Histoires de fantômes illustrées. Editions Usborne - 2016 (Dès 8 ans)

Publié le 13 Novembre 2016

Histoires de fantômes illustrées

Collectif d'auteurs.

Illustrations de Jose EMROCA FLORES.

Traduction de Caroline SLAMA.

Éditions Usborne, septembre 2016.

288 pages.

Dès 8 ans.

Thèmes abordés : fantômes, peurs, familles, souvenirs, suspense.

 

Avant de vous parler des nouvelles de ce recueil, je m’attarde un peu sur l’objet-livre, qui n’est pas très grand (15*19.5 cm).

Une couverture-mousse épaisse et à la couleur bleue-verte, dont le dessin ne laisse nul doute quant au contenu… Un manoir hanté d’où s’échappent des fantômes, dans une nuit noire…

Il contient un ruban marque-page, des pages épaisses ornées d'illustrations à la fois douces, mystérieuses et colorées, au charme un brin désuet, tut comme sa police d'écriture.

Treize histoires composent ce recueil.

Si certaines sont parfois redondantes, la majorité sait créer du suspense et un brin d'angoisse palpable.

J’ai d’ailleurs aimé lire chacune d’elles le soir, un peu avant de dormir, pour ressentir leur ambiance particulière.

Les fantômes ou revenants ne sont pas tous méchants ou vengeurs, certains sont amis, souhaitent rétablir une vérité ou la justice, ou encore guider les vivants.

Ils peuvent être seul ou plusieurs, humains ou animaux.

Ainsi, on embarque dans un train, ou sur des navires, en pleine tempête ou encore dans le phare qui les guide. Ou bien dans une vieille demeure, une pension, parmi des être esseulés, ou une famille, dans le monde de la magie, ou de celui des pirates…

Les époques retranscrites oscillent entre le XVIIIe siècle et le début du XXe siècle et les saisons,, surtout automnales ou hivernales.

L’une de mes préférées est Sortez vos morts, qui nous emmène à Londres, dans le bâtiment de l’entreprise de l’investisseur Rapace (avec un nom pareil, on se doute bien de son caractère).

Sa hargne, son mépris et sa fortune se sont construits sur la mort de centaines d’ouvriers qui tiennent un jour à le lui faire rappeler.

La colline hantée se situe au Japon, alors qu’un jeune marchand rentre à la nuit tombée chez lui, satisfait de la vente colossale qu’il vient de faire. Sur le chemin, seulement éclairé par sa lanterne, il croise sur la route un vendeur de nouilles qui lui déconseille de prendre la route qui mène à la colline de Kinokuni, habitée par des fantômes. Riant, le jeune marchant s’y dirige, sans se douter que la folie le guette sous l’apparence d’une jolie jeune fille.

Le climat de cette nouvelle est particulièrement angoissant.

Alors que celle de L’esprit de la justice, m’a fait penser aux romans des sœurs Brontë, notamment grâce aux dessins de Jose Emroca Flores.

Illustrateur unique, il a créé des atmosphères tantôt chaleureuses tantôt glaçantes.

Son travail participe grandement à l’attractivité de ce recueil.

Merci aux éditions Usborne.

Ce livre participe au « Challenge Halloween 2016 » de Lou et Hilde, ainsi qu'à celui de Sophie Hérisson, "1% Rentrée Littéraire 2016".

 

 

 

 

 

 

 

14/18

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, tumblr et Google+.


 

 

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MyaRosa 13/11/2016 23:32

Il est vraiment chouette, ce recueil. Il y a des histoires assez classiques et d'autres plus surprenantes. J'ai particulièrement aimé "La Colline hantée". La fin est géniale ! Les illustrations m'ont beaucoup plu. C'était vraiment sympa pour l'automne et Halloween !

Blandine 14/11/2016 00:10

Oh oui! je vois que nous avons une préférence en commun ;-) Cette nouvelle est vraiment à part dans le recueil, et très saisissante!