Traquées! Sandrine BEAU - 2017 (Dès 10 ans)

Publié le 23 Mai 2017

Traquées !

Sandrine BEAU.

Alice Editions, collection « Deuzio », février 2017.

264 pages.

Dès 10 ans.

Thèmes : fuite, famille, fratrie, quête initiatique, transmission, secret.

Article écrit à quatre mains avec ma fille, Ambre, 12 ans.

Avec ma fille, nous découvrons un nouvel aspect de l’écriture de Sandrine Beau : le roman policier.

Et nous avons adoré !

Elle nous entraîne dans un récit vif et haletant, plein de suspense et de rebondissements.

Attendez-vous à avoir des frissons, à engloutir les chapitres et à refuser de poser le livre tant qu’il restera encore des pages … car il vous faudra SAVOIR !

 

Claire, la maman d’Annabelle (14 ans) et de Marjolaine (5 ans), n’est pas rentrée depuis deux jours et elle a envoyé le texto convenu.

Annabelle sait ce que cela implique : il leur faut fuir !

Pour pouvoir la retrouver selon un plan établi il y a longtemps.

D’ailleurs, Annabelle l’a bien vue cette voiture blanche, stationnée, suspecte, avec l’homme à l’intérieur.

Forcément, il y avait le petit carnet avec les notes de maman dedans, et puis la carte, avec l’itinéraire qu’Annabelle connaissait par cœur.

Elle s’était entraînée de nombreux soirs, pendant que Marjolaine était couchée. Sur la première carte, maman avait tracé la route à suivre au crayon rouge et, sur la deuxième, Annabelle devait apprendre le même parcours sans se tromper. Le jour où elle l’avait parfaitement su, maman avait jeté avec le trait rouge dans la cheminée et il n’était plus resté que celle sans aucune indication. Maintenant, elle attendait dans la pochette, dans la chambre de maman.

Alors Annabelle reproduit les gestes maintes fois répétés, se remémore les étapes à suivre, se fait discrète, n’arrive pas à jeter son téléphone portable et quitte le village avec sa sœur.

Avec précaution.

La fuite commence.

 

Mais on a beau avoir tout prévu, il y a toujours des impondérables, des craintes, des hésitations, et des rencontres.

A chaque étape/arrêt pour la nuit, les nerfs d’Annabelle (et les nôtres !) sont mis à rude épreuve : ne pas se faire repérer, inventer, savoir agir ou pas, mentir, rebondir.

Car l'homme est là, il les suit, les pourchasse, les rattrape ou les devance parfois.

 

Le récit alterne la voix d’Annabelle, avec celles (écrites en italique) du méchant et des différentes personnes croisées par les deux filles et à qui elles offrent leur aide, sciemment ou non. Car en parallèle de leur périple, la gendarmerie a entrepris des recherches.

Elles permettent des pauses dans le récit, tout en participant au suspense. Des révélations se font, tant sur le passé des personnages principaux (et du père) que sur le détail de leurs apparences, et notamment de l’homme (appelé "le méchant").

Moi j’dis, si c’est vraiment leur père, ça doit pas être la fête tous les jours. Parce qu’il avait beau faire le gentil, à la façon qu’il avait de contracter tout le temps ses mâchoires, on sentait le type à bout de nerfs.
A quoi il ressemble ? Un grand brun. Sec. Et avec un regard comme j’aime pas en croiser. Le genre de mec que quand il pousse la porte de mon bar, j me dis : « merde, on va encore avoir droit à des emmerdes. » Le gars qu’il faut pas chercher, quoi !

Ce roman, initiatique, est haletant et addictif. Il se lit d’une traite et l’on est happé par le suspense grandissant, favorisé par des chapitres courts, la polyphonie (j’adore, ma fille, moins) et de multiples péripéties et rebondissements.

La double chute est très bien trouvée, bien que la seconde soit un peu plus convenue. La première est géniale et permet de tout remettre en perspective.

 

L’écriture est à hauteur d’ado, retranscrivant parfaitement l’ambivalence des sentiments, des peurs, des responsabilités. Annabelle n’a que 14 ans (mais elle semble très mature) et Marjolaine que 5 ans, ce qui l’amène à faire quelques gaffes ou caprices (le doudou Pimpin !), sans compter la fatigue et l’endurance forcément limitée de la petite.

Le thème choisi par Sandrine Beau est singulier et audacieux. Il peut faire peur. Et pourtant, il est bien amené et très bien exploité, nous incitant aussi à réfléchir sur la protection de nos enfants, surtout au vu de l’évolution de nos sociétés quant à l’utilisation du téléphone portable et le fait de pouvoir être tracé ; savoir faire confiance, ou non, aux gens ; se déplacer sur de longues distances en attirant, ou non, la curiosité et les questions….

 

J’ai tellement aimé ce roman que je l’ai présenté dans le cadre de mon « travail » pour le MOOC Il était une fois la littérature jeunesse.

Je ne l’ai pas totalement reproduit ici, car il demandait à être plus dans l’analyse que dans l’avis, et surtout dévoilait nombre d’éléments de l’intrigue, mais aussi, et surtout, la fin.

Vous voulez le lire ? Super !

En plus, Sandrine Beau organise sur sa page Facebook un concours : Filez-y, il se termine le 26 mai (très vite donc) CLIC

Merci à Sandrine Beau et aux Editions Alice Jeunesse pour leur confiance !

Pour découvrir le blog de l’auteure, c’est ICI et les présentations sur le blog de ses livres, c’est LA !

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitter,PinterestInstagramtumblr et Google+.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 24/05/2017 15:14

Votre article donne envie !! Et moi j'aime bien les romans policiers et les romans polyphoniques, alors celui-ci devrait me plaire... Il est noté ! (et j'ai tenté ma chance avec le concours, tu penses bien !)

Blandine 24/05/2017 18:34

;-)
Je croise les doigts alors ^^

Saxaoul 23/05/2017 21:46

Je ne connais pas encore l'auteure mais j'ai acheté récemment "La porte de la salle de bains" sur les conseils de ma libraire. Tu me donnes envie de découvrir celui là également.

Blandine 23/05/2017 23:01

Merci Saxaoul!
Je plussoie le conseil de ta libraire! "La porte de la sdb" est un roman que je qualifierais d' essentiel ! Je l'ai présenté là: http://vivrelivre19.over-blog.com/2015/11/la-porte-de-la-salle-de-bain-sandrine-beau-des-13-ans-a-lire.html
J'espère qu'il te donnera envie de découvrir davantage l'écriture d l'auteure!