Le Père Noël chez les Trois Petits Cochons et autres histoires… Sophie CARQUAIN et Jacques AZAM - 2008 (Dès 5 ans)

Publié le 1 Décembre 2016

Le Père Noël chez les Trois Petits Cochons et autres histoires…

24 histoires pour attendre Noël…

Texte de Sophie CARQUAIN

Illustrations de Jacques AZAM

Éditions Albin Michel Jeunesse, 2008.

Dès 5 ans

Thèmes : Noël, Père Noël, compter, calendrier, détournements de contes, traditions, humour.

La Fête de Noël approche, et avec Elle, ses incontournables histoires…

Histoires de cadeaux, de nourriture, de surprises, de vacances, de jouets, de sapin, de décorations, d’amis, de famille, de ponctualité, et histoires d’histoires…

Oui, on retrouve tout cela au gré de ces 24 récits qui mettent en avant un Père Noël et ses lutins aux prises avec ces Fêtes : stress, fatigue, demandes farfelues, régime, aventures, explications possibles des traditions de Noël, et rencontres improbables … comme celles avec la Fée Carabosse, le Père Fouettard, un Karl Lagerfeld italianisé (Léonard de la Rigola) ou encore Les Trois Petits Cochons.

Un détournement très drôle et réussi du célèbre conte qui met en scène un Père Noël débutant et étourdi, qui s’en va faire sa première tournée sans la carte du ciel.

Arrivé au dessus d’une forêt, il se réjouit de voir trois petits cochons rire et un loup courir en se tenant les fesses. Evidemment, il fait ce qu’il est supposé faire : passer par la cheminée. Et donc, subit le même sort que le loup !

J’aime beaucoup lorsque les histoires mêlent des bouts d’autres, jouent sur les références, font des clins d’œil. Un régal que le trio apprécie également !

Les 23 autres (més)aventures de ces Pères Noël sont sur le même mode.

Elles sont toutes courtes, entre 2 et 3 pages, parfaites pour l’histoire du soir (ou la seconde !) et permettent à l’enfant de combler son imaginaire de Noël tout en comptant les jours.

Elles sont drôlement bien croquées par Jacques Azam, dans un trait qui me rappelle celui de Quentin Blake.

J’apprécie beaucoup l’aparté de l’auteure qui conclue ce recueil, intitulé : Noël, le temps du désir. Postface pour les Grands.

Sophie Carquain nous parle d’imaginaire, de temps, de désir, de rêve et de latence, du pouvoir des mots (et aussi contre les choses).

Même si je ne suis pas tout à fait d’accord avec elle sur le « mentir-vrai » de l’existence du Père Noël qui, dit-elle, serait bénéfique à la construction de l’enfant, je la rejoins tout de même sur nombre de points.

L’enfance est le temps de la croissance, de l’attente…
Tout comme la période de l’Avent. L’attente, la patience : nous en manquons tant aujourd’hui ! Les enfants, surtout, sont les premières victimes de ce monde de précipitation et d’immédiateté à tout prix. Aujourd’hui, désirer a perdu de son sens.
On désire… ce que l’on obtient illico… Donc on ne désire plus ! « J’y tiens, je l’obtiens », prétend le titre d’un livre. Quel dommage, quand on y pense, car ce court-circuitage du désir remet en cause le rêve, la littérature, le « sublimation » des pulsions.

Page 76

Ce recueil participe au Challenge « Christmas time 2016 » de Mya.

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur FacebookTwitterPinterestInstagramtumblr et Google+.

 

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MyaRosa 02/12/2016 15:00

Ca a l'air vraiment très sympa !

Blandine 02/12/2016 15:06

oui :-)

Nancy 01/12/2016 22:46

Que j'aimais ce moment des "lectures de Noël" aussi ...maintenant mes enfants sont trop grands ;-)
Cet album a l'air irrésistiblement rigolo.
Je vous souhaite de belles lectures avec le trio et une belle soirée, Blandine !

Blandine 02/12/2016 15:07

Merci beaucoup Nancy!
Belle journée à vous !

Noukette 01/12/2016 18:35

Ma fille de 7 ans et demi croit toujours au Père Noël, dingue non ? ;-)

Blandine 02/12/2016 15:07

Oh oui!
Et ça va/passe à l'école?