Premières lectures - Premiers romans # 9 - 3 histoires de Balthazar. Premiers livres à lire seul – lecture phonétique – Montessori - 2016 (Dès 4 ans)

Publié le 18 Novembre 2016

3 histoires de Balthazar

Premiers livres à lire seul

Lecture phonétique – Montessori

Texte de Marie-Hélène PLACE

Illustrations de Caroline FONTAINE-RIQUIER

Éditions Hatier Jeunesse, 19 octobre 2016.

Dès 4 ans

A la maison, nous apprécions beaucoup Balthazar, ce petit garçon en combinaison bleue et bonnet assorti, toujours accompagné de son ami (doudou) Pépin.

Ses découvertes et aventures sont inspirées de la pédagogie Montessori, née au début du XXe siècle, par Maria Montessori, une médecin italienne

Ici, nous retrouvons Balthazar dans trois petites histoires, simples, mais non sans découvertes.

Suite des lettres rugueuses, elles ont pour ambition d’aider l’enfant à déchiffrer les sons puis les mots, et donc à lui apprendre à lire, par le biais de la phonétique, ou méthode dite syllabique.

Imprimées en écriture cursive (j’adore !), il est nécessaire que l’enfant connaisse cette graphie et le son de ses lettres.

Elles sont présentées dans trois livres indépendants qui sont réunis dans un joli coffret. Un ruban écru aide à faire sortir les livres. J’aime beaucoup ce détail qui apporte beaucoup de charme à l’objet.

Les histoires ont été rédigées avec l’aide d’Aurélie Boutboul, éducatrice Montessori et directrice de l’école Montessori Internationale « Les rayons de soleil » de Maisons-Laffitte, et lues dans l’environnement 3-6 ans.

Avant de lire avec l’enfant, il faut prendre le temps de lire le dos du coffret, mais surtout de chacun des petits livres. En effet, ils donnent de précieux conseils quant à la méthode et à l’accompagnement de leur lecture.

Les livres, numérotés 1, 2 et 3, sont de difficulté croissante et sont munis de rabats pour mettre l’enfant en condition.

Sur le premier, en guise d’introduction, des sons de lettres cursives sont à prononcer.

J’aime la différenciation des couleurs entre les voyelles et les consonnes.

Puis suivent quelques explications sur les mots du livre, notamment ceux contenant les lettres muettes !

Sur le dernier, pour conclure, des petites questions de compréhension et d’extrapolation.

Livre 3

Livre 1

Dans chacune des histoires, les phrases sont simples, sans ponctuation ni majuscules, sauf pour les noms propres. Le but est de mettre l’enfant en confiance avec les mots, d’où les nombreuses répétitions.

Dans le livre 1, Le sac de Balthazar, un invité surprise s’est logé dans le sac. Mais qui cela peut bien être ?

 

 

 

 

 

Dans le livre 2, Le canard de Balthazar, qui a notre préférence, c’est la nuit. Un visiteur importun s’approche de la mare. Que va-t-il se passer ? 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le livre 3, Le nid de Balthazar, Balthazar est près du lac. Il voit passer de animaux, puis un nid. A qui appartient-il ? Et si la réponse se trouvait dans le nid ?

Ici, les phrases sont plus longues et emploient des mots-clés, (aussi appelés mots-outils). Présentés en vert sur le rabat, ils ne le sont malheureusement pas dans le texte. Dommage, car ils auraient ainsi plus facilement été repérés par mon fils.

 

J’ai découvert ces histoires avec mon 5 ans, non-lecteur. Il connaît le nom des lettres, en majuscules d’imprimerie, script, et quelques-unes en cursives, et quelques-uns de leurs sons. Ce n’est pas évident, mais il a bien saisi les différences.

Un petit bémol concernant les lettres muettes : elles sont en gris foncé, une couleur qui ne se démarque pas assez du noir du reste du texte.

Outre l’apprentissage de la lecture, elles apportent à l’enfant quelques notions sur les animaux qui vivent non loin de nous.

Beaucoup de tendresse, d’empathie et de bienveillance se dégagent du personnage de Balthazar, que les illustrations à l’aquarelle ou au crayon de Caroline Fontaine-Riquier, renforcent délicieusement.

Merci aux Éditions Hatier Jeunesse.

Sur le blog, nous avons déjà fait connaissance avec Balthazar au-travers de ces différents albums :

Le sac de Balthazar participe au « Petit Bac 2016 » d’Enna, pour ma 6e ligne, catégorie Objet, ainsi qu’au Challenge de Sophie Hérisson « 1% Rentrée Littéraire ». 16/18

 

 

 

 

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

 

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, tumblr et Google+.

 

 

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hilde 28/11/2016 17:02

J'aime beaucoup le petit personnage "Balthazar". J'avais repéré de jolis titres. Il faudrait que je me les procure.

Blandine 29/11/2016 14:55

Oh oui! il est si doux <3

Nancy 18/11/2016 13:19

J'avoue que je n'ai jamais pris le temps de parcourir les méthodes mais je craque absolument pour le personnage un brin rétro et si poétique de Balthazar <3
Belle journée Blandine !

Blandine 19/11/2016 14:58

Tout comme vous, j'adore Balthazar <3
Belle journée à vous!

Mimi 18/11/2016 11:48

J'aime beaucoup la méthode Montessori appliquée aux enfants. J'avais déjà acheté pour mon petit Théo un jeu de lecture sur tablette qu'il utilise régulièrement, avec les trois styles d'écriture (majuscule, minuscule, cursive). Alors ce petit Balthazar, je vais essayer de le trouver à la librairie. Merci !

Blandine 19/11/2016 14:57

Merci Mimi! Nous avons aussi une application similaire, ainsi que les lettres rugueuses. Le tout se complète très bien!