Deux versions du conte d’Hansel et Gretel des frères Grimm (Dès 3 ans)

Publié le 29 Octobre 2016

Hansel le Gourmand et Gretel la Courageuse. 

Texte de Kimiko et illustrations-objets de Margaux DUROUX

Editions L’Ecole des Loisirs, collection « Loulou & Cie », octobre 2014.

Dès 3 ans

Notions abordées : Peurs, sorcières, gourmandise, courage.

Dans une forêt près de chez eux, deux petits chatons se sont perdus, tout occupés à chercher des bûches.

Quand soudain, une maison de pain d’épice, entièrement recouverte de bonbons de toutes formes et couleurs leur apparaît.

Soudain affamés, ils commencent à la déguster.

Mais la gentille souris, maîtresse des lieux, se révèle être une méchante sorcière qui enferme Hansel et ordonne à Gretel de nettoyer les bonbons, avant d’aller allumer le feu.

La petite, bien qu’apeurée, réussit à assommer la sorcière (à vous d’imaginer comment), à délivrer son frère pour rentrer chez eux grâce à un cygne.

 

Bien qu’édulcorée, cette version du célèbre conte des Frères Grimm est réussie. Sur des pages cartonnées, les illustrations tout en objets et miniatures de Margaux Duroux sont vraiment chouettes et les peluches très mignonnes (même leurs yeux expriment leurs sentiments).

J’aime beaucoup la fin qui me fait penser au Voyage de Nils Holgersson.

Je vous ai déjà présenté deux albums de Kimiko :

 

1001 crêpes pour la Lune

Texte et illustrations de Catarina MICHELINI.

Editions Zoom, 2012.

Dès 3 ans

Notions abordées : Egypte antique, peurs, gourmandise, courage, recettes.

Voici transposé ce célèbre conte en Egypte antique, dans lequel Bakou et Dasine, un frère et une sœur, accompagnent chaque jour leurs parents aux champs et vont au Nil chercher de l’eau pour les désaltérer.

Un jour, une vieille femme se présent à eux en leur demandant de l’aider à porter son seau d’eau chez elle, ce que Bakou souhaite faire pour prouver sa force.

Pour les amadouer, tout au long du chemin, elle les abreuve de surnoms appétissants : cailles aux figues, petits oignons aux dattes, poule au cumin…

Mais à peine sont-ils arrivés que Bakou est enfermé. Dasine échappe à l’emprise de la vieille et s’enfuit dans le désert où elle demande l’aide de la déesse Lune.

Cette dernière échafaude un piège à l'affreuse que la fillette met en œuvre, patiemment.

Eh oui des crêpes ! Des crêpes en forme et à la couleur de Lune pour donner l’illusion à la sorcière qu’elle la dévore. 1001 crêpes à ingurgiter qui vont l’emmener jusqu’à la disparition de l’astre, et la sienne. Mais ça, elle ne le sait pas bien sûr !

Et c'est ainsi que la tradition des crêpes a vu le jour dans leur village.

L'idée de nous emmener en Egypte est très bonne et le détournement plutôt réussi.

Tantôt album, tantôt documentaire ou livre de recette, ce livre combine plusieurs facettes, style d’illustrations et graphies, le rendant à la fois ludique et intéressant.

Il est pourvu de rabats qui nous présentent l’alphabet en hiéroglyphes.

Deux détournements du conte, originales et réussies, qui participent au Challenge « Je Lis Aussi des Albums 2016 » de Sophie Hérisson et au Challenge Halloween 2016 de Lou et Hilde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                   88 et 89/100

Ce conte vous plaît ?

(Re)découvrez les deux livres que j’ai présenté sur le blog :

 

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, tumblr et Google+.

 

 

 

Repost 0
Commenter cet article

Nancy 30/10/2016 00:16

J'aime bien ces versions, avec une préférence pour le conte détourné en Egypte que je trouve vraiment astucieux !
Et cette maison en pain d'épices .....
Bon dimanche Blandine !

Blandine 30/10/2016 19:22

Merci Nancy!
Oui l'idée est vraiment originale et bien exploitée. J'ai oublié de le mettre dans mon article, mais la sorcière qui s'en va semer les grains de blé, attendre que le blé pousse avant de le transformer en farine pour faire ses crêpes fait (évidemment) penser à La Petite Poule rousse! Qu'Est-ce qu'on l'aime ce conte d'ailleurs!
Bonne soirée à vous!

Mickaéline 29/10/2016 22:24

Merci pour ces deux découvertes, j'aime beaucoup la version d'Hansel et Gretel, que tu nous as fait découvrir. Pas bête l'idée, de mettre des héros animaux, plutôt que des enfants, le message, passe quand même, sans être aussi, effroyable, pour les plus jeunes que la version classique.Je le note.

Blandine 30/10/2016 19:20

Oui tout à fait!
Il existe d'autres contes classiques détournés avec des images-objets et par ce même duo :-)