Toutankhamon: un roman et une exposition!

Publié le 15 Octobre 2016

L’Egypte antique n’a pas fini de nous fasciner.

Et presque cent ans après la fabuleuse découverte du tombeau quasi intact de Toutankhamon par Howard Carter et Lord Carnarvon en 1922, son récit nous fait encore palpiter le cœur et entrevoir mille légendes…

 Je vous propose de découvrir le roman qu’en a écrit Hélène Kérillis aux éditions Hatier, nouvellement réédité dans une maquette et une collection repensées.

Suivi du livret d’accompagnement de l’exposition Toutankhamon qui s’est tenue Porte de Versailles en 2012, et que nous avions été voir avec ma fille.


Texte d'Hélène KERILLIS et illustrations de Pierre-Emmanuel DEQUEST. 
Editions Hatier Jeunesse, série "Mythologie et histoires de toujours", 24 août 2016. (    auparavant publié dans la collection « Ratus poche » en septembre 2006)
96 pages.
Dès 8 ans.

Thèmes abordés : histoire, civilisation, archéologie, mystère.

La collection « Ratus poche » étant devenue très conséquente, les éditions Hatier ont décidé de la diviser en créant de nouvelles collections et séries et en rajeunissant les maquettes des livres. (Personnellement, pour ce livre-ci, je préfère l’ancien fond bleu).

Je vous en avais déjà parlé avec les premières lectures sur la mythologie grecque, ICI.

Pour les romans poche dès 8 ans, cette nouvelle série sera l’occasion d’aborder des histoires connues de tous, dans un format pour jeunes lecteurs aguerris. Entre mythes et épisodes historiques, les enfants découvriront des récits qui ont marqué la littérature et l’imaginaire collectif.

Et elle compte déjà trois autres titres en plus de celui-ci !

Y a-t-il vraiment eu une malédiction qui rôdait autour de la momie de Toutankhamon ? Le défunt pharaon a-t-il exercé son autorité depuis l’au-delà et les milliers d’années pour punir ceux qui osaient violer sa sépulture et son repos, pilleurs de tombes d’un nouveau genre et sous un autre nom ?

 Anya est une jeune égyptienne lorsque le tombeau est enfin découvert en 1922 par Howard Carter et son mécène Lord Carnarvon.

Passionnée par l’histoire de son pays et désireuse de le connaître davantage, elle sait que son rêve est difficile à atteindre.

-Cela t’intéresse donc tellement ?
Anya hocha la tête. Elle parla à nouveau de cette passion pour le passé de son pays, passion qu’on prétendait lui interdire du fait qu’elle était une fille. Lady Evelyn se redressa dans on fauteuil et regarda Anya dans les yeux :
-Le passé de l’Egypte appartient autant à toi et à ta mère qu’à ton frère ou à ton père. Pense à ces reines célèbres, Néfertiti, Cléopâtre, et tant d’autres… Si vraiment tu t’intéresses à l’archéologie, je te promets de t’aider.

Page33.

Elle nous raconte d’une manière détournée cette formidable aventure, cette frénésie de la découverte.

Espoirs, déceptions, surprises, ébahissements se succèdent. Si la tombe a en effet été visitée par deux fois dans le passé comme en attestent les trous entre les pièces, son contenu semble toujours intact et des précautions s’imposent pour le préserver.

C’est qu’Howard Carter tenait à traiter la tombe en véritable scientifique. Tout d’abord, il fit prendre une série de photographies panoramiques pour fixer l’apparence générale de l’antichambre et la place de chaque objet, qui portait un numéro bien visible. Puis des dessinateurs prirent la relève, tandis que Carter notait les particularités de chaque objet. Le tout avec des précautions infinies pour ne pas détruire les objets les plus fragiles : il fallait leur faire subir un traitement de conservation avant même de les toucher, sinon ils risquaient de tomber en poussière. Puis vient le moment de les sortir. Mais où les installer pour les préparer et les consolider avant leur départ pour un musée ?
Howard Carter avait envoyé un courrier au ministre des Antiquités égyptiennes.

Page 53.

Inscrite dans une école à la ville grâce à la fille de Lord Carnavon, Anya poursuit son rêve. Et nous en dit plus sur cette fameuse malédiction aussi célèbre que le masque d’or de Toutankhamon.

 Tout est vrai dans ce récit raconté au passé.

L’histoire, les détails, le déroulement. Tout sauf Anya et sa famille Mais cet ajout fictif contextualise et permet d’incruster un peu de la petite histoire des Egyptiens de l’époque dans la Grande ( celle que l’on retient). A la fois dépendants de ces touristes et archéologues mais aussi ennuyés (voire plus) par ces hordes de gens qui éventrent leur passé, pour des merveilles, certes, mais qu’ils ne verront peut-être pas ou plus jamais. Et puis il y a la petite Anya, au désir peut-être anachronique : désir de liberté, d’indépendance, d’étude…

 Le récit s’agrémente de questions-dessins qui invitent le lecteur à s’interroger sur sa lecture et lui permet de la visualiser. Un petit bémol : à mon sens, le dessin devrait se trouver sur la page de droite et non de gauche, pour être dans le sens de lecture. Car la réponse à la question se trouve sur cette page de droite.

