C'est lundi, que lisez-vous? #77

Publié le 7 Décembre 2015

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée ?

Depuis la semaine passée, sur la page Facebook du blog, je poste une photo chaque soir pour nous présenter nos lectures d'avant le dodo. Certaines y figureront sans que je les reporte ici s'il ne s'agit pas de nouvelles, car certains ont déjà été présentées ou sont redondantes!

ALBUMS

C'est lundi, que lisez-vous? #77
Balthazar prépare Noël. Un calendrier de Noël avec 24 mini-livres. Marie-Hélène PLACE et Caroline FONTAINE-RIQUIER. Editions Hatier Jeunesse, Octobre 2012.

Ce calendrier de l'Avent se compose de 24 mini-livres qui raconte Noël, ses festivités, ses personnages, donne des idées recettes ou d'activités...

Nous l'avons (re)commencé le 1er et le finirons le 24 donc!

C'est lundi, que lisez-vous? #77
Neige. Texte de Grégoire DOLOTAREFF et illustrations d'Olga LECAYE. Editions Ecole des Loisirs, collection "Lutin Poche", octobre 2002.

Un louveteau blanc naît.

Mais en raison de sa couleur, trop blanche, trop lumineuse, trop "anormale", il est abandonné par ses parents.

Il grandit tant bien que mal mais quand l'hiver est venu, que la neige a tout recouvert, la nourriture est devenue difficile à trouver dans cette forêt devenue silencieuse.

Seul le cui-cui d'un rouge-gorge accompagne sa solitude.

Mais une rencontre avec un loup noir fait vaciller leurs certitudes à tout deux et esseule davantage le loup blanc, qui n'a pas de nom, lui, et abandonné par le loup noir puis par le rouge-gorge.

Il les recherche tous deux, interroge les quelques animaux croisés, sans succès et passe ainsi l'hiver... Jusqu'à ce qu'au printemps, la renaissance de la nature lui approte une identité!

Une très belle histoire sur la différence et la "normalité" (si tant est que ce mot ait un sens), la famille et la quête d'identité.

C'est lundi, que lisez-vous? #77
La visite de Saint Nicolas. Michel CORDEBOEUF et Thierry CHAPEAU. Éditions du Bastberg, octobre 2002.

Ce soir, Alexandre et son frère Louis vont recevoir la visite de Saint Nicolas. Ils l'attendent mais le redoutent aussi, car il est accompagné du Père Fouettard et ils ne sont pas sûrs, Louis surtout, d'avoir bien été sage, obéissant et studieux.

D'ailleurs, quand le vieil home leur poser la question, Louis l'avoue.

Après leur départ, les enfants aident la famille et préparent leurs sabots à recevoir les dons de Saint Nicolas ou de son acolyte, bien qu'ils ne l'espèrent pas.

Si l'un se demande pourquoi il faut toujours être sage, l'autre s'avoue qu'il fait bien quelques bêtises et qu'il aurait du les dire tantôt. Et au réveil, els deux trouvent deux sortes de présents: épluchures de légumes, navet et vieille pomme et surtout bonbons, pommes, noisette et pain d'épices, qu'ils partagent.

L'album se conclue sur une explication des défilés de Saint Nicolas dans certaines villes.

J'aime beaucoup les illustrations de cet album (gouache ou pastel gras) sur cette tradition qui perdure toujours dans certains pays et régions de France.

C'est lundi, que lisez-vous? #77
Un, deux, trois Saint Nicolas. Texte de Peter GROSZ et illustrations de Giuliano LUNELLI. Éditions Nord-Sud, 1998.

Trois jeunes hommes, que rien ne disposait à se rencontrer et aux compétences diverses, font pourtant connaissance, se lient d'amitié et décide de vivre ensemble.

Nicolo est brodeur de mots, Nicola courbeur de bois et Nicoli lisseur de pierres.

De nombreuses années ont passé, et devenus vieux, barbus, très ressemblants et chacun le prolongement et le complément de l'autre. Mais ils se questionnent sur l'utilité de leur vie, qu'ils ont eu belle et tranquille. Alors que d'autres non, alors qu'ils pourraient enjoliver celles des enfants et des plus grands par leur savoir-faire.

Alors ils décident d'agir, chacun crée selon sa compétence, engouffre les merveilles dans trois sacs. Et depuis, chaque hiver, ils visitent et distribuent leur présent dans chaque foyer.

