Une grand-mère au grand cœur. Marie-Christine HENDRICKX et Grégory ELBAZ (Dès 7 ans)

Publié le 19 Mai 2016

Une grand-mère au grand cœur. Marie-Christine HENDRICKX et Grégory ELBAZ (Dès 7 ans)

Une grand-mère au grand cœur.

Texte de Marie-Christine HENDRICKX et illustrations de Grégory ELBAZ.

Éditions Les Incorruptibles avec l’aimable autorisation des Editions Bayard, octobre 2015. (2011 dans le magazine J’aime Lire ; 2013 chez Bayard)

48 pages.

Dès 7 ans.

Thèmes abordés : école, classe verte, famille, précarité, illettrisme, Etats-Unis/New-York, Haïti.

Avant d’aborder l’histoire en elle-même, j’aimerais vous parler de sa forme.

J’ai été agréablement étonnée de voir qu’un petit roman édité dans un magazine avait été sélectionné pour le Prix des Incorruptibles. Je trouve cela très bien, permettant aux enfants une liaison, un échange entre les différents formats de lecture.

D’autant plus que j’aime particulièrement J’aime Lire, très emblématique, auquel j’ai été abonnée enfant, puis ma fille (et mon fils bientôt).

Une grand-mère au grand cœur. Marie-Christine HENDRICKX et Grégory ELBAZ (Dès 7 ans)

Ce récit nous entraîne à New-York, ville bigarrée par excellence, à la rencontre de Jonas, surnommé Ti-moune, 10 ans, d’origine haïtienne et placé chez sa grand-mère maternelle par les services sociaux et l’accord de sa mère.

Une grand-mère au grand cœur. Marie-Christine HENDRICKX et Grégory ELBAZ (Dès 7 ans)

L’école, Jonas s’y ennuie et n’y va que par intérêt : une classe verte est prévue pour le mois de mai avec quantité d’activités, dont de l’accrobranche.

Le hic est qu’il faut payer, cher, trop cher et Jonas sait très bien que sa grand-mère n’en a pas les moyens.

Comme d’autres de sa classe d’ailleurs, et notamment le grand Mike qui s’amuse à l’embêter.

Une grand-mère au grand cœur. Marie-Christine HENDRICKX et Grégory ELBAZ (Dès 7 ans)

Très démonstratrice, sa grand-mère ne lui fait pourtant aucune remontrance suite à son école buissonnière mais à une manière très particulière de lui en faire comprendre l’importance tout en lui promettant une surprise et même deux.

-Un jour, ti-moune, je te montrerai le trésor de ton grand-mère Dieudonné…
Le trésor de Grand-père ? Je ne comprenais pas. Il y a longtemps que mon grand-père est parti pour le pays sans chapeau, comme dit Grand-mère.

Page 25.

Pleine de ressources et de volonté, elle permet à la classe de partir à moindre coût, augurant de nouveaux rapports entre les élèves et même leur professeure. Ils se voient et s’apprécient autrement.

Et grâce au trésor de son grand-père, enfin révélé, le regard de Jonas sur l’école, et sa famille, change.

J’ai beaucoup aimé ce court roman qui, derrière une histoire de classe verte assez classique, permet aux lecteurs d’approcher plusieurs thématiques, d’une manière surtout implicite : la ville de New-York ; Haïti, son vocabulaire et ses coutumes ; le système scolaire américain et la vision désabusée de l’école ; l’illettrisme ; la précarité ; la transmission intergénérationnelle.

Ce titre participe donc au Prix des Incorruptibles 2015-2016, sélection CE2/CM1.

challenge 1gm

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram et Google+.

Repost 0
Commenter cet article