Mademoiselle Alice qui inventa le cinéma. Sandrine BEAU et Cléo GERMAIN - 2016 (Dès 8 ans)

Publié le 12 Mai 2016

Mademoiselle Alice qui inventa le cinéma.

Texte de Sandrine BEAU et illustrations de Cléo GERMAIN.

Éditions Belin Jeunesse, collection "premiers romans", avril 2016.

64 pages.

Thèmes abordés : Biographie, cinéma, début XXe siècle, Histoire, condition féminine, Etats-Unis, relation épistolaire.

Lorsqu’on pense « débuts du cinéma » nous viennent en tête les Frères Lumière, des films en noir et blanc, muets, Charlie Chaplin, etc.

Mais pas Alice Guy Blaché, qui fut pourtant une pionnière du cinéma français.

Dans un double récit passionnant, Sandrine Beau permet ici de réparer une erreur de l’Histoire qui l’a honteusement oubliée, ou écartée.

J’avoue que je ne connaissais pas son nom (j’ai pourtant un père passionné de cinéma –et qui ne la connaissais pas non plus). C’est donc avec beaucoup de curiosité que j’ai découvert son parcours et toute sa contribution aux débuts du 7e Art dans ce premier roman, aussi intriguant qu’intéressant !

Mademoiselle Alice, née en 1873, est engagée en 1895 au poste de secrétaire par un certain Monsieur Léon Gaumont au Comptoir général de photographie, où il est également employé.

C’est avec lui qu’elle découvre cet engin incroyable qu’est le cinématographe inventé la même année par les Frères Lumière et leur film La sortie de l’usine Lumière.

Mademoiselle Alice est persuadée que cette « invention sans avenir » (dixit Louis Lumière) et « affaire de jeune fille » (selon Léon Gaumont) a du potentiel pour peu que les films racontent des histoires.

Avec ces petits films, la présentation des appareils de projection vendus par la maison Gaumont serait beaucoup plus efficace. Les forains qui achètent vos appareils auront également beaucoup plus de succès lors de leurs projections payantes, s’ils montrent des saynètes plutôt que de banales scènes de notre quotidien. Nous vendrons beaucoup plus, monsieur ! Et nous donnerons une tout autre dimension au cinématographe…

Page 18.

En alternant la voix d’Alice et de celle de son jeune comédien Joseph, Sandrine Beau nous raconte comment cette jeune femme, volontaire et débordante d’imagination, a su s’affranchir des codes, surmonter les obstacles pour donner vie à ses rêves en écrivant, réalisant, produisant des petits films d’humour.

Et ce, tout en osant défier les habitudes ou réaliser l’impossible, l’invraisemblable : tourner en extérieur, mettre de la couleur ou du son dans des films, mais aussi premiers trucages (ralenti, accéléré, marche arrière, surimpression, fondu …), faire faire des cascades à ses acteurs, ou filmer des explosions réelles….

Le récit s’arrête en 1911 alors que tout lui sourit. Elle est partie à la conquête de l’Amérique, elle est amoureuse, elle a sa propre société de cinéma, la Solax, et ses studios.

Le roman se conclue sur une double-page informative "Le coin des experts" où l’on apprend ce qui s’est passé après 1911 pour Mademoiselle Alice et en parallèle de son œuvre, avec d’autres pionniers du cinéma, tel George Méliès.

J’aurais aimé y voir une photographie d’Alice, dont les traits sont fidèlement reproduits par Cléo Germain.

Mademoiselle Alice qui inventa le cinéma. Sandrine BEAU et Cléo GERMAIN - 2016 (Dès 8 ans)

Depuis son premier film en 1896, La Fée aux choux, Alice Guy a fait de 400 films!

Les (re)visionner, c’est lui rendre hommage et aussi (re)découvrir la société française de cette Belle-époque, éprise de progrès, de technologies nouvelles, de découvertes d’ici et d’ailleurs, et où tout semblait possible, mais aussi une société menacée par le contexte politique.

Voici plusieurs de ses autres petits films :

Je vous ai présenté un autre roman jeunesse sur les débuts du cinéma, côté forains : Le mystère de la chambre noire de Serge Rubin.

Ainsi que plusieurs autres livres de Sandrine Beau :

Pour en découvrir davantage sur la vie d’Alice Gui, lisez cet article !

Mademoiselle Alice qui inventa le cinéma. Sandrine BEAU et Cléo GERMAIN - 2016 (Dès 8 ans)

Je ne peux que vous encourager à lire ce roman, absolument passionnant et qui plaira à coup sûr aux petits et aux grands !

Un très grand merci à Sandrine Beau et aux Editions Belin pour m’avoir permis de lire et de vous présenter ce titre qui participe au Challenge « Petit Bac 2016 » d'Enna, pour ma quatrième ligne, catégorie Spectacle.

challenge 1gm

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram et Google+.

Repost 0
Commenter cet article

Nathalie 14/06/2016 21:26

Voilà plusieurs fois que je le croise celui-ci, toujours avec de bonnes critiques... Je vais l'acheter pour la bibli !

Blandine 14/06/2016 21:37

Très bon choix car on y apprend pas mal de choses et que surtout, il répare une injustice!
Il te plaira à coup sûr!

MyaRosa 26/05/2016 13:14

Quel joli livre ! Merci pour la découverte. Je note tout de suite.

Blandine 27/05/2016 11:00

:-) Oui une sacrée découverte, très intéressante!