C'est lundi, que lisez-vous? #138

Publié le 27 Février 2017

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

ALBUMS

Rouge. Texte et illustrations de Jan DE KINDER. Editions Didier Jeunesse, 11 mars 2015.

Cet album explore avec subtilité et sensibilité les thèmes de la différences, de la moquerie qui peut dégénérer en harcèlement, avec notamment la réaction du "ventre mou", c'est-à-dire ceux qui assistent, participent plus ou moins à la moquerie, qui ne sont pas d'accord mais ne disent rien.

Un album essentiel pour entamer, en douceur, une discussion, sur ce sujet trop d'actualité.

 DOCUMENTAIRE

Baleines et dauphins. Texte de Bronwyn SWEENEY. Collectif d'illustrateurs. Conseiller pour l'édition française: Michel TRANIER. Editions Larousse, collection "Larousse.explore", avril 2004.

Mon dernier n'a de cesse de feuilleter ce livre grand format, de poser des questions. Il est fasciné par les cétacés et sensible à ce qui leur arrive.

L'ouvrage mêle photographies et dessins, informations scientifiques, historiques, légendes, focus vocabulaire, expériences et légendes...

 ADO

Kurt Cobain. Du Nirvana à l'enfer. Henry CHARTIER. Oslo Editions, collection "Osaka Musik", novembre 2014.

Ce livre n'est pas un roman mais une biographie de Kurt Cobain. Il explore son enfance, sa famille, ses débuts, son mal-être, la prodigieuse ascension de Nirvana, les tensions, la célébrité, les paradoxes de Kurt, ses addictions, l'amour et la paternité, la chute, la mort mais pas la fin...

L'auteur dit tout et n'est pas toujours tendre avec le leader charismatique, égratignant volontiers la dorure de la légende.

Mais Kurt reste Kurt <3

 BD

L'Homme de la Légion. Dino BATTAGLIA. Editions Moquito, collection "Un homme, une aventure", avril 2010. (première édition, 1978)

1921, dans le haut Sahara algérien, au sein de la Légion étrangère, le soldat, Moreau, doit faire face à ses souvenirs et à sa rancoeur. Il n'a pas oublié la couardise de son supérieur, le lieutenant Desay, à cause de qui il fut condamné pour lâcheté devant l'ennemi. Supérieur, maintenant capitaine, avec qui il marche dans le sable.

Avec d'autres légionnaires, ils se dirigent vers le Fort Boubut, car un grand groupe de Rebelles a été aperçu à proximité.

Malheureusement, "une poule mouillée ne deviendra jamais un lion", et le scénario se répète, mais en vain.

Les dessins sont sombres, les visages imprécis.

Cette bande-dessinée travaille la vengeance, le souvenir, le passé, lorsque ceux-ci refont surface de manière insolite, violente, et exacerbés par le contexte de la Légion, en terre inconnue et devant des ennemis que l'on ne cerne pas.

Si le thème m'a donné envie de lire cette BD, son traitement m'a empêchée de l'apprécier pleinement.

Championzé. Une histoire de Battling Siki. Récit d'Aurélien DUCOUDRAY et dessin d'Eddy VACCARO. Editions Futuropolis, janvier 2010.

Avant décrire l'histoire de Victor "Young" Perez, le boxeur le plus jeune champion du monde, catégorie poids plume, pas encore détrôné, et mort pendant Les Marches de la Mort (BD qui m'a profondément marquée), les deux auteurs ont raconté un autre destin de boxeur tragique et oublié: Celui de Battling Siki.

Né à Saint-Louis du Sénégal, colonie française, Baye Phal est emmené en France par une danseuse hollandaise qui l'a pris sous son aile. Il doit réciter des poèmes lors de ses représentations, mais ce que le public préfère, c'est de voir un Noir dans un costume de ville...

Sans papiers, elle le laisse à Paris, et il découvre le monde de la boxe, fait des petits matchs, trouve un entraîneur, gagne souvent par KO fulgurants dans un style très personnel. En 1914, il part au combat puis devient champion du monde en 1922 en battant Georges Carpentier.

Mais accusé de tricherie, la descente aux enfers commence et on le retrouve assassiné aux Etats-Unis en 1925.

Derrière ce portrait, triste, de boxeur, le récit s'attache à nous retranscrire l'époque, le contexte, avec un racisme ambiant et exacerbé, en France notamment. 

Une BD percutante et émouvante que je vous présenterai plus en détails!

RECIT

Astreintes. Chroniques d'une vie d'infirmière. Anne PAPAS. Editions rue de l'Echiquier, janvier 2017.

Le monde médical, et infirmier en particulier, va mal.

Régulièrement, les médias nous le rappellent à coup de grèves, de déclarations, de suicides. Quand ce ne sont pas nos propres expériences, ou celles de nos proches, qui l'affirment.

