C'est lundi, que lisez-vous? #136

Publié le 13 Février 2017

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

J'ai lu et relu, pour (re)découvrir cet album et cette BD (très chère à mon coeur), en voici les liens:

ROMAN JEUNESSE

La soupe aux amandes. Sylvie DESHORS. Editions Thierry Magnier, collection "Petite Poche", 2010.

Vivre dans un aéroport, c'est apprendre à se fondre dans la masse, à devenir anonyme, invisible. Mais pour un enfant, c'est difficile, et injuste aussi.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

Soul Breakers. Christophe LAMBERT. Illustration de couverture de Raphaël GAUTHEY. Editions Bayard, janvier 2017.

La couverture n'est-elle pas magnifique? Je ne m'en lasse pas! Beaucoup de ce roman se trouve dans son dessin, prenant et comme une mise en abyme.

Au-travers de l'histoire de Théodore Gentliz, l'auteur nous fait parcourir les différents états d'Amérique du milieu des années 1930, en pleine Dépression. 

Partis d'Oklahoma avec son père et sa petite soeur Amy, 6 ans, en direction de la Californie, ils se trouvent dans un camp de migrants lorsque le roman commence. Un groupe de forains vient de s'installer et propose un spectacle de marionnettes, auquel Théodore et sa soeur arrivent à assister.

Mais le lendemain, un mal étrange a saisi la fillette.

Persuadé que les forains, et particulièrement leur chef, homme en noir prénommé Sirius, en sont responsables, il s'élance seul sur leurs traces.

Difficultés économiques, mécanisation des différents corps de métier, grande ville et ruralité, rapports entre les hommes, Théodore va de rencontres en aventures, d'amitiés en dangers.

Au-travers de cette poursuite, Teddy s'affirme, prend de l'assurance, se construit.

Ce roman est saisissant, de par l'histoire un brin fantastique, mais aussi par ses nombreuses descriptions. Les personnages, et particulièrement Teddy, ne sont pas épargnés par l'auteur.

J'aime!

Les Français sous l'Occupation en 100 questions. Fabrice GRENARD et Jean-Pierre AZEMA. Editions Tallandier, 13 octobre 2016.

Présentation de l'éditeur:

Quel est l’état d’esprit des Français au moment de l’armistice ? Comment les Allemands sont-ils accueillis en France ? Qu’apprend-on à l’école sous Vichy ? Comment fonctionnent les tickets de rationnement ? Comment s’habille-t-on ? Comment se déplace-t-on ? Qui sont les premiers résistants ? Combien compte-t-on de réfractaires au STO ? Qui sont les Français engagés au service de l’ennemi ? Comment les Français vivent-ils la Libération ?
En 100 questions sur la vie quotidienne des Français pendant les heures sombres de l’Occupation, on est loin des clichés et des stéréotypes de Français « collabos contre résistants ». Inspiré par la série télévisée Un village français, qui raconte le quotidien des habitants d’une petite ville du Jura, proche de la ligne de démarcation, ce livre permet de mieux comprendre ce qu’ont vécu les Français, leurs souffrances, leurs engagements, et parfois leurs revirements.

Le livre se découpe en neuf parties qui vont chronologiquement: défaite, instauration de Vichy, conditions de vie avec l'Occupant, pour les femmes, la Résistance, la collaboration et des Mémoires.

Chaque réponse tient sur trois pages: c'est précis, clair et concis. Suffisamment pour que cela soit contextualisé, que cela fasse appel à nos connaissances tout en nous apprenant d'autres choses, et sans nous noyer sous trop d'informations.Chacune appelle la question suivante.

C'est intéressant et cela nous permet de (re)plonger dans l'époque.

Je regrette simplement qu'il n'y ait pas de photos.

3/ Que vais-je lire ensuite ?

Astreintes. Chroniques d'une vie d'infirmière. Anne PAPAS. Editions rue de l'Echiquier, janvier 2017.

