Kim Ono. Emilie de TURCKHEIM et Marianne BARCILON – 2015 (Dès 4 ans)

Publié le 8 Avril 2017

Kim Ono

Texte d’Emilie de TURCKHEIM

Illustrations de Marianne BARCILON

Editions Tom’Poche, août 2015 (Première édition en 2013)

Dès 4 ans

Notions abordées : Japon, traditions, symboles, aventures, conte de randonnée, humour, jeux de mots.

Je fonds pour ce genre d’album qui nous présente un pays, ses coutumes, ses personnages emblématique et ses paysages au-travers d’une histoire, toute mignonne et rigolote.

Et le Japon, pays auréolé de symboles et de légendes est une destination de choix !

 

Des pétales de cerisiers roses dans le vent, un léger tremblement de terre dont le pays est coutumier, et voici la journée de Kim Ono chamboulée.

« Revenez demain…
Profitez du printemps…
Et surtout, en restez pas enfermés ! »

Pas d’école, la maîtresse ne s’est pas réveillée, et voilà Kim Ono qui rêve de passer la journée avec le terrible Samouraï Takamori Saigo, son jouet préféré.

Mais il est introuvable !

Son grand-père lui donne un indice facétieux : « Ton samouraï fait le poirier au sommet du mon Fuji. »

Ni une ni deux, voilà Kim Ono parti en quête de son samouraï, en ayant pris soin d’emporter quatre objets indispensables dans son sac.

Le chemin est long jusqu’au Mont Fuji et les rencontres ne manquent pas : un scarabée grincheux, un samouraï, un vrai !, trente-neuf petits sumos en colère, la gourmande Impératrice du Japon, une jolie geisha et un vieux dragon fatigué…

Ah pour sûr, Kim Ono, lorsqu’il rentrera à minuit, aura bien profité de sa journée.

Et son samouraï, qui fait toujours le poirier, finira bien par être trouvé !

 

C’est avec délice que l’on suit Kim Ono dans son aventure, à la fois loufoque et intrépide, ode à l’imagination des enfants, vers le Mont Fuji, la montagne sacrée des Japonais.

Elle regorge de détails, tant dans le texte que dans les dessins, vivement colorés.

Les fabuleuses illustrations de Marianne Barcilon nous immergent totalement. Elle s’est même plu à nous entraîner, avec son petit héros, sur La Grande vague de Kanagawa (d’Hokusai)

Ou à reproduire (il me semble) une estampe d’Hiroshige (comme par exemple celle-ci Le Pont Nihonbashi à l'aube, issue des Des Cinquante-trois Stations du Tōkaidō).

Cet album participe au Challenge « Je Lis aussi des Albums 2017 » (21/100) de Sophie Hérisson et à celui d’Hilde et Lou « Un mois au Japon ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous ai déjà présenté d’autres albums illustrés par Marianne Barcilon :

 

Pour en savoir plus sur Hokusai : CLIC.

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, tumblr et Google+.

 

Repost 0
Commenter cet article

Laure et les livres 29/04/2017 00:47

J'avais complètement oublié cet album, pourtant je l'ai adoré (surtout la fin) ! J'espère retomber dessus bientôt pour le relire... merci de m'y avoir fait repenser :)

Blandine 29/04/2017 22:50

Je t'en prie ;-) Oh oui la (double) fin est top!

Nathalie 15/04/2017 17:20

Elle a l'air toute mimi cette histoire ! L'impératrice au régime qui termine la boite de gâteaux m'a fait penser à quelqu'un... Mais qui ??? ;)

Blandine 15/04/2017 17:37

Alors là?! ;-)

Nancy 09/04/2017 22:22

Il a l'air extra ! Et quelle bonne idée de mêler de véritables références artistiques !
A très bientôt Blandine !

Blandine 10/04/2017 09:52

oh oui, un bel album, rigolo et avec plein de références!
A bientôt Nancy!

Syl. 08/04/2017 20:36

Que c'est joli ! Je note ce bel album, curieuse de voir les autres illustrations...

Blandine 08/04/2017 21:31

Elles sont belles, colorées,et rigolotes! J'adore ;-)

kiona 08/04/2017 15:02

J'ai beaucoup aimé ce livre. Les illustrations sont magnifiques!

Blandine 08/04/2017 21:32

Oh que oui!