous? #154

Publié le 19 Juin 2017

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUMS

Vie sauvage. Texte et illustrations de Paul THURLBY. Editions Circonflexe, collection "Aux couleurs du monde", octobre 2013.

Au gré des pages de cet album, plusieurs animaux nous sont présentés par le biais de l'une de leurs capacités, exceptionnelle, atypique, intéressante...

Le texte joue entre les expressions imagées, un aspect documentaire et avec humour. Les illustrations empruntent un style rétro, réalisées sur du papier à petits carreaux ou de récupération. Plusieurs détails rigolos y sont glissés.

Un coup de coeur!

Je ne sais pas. Texte et illustrations de Mabel POEROLA. Editions Circonflexe, collection "Aux couleurs de l'Europe", juin 2010.

Un petit garçon nous parle de ce qu'il ignore avec beaucoup de poésie: quand il va grandir, comment le crayon a appris à dessiner alors que les nuages le font seuls, qui fait bouger le soleil, ce qu'il fait ici...

Autant de questions existentielles que peuvent se poser les enfants.

Par contre, je dois bien avouer que si j'ai beaucoup aimé le propos, le dessin ne m'a pas totalement conquise. Dans des nuances de gris parfois relevées de rouges ou de clins d'oeil, il n'est pas beau, même s'il reste intéressant. Il semble réalisé au crayon et peinture sur des feuilles aux bordures déchirées et superposées.

La collection "Aux couleurs de l'Europe" est réalisée en collaboration avec l'Internationale Jugendbibliothek. Une Bibliothèque internationale pour la jeunesse, fondée en 1949 et qui a pour mission de rassembler, de mettre en valeur et de diffuser la littérature de jeunesse à l'échelle nationale comme internationale. Plus d'informations LA!

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Quatre garçons dans la nuit. Val McDERMID. Editions J'ai Lu.

Quatre amis qui se connaissent depuis neuf ans. Quatre garçons aux caractères dissemblables mais qui s'apprécient et se complètent.

Par une froide et neigeuse nuit de décembre 1978, en rentrant d'une soirée, plutôt éméchés, ils trouvent le corps (bientôt sans vie) de Rosie Duff. Poignardée et certainement violée. 

Ils sont aussitôt interrogés par l'Inspecteur Mclennan, persuadé, si ce n'est de leur culpabilité, qu'ils cachent quelque chose. Mais il ne peut les inculper. Les deux frères de Rosie, connus pour leur penchant violent, Colin et Brian, se font le serment de trouver aussi le ou les coupables.

Voici le genre de lecture à suspense totalement haletant. Nous sentons bien, sans toujours pouvoir les nommer, les petites choses cachées et qui font toute la différence. Les petits détails anodins distillés dans la narration. Je n'en suis pas encore là, mais de par le prologue, je sais que l'enquête se fera en deux temps, avec 25 ans d'écart. Et j'aime cela. Cela me rappelle aussi la série Cold Case que j'aimais beaucoup. 

Bref, une lecture qui me plaît beaucoup et que je partage avec Nathalie (et peut-être Magali) pour "Le Mois anglais".

Lettres du Bosphore. Sébastien de COURTOIS. Le Passeur Editeur, avril 2017.

Merci à l'opération Masse Critique, Babelio et aux Editions Le Passeur pour m'avoir permis de découvrir ce magnifique livre qui m'a fait voyager dans un pays qui m'attire irrémédiablement.

Par les yeux et les chroniques (sur un peu plus d'un an / novembre 2015-janvier 2017) de Sébastien de Courtois, nous visitons ce vaste pays aux couleurs, odeurs, saveurs, histoires, traditions, cultures et richesses bien éloignées du réduit orienté par nos médias.

"Ces pages sont celles d'une époque singulière, une transition vers l'inconnu. C'est pour les sans voix de Turquie que je tiens à m'exprimer, sans partage et sans joie."

Bien sûr, l'aspect géopolitique n'est jamais loin  et l'auteur se doit d'en parler, les évolutions et les pertes pour la société: la religion, les attentats, la "diplomatie"... Tout est évoqué sans fards, ce qui rend le propos d'autant plus intéressant.

J'aime beaucoup l'écriture de l'auteur, imagée, poésie ou bien incisive. Il nous livre quantités d'anecdotes (le café Pierre Loti par exemple), d'impression, d’infos personnelles qui nous le rendent très proche.

Un livre qui se savoure et que je ne peux que vous recommander.

3/ Que vais-je lire ensuite ?

Je ne lis pas très vite en ce moment et n'enchaîne donc pas les livres, voilà pourquoi, les réponses à cette question ne changent pas beaucoup... Mais il y a quand même une petite nouveauté^^

Pinocchio. Carlo COLLODI. Le Livre de Poche Jeunesse, collection "Contes et Merveilles", septembre 2004.