Présentation de l'éditeur:

Devenue infirmière par vocation après avoir entrepris des études de commerce, Anne Papas fait partie de cette grande famille des soignants qui ont consacré leurs nuits et leurs jours à s’occuper de ceux qui souffrent, tour à tour à domicile et à l’hôpital. 
À 40 ans, elle a choisi de devenir formatrice et de prendre ainsi de la distance avec la pratique quotidienne du métier. Elle a voulu à cette occasion livrer au public un témoignage de vie à la fois sensible et très documenté.

Petit pays. Gaël FAYE. Éditions Grasset, collection "Roman", 24 août 2016.

Lauréat du 15e Prix du Roman Fnac.

Présentation de l'éditeur:

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

« J’ai écrit ce roman pour faire surgir un monde oublié, pour dire nos instants joyeux, discrets comme des filles de bonnes familles: le parfum de citronnelle dans les rues, les promenades le soir le long des bougainvilliers, les siestes l’après-midi derrière les moustiquaires trouées, les conversations futiles, assis sur un casier de bières, les termites les jours d’orages... J’ai écrit ce roman pour crier à l’univers que nous avons existé, avec nos vies simples, notre train-train, notre ennui, que nous avions des bonheurs qui ne cherchaient qu’à le rester avant d'être expédiés aux quatre coins du monde et de devenir une bande d’exilés, de réfugiés, d’immigrés, de migrants. » Avec un rare sens du romanesque, Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Nourri d’un drame que l’auteur connaît bien, un premier roman d’une ampleur exceptionnelle, parcouru d’ombres et de lumière, de tragique et d’humour, de personnages qui tentent de survivre à la tragédie.

Cette lecture se fera en commun avec mon amie Magali :-)

Et sinon?

Pour la semaine 6 du Challenge photo de Sophie Hérisson sur Instagram #52livres2017 "rouge", voici mon choix: Passion Petit Chaperon Rouge <3

Le mangaka Jirô Taniguchi est décédé ce samedi 11 février. De lui, je n'ai encore rien lu mais les tentations sont nombreuses, dont notamment L'Orme du Caucase, présenté chez Moka en janvier.

A la maison, je possède l'un de ses albums, que je présenterai en avril, pour le mois japonais d'Hilde et Lou.

Avec ma fille, nous avons regardé ce très beau documentaire qui parle de l'oeuvre de Taniguchi,. Très intéressant!

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et je vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblr et Google+

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 13/02/2017 18:28

Je suis aussi jalouse de ta collection de "Petits chaperons rouges"... ;)

Nathalie 13/02/2017 20:35

Pas tant que ça en fait... Les bd sont les seuls bouquins que j'aime avoir neufs. Et comme je n'achète pour ainsi dire aucun livre neuf, je n'en ai que pour mon anniv ou Noël ! Cette année j'ai été particulièrement gâtée ! Il y a 30 ans, oui, j'avais une super collection, mais j'ai presque tout perdu au fil du temps...
Et en littérature jeunesse, je ne garde presque rien, avec 8 neveux et nièces...

Blandine 13/02/2017 19:52

Hihi!
Je suis sûre que tu as aussi des collections à me faire pâlir d'envie (genre les BD... ;-) )

Nancy 13/02/2017 15:20

Je découvre toujours des pépites sur votre blog Blandine, des livres insolites, des liens intéressants !
Merci beaucoup pour ces albums, romans, BD que vous mettez en lumière.
Je viens d'acheter Max de Sarah Cohen-Scali, 14-14 que vous aviez présenté sur votre blog, et j'ai terminé La vérité sur l'affaire Harry Québert ;-)
Et puis ...vive le Petit Chaperon Rouge <3
Belle journée à vous !

Blandine 13/02/2017 19:51

Oooh merci Nancy <3 <3
Que de belles lectures pour vous aussi :-) Max me semble très percutant, voire dur, mais aussi intéressant. J'espère que 14-14 vous plaira et qu'Harry Québert vous a plu ;-)
Oh oui vive ce conte et ses détournements!
Belle soirée à vous!