C'est lundi, que lisez-vous? #149

Publié le 15 Mai 2017

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUMS

Tangapico. Texte de Didier LEVY et illustrations d'Alexandra HUARD. Editions Sarbacane, 2015.

Sur le Christo Valdès, bateau sur lequel Marcus, 9 ans, embarque pour rejoindre son père au fond de la jungle, il y a un "drôle" de rituel. A chaque arrêt, voyageurs et habitants font du troc. Et Marcus voit ainsi partir son mp3, sa console, ses baskets et récupère en échange une statuette en terre cuite, une crème, une flûte. Inutile de dire que ces babioles n'égayent pas son humeur, jusqu'à ce que le capitaine lui parle, que le fleuve se rétrécisse, que la végétation se rapproche. Ce qui paraissait si important, primordial, nécessaire, indispensable à Marcus, passe au second plan. Et le voilà enchanté de son voyage. Et nous aussi!

Les illustrations nous dévoilent une végétation luxuriante et pleine de couleurs et de vie. Un album pour un voyage initiatique, loin du consumérisme, pour déceler les petits bonheurs et s'enchanter d'un "rien".

Le nid. Texte de Sandra LE GUEN et illustrations de Coralie SAUDO. Editions les Minots, avril 2017.

Après L'Apachyderme, voici le deuxième album de Sandra Le Guen , alias Maman Baobab. Une histoire très différente mais délicate et si sensible.

Dans un format intimiste, Sandra nous parle d'amour et de désir de famille, de transmission, du passage du temps et de vide.  Car le couple d'oiseau de notre histoire ne voit aucun oeuf venir dans leur nid confectionné avec soin et attentions.

Chaque année, la tristesse et le découragement les étreint... jusqu'à ce qu'un petit être esseulé, et très différent d'eux, vienne combler le manque. 

Un album sur l'amour sans limite, sur l'adoption, la famille, est magnifiquement servi par les illustrations en objets et collages de Coralie Saudo, déjà croisée avec l'album de Nancy Guilbert, Petit-Arbre veut grandir. 

Le crocodile de l'école. Texte de NAUMANN-VILLEMIN et illustrations de Marianne BARCILON. Editions Kaléidoscope, octobre 2016.

Rien que les deux auteures m'assuraient d'un coup de coeur! Le duo a déjà "sévi" dans de nombreux albums de notre bibliothèque et cet album les rejoint avec succès! Et en plus, il parle d'un crocodile!

Je suis fan du travail de Marianne Barcilon, dont les aquarelles sont à la fois douces et vives! Et le petit détail d'écriture du titre me plaît énormément. Dommage que le texte n'ait pas gardé l'écriture cursive, c'est si joli (et un brin désuet!)

Et l'histoire? Eh bien c'est celle d'un tout petit minuscule riquiqui petiot titi crocodile qui arrive à l'école et qui ne sait ni jouer, ni dessiner, ni manger proprement, ni pédaler... Alors à chaque fois, les enfants de sa classe lui montrent comment faire. Et il se débrouille si bien qu'il grandit un peu à chaque fois (la question est posée aux enfants pour s'en assurer) perdant ainsi un peu de ses qualitatifs: tout petit; minuscule; petiot; etc. Jusqu'à la piscine, où là, forcément, le crocodile plus si petit, est à son aise, vraiment à son aise...

Mes garçons ont a-do-ré cet album, se sont régalés des expressions des enfants, du crocodile et de la chute! Pour ma part, j'ai eu peur qu'elle ressemble à celle de Gloups (un autre album du duo que j'apprécie sans plus). Mais celle-ci est vraiment plus subtile, joue sur les mots et leurs sens pour présenter l'école comme un lieu d'apprentissages, convivial et qui fait grandir donc!

ROMAN

Le rêve de Ryôsuke. Durian SUKEGAWA. Editions Albin Michel, 3 mai 2017.

Ryôsuke Kikuchi, 28 ans mais qui paraît plus, arrive sur l'île d'Aburi, avec deux autres jeunes gens, pour faire des travaux de terrassement en vue de raccorder des canalisations avant la saison des pluies. Métier dans lequel il ne connaît strictement rien. S'il a accepté l'offre de la boîte d'intérim, c'est pour venir ici, non pour le travail, car il veut, ou en tout cas espère, y trouver quelqu'un. Un homme dont sa mère, aujourd'hui disparue, lui a souvent parlé.

Un homme qui a connu son père. Père dont il ne garde qu'un souvenir diffus, un vague sourire et qui s'est suicidé voilà bien des années, emportant avec lui son rêve.

Un rêve que Ryôsuke fera finalement sien, pour des raisons qu'il ne comprend pas très bien, mais qui vont clairement à l'encontre des traditions de cette île, et dont les habitants sont de farouches gardiens.

Je vous en parle davantage bien vite!

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

L'amie prodigieuse. Elena FERRANTE. Editions Gallimard, collection "Folio", janvier 2016.

Présentation de l'éditeur:

"Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout : et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile."
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition. 

Formidable voyage dans l’Italie du boom économique, L’amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse.
Ce roman participe au "Mois italien" de Martine et fait l'objet d'une Lecture Commune autour de son auteur, mais aussi avec mon amie Magalie.

3/ Que vais-je lire ensuite ?

Pinocchio. Carlo COLLODI. Le Livre de Poche Jeunesse, collection "Contes et Merveilles", septembre 2004.

Présentation de l'éditeur:

Les yeux vifs et le nez pointu, Pinocchio est un vrai fripon ! À peine fabriqué, il tire la langue au vieux Geppetto, son père, et lui vole sa perruque. Et ce n'est pas fini ! Car le petit pantin a horreur du travail, se moque des bons conseils et adore faire des bêtises. Heureusement, la Fée, son amie, est là pour le protéger.

Avec le livre-cd de Didier Jeunesse sur Pinocchio, j'ai redécouvert ce conte, que je n'aime (n'aimais?) pas. Je souhaite donc lire la version de Collodi, que je sais à présent bien éloignée de la version Disney!

La fille dragon - tome 1 - L'héritage de Thuban. Licia TROISI. Editions Pocket Jeunesse, mai 2013.

Présentation de l'éditeur:

A l'orphelinat, Sofia rêve d'une autre vie. Mais qui voudrait adopter une adolescente ingrate de treize ans? Jusqu'au jour où un professeur d'ethnologie la choisit à la surprise de tous... et lui révèle qu'elle est une "Dormante", habitée par l'esprit d'un puissant dragon. Sofia n'aura d'autre choix que d'affronter son terrible destin.

Et sinon?

Pour la semaine 18 du Challenge photo de Sophie Hérisson sur Instagram #52livres2017, le thème est "la mythologie". Voici mon choix:

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblr et Google+

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost 0
Commenter cet article

Nancy 17/05/2017 22:49

Encore de belles lectures ! Tangapico est superbe et j'aimerais bien lire Le nid dont j'ai déjà vu des extraits <3
Le crocodile de l'école a l'air craquant !!
Je suis curieuse de voir votre chronique sur Le rêve de Ryôsuke.
Belle soirée Blandine, à bientôt !

Nathalie 15/05/2017 09:32

J'avais adoré "Tangapico" !! Les illustrations, les couleurs, le format (!) et l'histoire, tout m'avait plu !

Blandine 17/05/2017 08:52

Oui, tout est magnifique dans cet album :-)