La liberté, c’est quoi ? Oscar BRENIFIER et Frédéric REBENA (Dès 7 ans)

Publié le 7 Janvier 2016

La liberté, c’est quoi ? Oscar BRENIFIER et Frédéric REBENA (Dès 7 ans)

La liberté, c’est quoi ?

Texte d’Oscar BRENIFIER et dessins de Frédéric REBENA

Editions Nathan, collection « PhiloZenfants », février 2010.

Dès 7 ans.

En ce triste jour anniversaire de l’attentat contre Charlie Hebdo, je tiens à vous présenter ce livre documentaire, en lecture croisée avec Laurette.

Il y a un an, nous pensions presque tous que la liberté avait été attaquée, bafouée, piétinée. Ou tout au moins, une forme de liberté, celle de s’exprimer.

Ici, mais surtout ailleurs, depuis (13 novembre à Paris) mais aussi depuis bien plus longtemps, ce sont d’autres libertés qui ont été visées. Et sous prétexte de sécurité ou autre, je crains que cela ne soit pire, et licite en prime.

Depuis que l’Homme est, la liberté est une question essentielle, existentielle. Elle ne peut qu’être parce qu’elle se confronte et s’oppose à l’Autre.

Comme hier, mais peut-être davantage aujourd’hui, il est important de rappeler, de connaître et de transmettre, ce qu’est la liberté, dans ses possibles et limites.

Ce livre peut aider les et nos enfants à la concevoir, se la représenter, en les amenant à penser par eux-mêmes et à mener une réflexion afin d’acquérir un sens critique et une opinion propres à eux-mêmes.

Chaque question offre plusieurs réponses.
Certaines paraîtront évidentes, d’autres mystérieuses, étonnantes, déroutantes. Toutes feront l’objet de nouvelles questions, car la pensée est un chemin qui ne connaît pas de fin.

Ces dernières questions resteront peut-être sans réponse.
Tant mieux. Il n’est pas indispensable de répondre.

Préface de l’auteur, Oscar Brenifier.

La liberté, c’est quoi ? Oscar BRENIFIER et Frédéric REBENA (Dès 7 ans)

Ainsi, le livre se découpe en six chapitres, matérialisés par des onglets de couleur.

Pour chacun d’eux, une grande question.

Exemple : VOLONTE : Peux-tu faire tout ce que tu veux ?

Et l’auteur y répond sur six double-pages, chacune abordant une notion de cette grande thématique, avant de conclure.

Cette présentation me rappelle celle de mes dissertations de philo en terminale : thèse - antithèse - synthèse.

Les réponses ne sauraient être tranchées. Rien n’est tout noir ou tout blanc, c’est pourquoi il utilise des explications en deux temps.

La première OUI ou NON, celle qui pourrait être évidente, puis le « oui, mais » dans lequel l’auteur interroge l’enfant, avec un dessin.

A-t-on le droit d’être libres ?
NON, car on ne peut pas être libre quand on est pauvre et ignorant.

Oui, mais…
Les riches peuvent-ils être enchaînés à leurs richesses ?

Les riches ont-ils envie que les pauvres soient libres ?

A-t-on besoin d’être riche pour être savant ?

Ne faut-il pas oublier ce que l’on sait pour apprendre librement ?

Peux-tu faire tout ce que tu veux?

Peux-tu faire tout ce que tu veux?

Les autres t'empêchent-ils d'être libres?

Les autres t'empêchent-ils d'être libres?

Les conclusions de chaque question comportent davantage de texte et ouvrent le débat et que l’enfant soit amené à réfléchir par étapes.

Les cercles s’en vont grandissant pour qu’il puisse appréhender et élargir son jugement, d’abord personnel puis familial, social, dans son quotidien, à la maison (qui c’est qui commande?!), à l’école, plus tard, dans la ville ou dans le monde.

Car cette notion de liberté ne revêt pas toujours la même définition selon les pays, en fonction de leur modèle politique, économique, éducatif.

A-t-on tous le droit d'être libres?

A-t-on tous le droit d'être libres?

La liberté, c’est quoi ? Oscar BRENIFIER et Frédéric REBENA (Dès 7 ans)

Les dessins de Frédéric Rébéna sont limpides, colorés et vifs. Et même drôles !

Ils illustrent sans fioritures les propos de l’auteur, nous incitant à réfléchir, à trouver un autre angle de vue, une autre perspective.

Tout me plaît dans cet ouvrage, et par extension dans cette collection. Le format du livre et sa présentation, ses propos clairs et étayés.

As-tu besoin de grandir pour être libre?

As-tu besoin de grandir pour être libre?

Depuis quelques années, la philosophie, ou plutôt le débat philosophique, est entré au sein des classes de primaire, et même de maternelle dans certains établissements.

Ce livre est le fruit d’une collaboration entre la ville de Nanterre et certains de ses enseignants de primaire, comme le stipule la dédicace.

Bref, un livre que je ne saurais trop vous conseiller !

Belles lectures et découvertes,

Blandine.

Pour savoir ce qu'en a pensé Laurette, CLIC!

A quoi peut te servir ta liberté?

A quoi peut te servir ta liberté?

Ce titre participe au Challegne « Petit bac 2016 » d’Enna, pour ma première ligne, catégorie Ponctuation.

challenge 1gm

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter et Pinterest.

Repost 0
Commenter cet article

Nancy 08/01/2016 15:04

Ce livre a l'air passionnant en effet, propice au dialogue et aux échanges avec les enfants !
J'aime beaucoup ce genre de concept, et puis la liberté, oui, quel vaste sujet sur lequel on n'a pas fini d'écrire ....
Merci pour cette découverte et belle journée.

Blandine 08/01/2016 17:45

oui très, car les questions permettent le dialogue. C'est vraiment une bonne idée d'avoir laissé les choses en suspens, guidées mais non orientées.
Belle fin de journée à vous!

Laurette 08/01/2016 00:27

J'attendais de voir ce que tu allais prendre comme exemples pour illustrer les propos ... toutes les questions sont si pertinentes ... c'est vraiment un documentaire passionnant... j'ai décidé cette année de limiter les visuels car chronophage mais pour cet ouvrage je trouve que c'était pertinent car le principe est un peu compliqué à décrire ... la dernière illustration m'a mise en revanche un peu mal à l'aise ... comme quoi cet ouvrage peut aussi s'adresser aux adultes ... très belle découverte pour moi, je vois qu'elle est partagée ... j'irais chercher d'autres titres de cette collection. Bises

Blandine 08/01/2016 17:44

Oui ce livre est très visuel, et les illustrations sont très importantes. J'aime vraiment le concept et l'ouverture des réponses apportées, dont effectivement, certaines ne me seraient pas forcément venues d'emblée.
Pour la dernière illustration, c'était effectivement plus à visée adulte, enfin quoique, certains enfants sont très angoissés par la mort.
Bises