Gare au renard. Pat HUTCHINS (Dès 3 ans)

Publié le 24 Février 2016

Gare au renard. Pat HUTCHINS (Dès 3 ans)

Gare au renard.

Pat HUTCHINS.

Éditions Circonflexe, avril 2014. (Paru en 1971 aux USA, sous le titre Rosie’s Walk)

Dès 3 ans.

Notions abordées : Renard, ferme, conte de randonnée, comique de situation.

Dans la ferme d’une campagne tranquille, une poule, Rosie de son prénom, décide d’aller faire une petite balade pour s’ouvrir l’appétit.

D’un pas nonchalant, mais égal, elle traverse la basse-cour, passe devant l’étable, contourne la mare, croise la chèvre attachée à son piquet, revient vers le moulin, passe sous les ruches et rentre à temps pour dîner.

Ainsi décrit, ce conte de randonnée n’attire pas plus que ça, non ?!

Ah mais c’est sans compter sur les illustrations !

Car le véritable atout de cet album réside dans l’association entre ce que les mots ne disent pas et les dessins !

Ils nous racontent une tout autre histoire, qui se passe dans le dos de Rosie et que le titre français révèle quand l’anglo-saxon le tait.

Gare au renard. Pat HUTCHINS (Dès 3 ans)

Un renard s’est donc introduit dans la ferme et est bien décidé à faire de la volaille son repas.

Il la suit, effraie ou dérange les autres animaux (souris, grenouilles, oiseaux…) sans que jamais le bruit n’attire ou n’inquiète la poule, qui va son chemin, tranquille et l’œil inexpressif.

Et, à chaque fois qu’il s’apprête à lui bondir dessus, cela tourne mal ! Et il enchaîne déboires et catastrophes.

Gare au renard. Pat HUTCHINS (Dès 3 ans)

Ah la légendaire ruse du goupil est grandement mise à mal !

Et c’est penaud et le ventre vide qu’il se voit obligé de fuir.

Les illustrations délicieusement rétro, en trois tons sur fond blanc, sont très graphiques.

Elles nous racontent cette balade insouciante, et peut-être inconsciente, tout en regorgeant de détails et de références à d’autres contes.

Gare au renard. Pat HUTCHINS (Dès 3 ans)

L’image n’est pas aussi épurée que ne le suggère le premier coup d’œil et l’on se plaît à y rechercher un nid, des insectes ou animaux, fruits ou feuilles...

Comme à imaginer les mésaventures du renard avant qu’elles ne se produisent sur la page d’après. Ce qui n'a, bien sûr, pas manqué de faire rire mes garçons!

L’avant-propos de l’album, signé Alice Seelow, qui raconte tant son histoire que celle de son auteure se conclue par ceci :

« Gare au renard ! » ne véhicule pas de grandes leçons de morale, mais le message intemporel de cette petite histoire pourrait être l’optimisme. Qui veut faire du mal se fait du mal à lui-même, et ce n’est pas toujours le plus fort, le plus rusé qui gagne sur le petit, le faible et l’innocent.

Et moi de vous encourager à découvrir cette histoire qui participe au Prix des Incorruptibles 2015-2016, sélection Maternelle.

challenge 1gm

Ainsi qu’au Challenge « Je Lis aussi des Albums 2016 » de Sophie Hérisson et au « Petit Bac 2016 » d’Enna, pour ma troisième ligne, catégorie Ponctuation.

logo challenge albums 2015 challenge 1gm

                                              17/100

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter et Pinterest.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nancy 26/02/2016 09:46

J'aime quand les illustrations racontent une toute autre histoire que les mots, deux histoires en une en somme ;-)
Et le message me plaît beaucoup aussi; merci pour la découverte Blandine, bonne journée à vous.

Blandine 26/02/2016 19:06

Tout à fait! Et il est rigolo de savoir ce qu'en ont retenu les enfants: plutôt la poule ou le renard?!
Bonne soirée à vous!