Une balade insolite au cimetière de Montmartre - Paris

Publié le 6 Août 2016

Une balade insolite au cimetière de Montmartre - Paris

Aujourd’hui, je vous propose d’aller vous balader, dans un espace hors du temps, à la fois calme et fréquenté, où l’on fait abstraction de l’agitation de la ville, bien qu’elle sache se faire rappeler.

RDV dans le nord de Paris (18e arrondissement), au 20 avenue Rachel (qui est en fait une impasse), devant les grilles du cimetière de Montmartre, surnommé « Le Petit Père Lachaise ».

Visiter un cimetière, non ce n’est pas glauque (enfin sauf s’il est isolé, si cela se fait la nuit, par temps d’orage ou que sais-je encore !!). Et ce, d’autant que celui-ci est très arboré, traversé de grandes allées et dans lesquelles des bancs ont été installés.

Une balade insolite au cimetière de Montmartre - Paris

Visiter un cimetière, c’est traverser le temps, suivre les évolutions historiques et même artistiques des époques, voir comment la Mort est appréhendée, le respect dû aux corps, aux Hommes, anonymes ou non, morts naturellement ou non et comment la mémoire entretenue.

Selon l’endroit, le pays, ou même la région, ces aspects peuvent différer de beaucoup, même si certains éléments sont communs, et notamment la végétation.

Descriptif (emprunté au site ParisInfo) :

Le cimetière de Montmartre, officiellement cimetière du Nord, a ouvert ses portes en 1825. Il s’agit de la troisième plus grande nécropole parisienne, après celles du Père Lachaise et de Montparnasse. Sa superficie est de 11 hectares et le cimetière est enjambé par le pont de Caulaincourt, pont métallique construit en 1888. Très arboré (érables, marronniers, tilleuls et thuyas), le lieu est propice à la promenade et se situe tout près de la basilique du Sacré-Cœur. Le cimetière compte 20 000 concessions et parmi les personnages célèbres enterrés citons Stendhal, Émile Zola, Gustave Moreau, Berlioz, Sacha Guitry ou encore Dalida, dont la tombe est la plus visitée et la plus fleurie

Tombe de Dalida, avec une statue grandeur nature.
Tombe de Dalida, avec une statue grandeur nature.
Tombe de Dalida, avec une statue grandeur nature.

Tombe de Dalida, avec une statue grandeur nature.

Le pont qui enjambe le cimetière et qui abîme les tombes en dessous. La tombe de Stendhal y était auaravant mais a été déplacée suite à sa construction, car il était "impensable" qu'il reste là.
Le pont qui enjambe le cimetière et qui abîme les tombes en dessous. La tombe de Stendhal y était auaravant mais a été déplacée suite à sa construction, car il était "impensable" qu'il reste là.

Pour connaître l’histoire de ce cimetière et la vivre pleinement, des visites sont proposées les jeudis et dimanche à 14h30 par les bénévoles de l’APPL ART&Patrimoine. CLIC

On y apprend quantités d’anecdotes, de tout ordre, l’histoire du cimetière, savoir qui repose ici ou là, qui est tombé dans l’oubli ou non, et parfois pourquoi.

Je vous les conseille. Nous y sommes allés à quatre adultes et avec ma fille de 11 ans, et il faisait très beau mais pas trop chaud grâce à l’ombre apportée par les arbres. Le critère météo a son importance car la visite dure environ 3 heures. Ce n’est pas de trop (ma fille a trouvé la dernière demi-heure longue). Car même si nous avons vu et appris beaucoup de choses, de (trop) nombreux endroits n’ont pas été arpentés.

L'une des plus belles statues du cimetière: la petite Kabyle, sur la tombe de Gustave Guillaumet.
L'une des plus belles statues du cimetière: la petite Kabyle, sur la tombe de Gustave Guillaumet.

L'une des plus belles statues du cimetière: la petite Kabyle, sur la tombe de Gustave Guillaumet.

Nous avons pu voir les tombes d’hommes célèbres, simples, fleuries, ou originales, de très belles statues, dont certaines atypiques.

Certaines tombes sont abandonnées ou en piteux état, les noms ou épitaphes, à peine lisibles ou même effacés. C’est triste.

D’autres sont le témoin d’un passé glorieux mais oublié…

Les frères Goncourt

Les frères Goncourt

Michel Galabru et sa femme

Michel Galabru et sa femme

Michel Berger
Michel Berger

Michel Berger

Et bien sûr, quantité d'anonymes...

Voici quelques photos autres qui vous donneront (peut-être) l’envie d’aller vous y promener.

Quant à moi, il me tarde de découvrir (enfin) le Père Lachaise.

Belles découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, tumblr et Google+.

Une pierre tombale en forme de livre, mais dont l'inscription n'était plus...
Une pierre tombale en forme de livre, mais dont l'inscription n'était plus...

Une pierre tombale en forme de livre, mais dont l'inscription n'était plus...

Témoins artistiques
Témoins artistiques
Témoins artistiques

Témoins artistiques

Visage creusé en creux et qui vous regarde quelque soit votre position.
Visage creusé en creux et qui vous regarde quelque soit votre position.

Visage creusé en creux et qui vous regarde quelque soit votre position.

Tombes d'inconnues, ou non - Faîtes défiler les photos!
Tombes d'inconnues, ou non - Faîtes défiler les photos!
Tombes d'inconnues, ou non - Faîtes défiler les photos!
Tombes d'inconnues, ou non - Faîtes défiler les photos!
Tombes d'inconnues, ou non - Faîtes défiler les photos!
Tombes d'inconnues, ou non - Faîtes défiler les photos!
Tombes d'inconnues, ou non - Faîtes défiler les photos!
Tombes d'inconnues, ou non - Faîtes défiler les photos!
Tombes d'inconnues, ou non - Faîtes défiler les photos!
Tombes d'inconnues, ou non - Faîtes défiler les photos!
Tombes d'inconnues, ou non - Faîtes défiler les photos!
Tombes d'inconnues, ou non - Faîtes défiler les photos!

Tombes d'inconnues, ou non - Faîtes défiler les photos!

Repost 0
Commenter cet article