Présentation de l'éditeur:

Les yeux vifs et le nez pointu, Pinocchio est un vrai fripon ! À peine fabriqué, il tire la langue au vieux Geppetto, son père, et lui vole sa perruque. Et ce n'est pas fini ! Car le petit pantin a horreur du travail, se moque des bons conseils et adore faire des bêtises. Heureusement, la Fée, son amie, est là pour le protéger.

Avec le livre-cd de Didier Jeunesse sur Pinocchio, j'ai redécouvert ce conte, que je n'aime (n'aimais?) pas. Je souhaite donc lire la version de Collodi, que je sais à présent bien éloignée de la version Disney!

Charlie et la chocolaterie. Rald DAHL. Editions Gallimard Jeunesse,collection "Folio Junior".

Présentation de l'éditeur:

Charlie ne rêve que de chocolat, mais son père, visseur de capuchons sur tubes de dentifrice, ne peut lui offrir qu'un bâton de chocolat par an, pour son anniversaire. Un jour, le petit garçon apprend que monsieur Wonka, le directeur de la chocolaterie, invite les cinq enfants qui auront découvert un ticket d'or dans leur barre de chocolat à visiter sa fabrique... Rivières de chocolat, papiers peints comestibles, bonbons éternels et oreillers en guimauve... Un savoureux classique de la gastronomie enfantine. Charlie ne rêve que de chocolat, mais son père, visseur de capuchons sur tubes de dentifrice, ne peut lui offrir qu'un bâton de chocolat par an, pour son anniversaire. Un jour, le petit garçon apprend que Monsieur Wonka, le directeur de la chocolaterie, invite les cinq enfants qui auront découvert un ticket d'or dans leur barre de chocolat à visiter sa fabrique. Rivières de chocolat, papiers peints comestibles, bonbons éternels et oreillers en guimauve. Un savoureux classique de la gastronomie enfantine.

Découvrez toutes les couvertures que le roman a connu ICI!

Une lecture pour "Le Mois anglais", en commun avec Nathalie, qui l'a déjà présenté... (je n'ai pas encore eu le temps de le lire).

L'appel du coucou.Une enquête de Cormoran Strike. Robert GALBRAITH. Editions Le Livre de Poche, octobre 2014.

Présentation de l'éditeur:

Une nuit d’hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu’au jour où l’avocat John Bristow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.

Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l’armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l’Internet, Strike est chargé d'enquêter sur la mort de Lula.

 De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manœuvres inspirées par la vengeance.

Avec son intrigue haletante et sa galerie de personnages plus vrais que nature, L’Appel du Coucou, premier volet des aventures du détective Strike, s'inscrit dans la tradition du grand roman policier classique illustrée par Ruth Rendell et P. D. James. Un coup de maître.

Encore une lecture pour "Le Mois anglais", en commun avec Nathalie :-)

Et sinon?

Pour la semaine 24 du Challenge photo de Sophie Hérisson sur Instagram #52livres2017, le thème est "la fratrie".  Voici mon choix:

La famille Brontë, et particulièrement Charlotte et Emily, dont  le roman Les hauts de Hurlevent est l'un de mes préférés!

 

Nathalie Le Breton l'avait annoncé, c'est désormais chose faite: les box Notiseoton sont disponibles :-) Pour plus de renseignements CLIC

Curieuse d'en découvrir une, j'attendrais juillet car les box thématiques seront lancées le mois prochain!

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblr et Google+

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost 0
Commenter cet article

Nancy 19/06/2017 19:25

Présenterez-vous Vie sauvage plus end étails, Blandine ? Ce livre paraît très intéressant <3
Avec l'été les envies de lire des thrillers reviennent, c'est donc Quatre garçons dans la nuit qui m'intéresse beaucoup :)
Quant aux sœurs Brontë, mon coup de cœur restera toujours pour Jane Eyre, je pense que je vous l'avais déjà dit.
Je découvre avec vous les Box Notiseoton. En ferez-vous une chronique sur votre blog ?
Belle soirée à vous malgré cette canicule !

Blandine 19/06/2017 22:24

Merci beaucoup Nancy :-)
Dans l'absolu, j'aimerais présenter TOUTES mes lectures, donc oui "Vie sauvage" est prévu... je vais le remonter vers le haut de la pile ;-)
Oui, j'aimerais beaucoup découvrir les Box Notiseoton, mais j'ai vu qu'en juillet arriveront les box thématiques, je vais donc en commander une à ce moment-là pour en faire une présentation ;-)
Belle soirée à vous aussi !