Et d'un mini-dico pour les mots difficiles du texte.

 Merci aux Éditions Hatier Jeunesse.

 

Je vous ai déjà présenté plusieurs livres écrits par Hélène Kérillis sur le blog : 

Bien sûr ce titre ne pouvait que me faire penser à celui de Christian Jacq, célèbre romancier passionnée d’Egypte antique. Le premier roman que j’ai lu de lui  a été L’affaire Toutankhamon. (titre moins révélateur que celui d’Hélène Kérillis)

Cette lecture a fait écho à la superbe exposition réalisée en 2012 à Porte de Versailles sur le Tombeau de Toutankhamon.

 

Après une courte présentation de l’Egypte antique, de ses pharaons et de Toutankhamon en particulier, nous étions invités à découvrir les trésors sortis de son tombeau entre 1922 et 1925.

Les objets ont été reproduits et fidèlement redisposés pour que nous puissions nous rendre compte de l’état et des espaces dans lesquels Howard Carter découvrit la tombe et ses différentes pièces.

 

Photographies et films agrémentaient la visite.

 Puis chaque objet, grand ou petit et de toute nature a été mis en évidence.

L’un des plus impressionnants ensembles fut la disposition des chapelles funéraires initialement emboîtées dans le tombeau et mises les uns à la suite des autres pour qu’on puisse les admirer dans leur entier avant d’en découvrir leur contenu : les sarcophages successifs.

Toutankhamon: un roman et une exposition!
Toutankhamon: un roman et une exposition!
Toutankhamon: un roman et une exposition!

Pour les jeunes visiteurs, un livret de l’exposition était en vente.

Toutankhamon.

Son tombeau et ses trésors

Susanne MARTINSSEN-VON FALCK

Avec des contributions de Brigitte RIEBE

Rédaction Waler M. WEISS

Ce livret ne parle pas uniquement du tombeau de Toutankhamon mais retrace toute la vie de l’Egypte ancienne et tous ses aspects : habitants, richesses, religion, habitations, animaux, pharaons, archéologie…

Il fait se succéder des photographies, des plans, des frises chronologiques, des faux témoignages ou des fausses coupures de presse pour immerger le jeune lecteur dans cette époque si lointaine à la vie si différente.

L’idée est bonne et attractive.

Le monde égyptien était différent du nôtre, et l’Egypte ancienne, avec son respect des traditions, apparaît comme l’antithèse de notre époque marquée par la rapidité de ses changements. Des guides bien informés ayant vécu sous le règne de Toutankhamon sont présentés dans d brefs profils et proposent un aperçu de l’Egypte selon différentes perspectives, de celle du pharaon à celle du pilleur de tombes. Les objets exposés reçoivent ainsi un éclairage vivant et sont intégrés dans un contexte culturel et historique plus large.

Préface.

Faîtes défiler les photos.
Faîtes défiler les photos.
Faîtes défiler les photos.

Faîtes défiler les photos.

Mieux que des mots, des images, vidéos et photographies !

Faûtes défiler les photos.
Faûtes défiler les photos.
Faûtes défiler les photos.
Faûtes défiler les photos.

Faûtes défiler les photos.

Et malgré toutes ces découvertes, de nombreux mystères entourent encore ce jeune Pharaon, mort si jeune.

Je vous ai déjà présenté un documentaire sur l’Egypte antique ICI.

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, tumblr et Google+.

 

 

 

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 15/10/2016 19:57

Fascinante Égypte ! Depuis la 6ème et la découverte de l'égypte antique, je rêve d'aller visiter les pyramides...

Nathalie 16/10/2016 09:22

Je pense que les Égyptiens sont conscients des trésors que recèle leur sol. Même s'il est vrai que la ville est très proche, les sites sont protégés...

Blandine 16/10/2016 01:26

Découverte aussi en 6e, j'ai de suite été attirée, tout comme toi!
Mais je ne rêve pas d'aller en Egypte. Les livres me suffisent! D'autant plus que l'urbanisation galopante et un peu arbitraire a dû abîmer le paysage et les représentations qu'on en a sont d'un autre temps!

Nancy 15/10/2016 11:29

L'écriture d'Hélène Kerillis est merveilleuse ;-)
Cette expo est magnifique, je viens de montrer les photos à mon fils car ici aussi, il y a des petits et grands fans d'Egypte <3
Merci pour le partage Blandine et bon week-end !

Blandine 15/10/2016 11:43

Oh oui! Son écriture est douce et instructive. Nous l'aimons aussi beaucoup!
L'Egypte n'a pas fini de nous questionner et fasciner. Et je suis ravie que cet article ait plu à votre fils <3
Belle journée à vous :-)