Dans son récit, Anne Papas écrit sur sa vocation, sa formation, son parcours, son contact d'aide-soignante puis d'infirmière auprès des patients, des malades, de tout âge, condition ou pathologie. La difficile conciliation de ce qui devrait être fait et de ce qui est fait, faute au temps, aux moyens, les divers aléas... L'auteure arrive à en parler avec beaucoup de douceur. Elle mêle à ses souvenirs personnels (tendres, douloureux, tristes), des anecdotes, des extraits du Code de la Santé ou de règlements. 

Il m'a semblé intéressant de confronter cet ouvrage à l'actualité, mais je trouve qu'il y a un certain décalage entre ce que l'on entend et ce qui est écrit. Si le métier est décrit comme difficile de par toutes ses exigences et responsabilités, tout le contexte de formation, de réduction de coûts (de toute nature) n'est que très peu évoqué, alors que pourtant il joue, bien sûr, sur le bien-être au travail et donc sur la qualité des soins.

Je vous en parle plus en détails bientôt.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Petit pays. Gaël FAYE. Éditions Grasset, collection "Roman", 24 août 2016.

Lauréat du 15e Prix du Roman Fnac.

Présentation de l'éditeur:

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

« J’ai écrit ce roman pour faire surgir un monde oublié, pour dire nos instants joyeux, discrets comme des filles de bonnes familles: le parfum de citronnelle dans les rues, les promenades le soir le long des bougainvilliers, les siestes l’après-midi derrière les moustiquaires trouées, les conversations futiles, assis sur un casier de bières, les termites les jours d’orages... J’ai écrit ce roman pour crier à l’univers que nous avons existé, avec nos vies simples, notre train-train, notre ennui, que nous avions des bonheurs qui ne cherchaient qu’à le rester avant d'être expédiés aux quatre coins du monde et de devenir une bande d’exilés, de réfugiés, d’immigrés, de migrants. » Avec un rare sens du romanesque, Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Nourri d’un drame que l’auteur connaît bien, un premier roman d’une ampleur exceptionnelle, parcouru d’ombres et de lumière, de tragique et d’humour, de personnages qui tentent de survivre à la tragédie.

Cette lecture se fera en commun avec mon amie Magali :-)

Je la commence ce jour.

Le Magicien d'Oz. L. Frank BAUM. Illustrations de Lorena ALVAREZ GOMEZ. Editions Usborne, 2016.

Nous avons commencé à lire la fabuleuse aventure de Dorothée au Pays d'Oz avec mes garçons.

Ils accrochent bien et cette version, intégrale, est très joliment illustrée!

Ulysse et le chant des Sirènes. Texte d'Hélène KERILLIS et illustrations de Grégoire VALLANCIEN. Editions Hatier Jeunesse, collection "Ma première Mythologie", 14 février 2017.

Avec mon 7 ans, nous découvrons ce nouveau titre  de la collection "Ma première Mythologie" chzz Hatier Jeunesse.

 Si cet épisode est l'un des plus connu de l'Odyssée d'Homère, le (re)découvrir est toujours un plaisir!

3/ Que vais-je lire ensuite ?

L'Aura Noire. Ruberto SANQUER. Illustration de couverture de Daniele GASPARI. Editions Scrineo, janvier 2017.

Présentation de l'éditeur:

L’apocalypse a anéanti la Terre Arcane voilà 3 157 ans. Depuis, les arbres ont acquis une conscience et les humains, des pouvoirs singuliers. Louyse et ses douze camarades entrent en apprentissage pour devenir des sorcières-guérisseuses, capables de protéger leur peuple en s’unissant à la Nature. Un beau jour, cette symbiose est brisée par un Démon assoiffé de vengeance et de conquête, qui jette une malédiction sur Louyse. Celle-ci voit ses proches disparaître les uns après les autres, mais nie l’évidence, jusqu’à la mort de son amour adolescent. Elle va alors se battre pour se défaire de l’Aura noire et sauver son peuple des griffes du démon ! Mais comment porter le poids d’un tel destin lorsque l’on est une adolescente timide et secrète ?

Et sinon?

Pour la semaine 8 du Challenge photo de Sophie Hérisson sur Instagram #52livres2017 autour du "d'un premier tome", ma fille m'a proposé Les Cousins Karlsson, à retrouver ICI sur le blog.

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblr et Google+

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost 0
Commenter cet article

Nancy 27/02/2017 11:18

Bonjour Blandine, vous présentez tant de livres que je ne sais plus lequel commenter ;-)
Bravo pour toutes ces lectures en cours, pour ma part je n'en n'ai que trois ^^
Je fais un petit focus sur le dernier-né d'Hélène Kerillis car j'adore cette collection si bien écrite et illustrée <3
Quant aux autres que je ne connais absolument pas, je lirai vos chroniques avec plaisir !
Belle semaine livresque à vous :)

Blandine 28/02/2017 10:23

Merci beaucoup Nancy :-)
J'essaie de diversifier nos lectures et ce lundi le reflète particulièrement !
Belle semaine à vous aussi :-)