J'ai beaucoup cette historie d'amitié, d'entraide et de partage, uniquement possible par la réunion de ces trois hommes. Le texte est très doux et poétiques et les illustrations l'accompagnent très bien.

C'est lundi, que lisez-vous? #77
La lumière allumée. Richard MARNIER et Aude MAUREL. Éditions Frimousse, novembre 2015.

Dans la ville du narrateur, tout est pareil, rien ne dénote, et tout bouge en même temps dans les maisons, toutes similaires. Mêmes constructions, mêmes couleurs, mêmes rythmes.

Mais un jour, ou plutôt une nuit, il y en a un qui n 'agit pas comme les autres, donc comme il faut. Sa lumière est restée allumée. Mais surtout, elle est visible puisqu'il n'a pas fermé ses volets. Pire, il les ferme au matin. Les rumeurs circulent, les mots grondent.

Heureusement, un jour, il s'en va, laissant pendant des mois sa maison livrée aux éléments. Tant t si bien qu'elle se dégrade et est rasée. Il y a un espace vide dans le bel alignement des maisons maintenant.

Mais le voisin revient, et il reconstruit sa maison. Mais pas comme les autres, non! Et de fil en aiguille, le changement, la différence fait son chemin et les maisons se transforment...

Un bel album sur la différence et le respect abordé par la maison. Ce lieu si propre à chacun, intime et représentatif de son être et de sa personnalité.

C'est lundi, que lisez-vous? #77
20 bonnes raisons de se brosser les dents. Texte de Michaël ESCOFFIER et illustrations de Romain GUYARD. Éditions Frimousse, novembre 2015.

Et si, et si, et si... Voici le leitmotiv de cet album, qui avec beaucoup d'humour, nous entraîne dans une spirale absurde pour explique le besoin nécessaire de se brosser les dents!

Car si le chemin est farfelu, la conclusion est tout à fait réaliste!

Je n'ai absolument aucun souci pour que mon trio aille se brosser les dents (OUF!) et la visite chez le dentiste est un plaisir (oui oui ça existe!) mais ce genre d'album me fait toujours sourire.

D'autant plus qu'il aborde aussi des questions importantes, telles que la différence/ressemblance, le sort des animaux et peut-être aussi le réchauffement climatique.

Les illustations sont rigoltoes et ont beaucoup plu à mes garçons.

ROMANS JEUNESSE

C'est lundi, que lisez-vous? #77
Boule de Noël. Ruth BROWN. Éditions Gallimard Jeunesse, collection "Folio benjamin", novembre 2000.

Avec beaucoup de tendresse, quelques mots et une illustrations sur chaque page, Ruth Brown nous décrit l'arrivée et la vie de cette chatte noire dans leur maison. Chatte prénommée Boule de Noël.

C'est lundi, que lisez-vous? #77
La bonnefemme de neige. David McKee. Éditions Gallimard Jeunesse, collection "Folio benjamin", septembre 1989.

Pourquoi n'y aurait-il que des bonshommes de neige et pas des bonne femme?

A partir ce cette simple question posée par le papa d'Alice et de Sylvain, David McKee nous interroge sur notre manière de concevoir les choses, la répartition des tâches, les évidences, les stéréotypes.

Les illustrations poursuivent, prolongent le questionnement: activités et look des parents, décorations t aménagement de la maison...

Une première lecture fort intéressante!

C'est lundi, que lisez-vous? #77
L'étoile de Noël. Texte de Michel PIQUEMAL et illustrations de Martin MATJE. Éditions Epigones, septembre 1995.

Certains enfants passent Noël seuls. Certains enfants ne reçoivent pas de cadeaux, souffrent du froid, de la faim, de la solitude. C'est le cas de Jonathan, orphelin des rues, mais qui fait une drôle de rencontre avec un bonhomme qui a tout du clochard.

Sauf que ce bonhomme lui offre un présent inestimable. Mais est-ce un rêve, une réalité, une usurpation?

Une très jolie histoire qui entremêle plusieurs références.

C'est lundi, que lisez-vous? #77
Motordu est le frère Noël. PEF. Éditions Gallimard Jeunesse, collection "Folio cadet", mai 2009.

Vous connaissez certainement le Prince de Motordu, qui parle un peu bizarrement. On le comprend mais ses mots ne sont pas toujours les bons, enfin, selon notre critère car dans son monde, et sans sa petite famille, on le comprend fort bien.

Ce soir-là, ses enfants déposent leur pantoufles au pied du lapin mais le Père Noël ne passe pas par la cheminée mais frappe à la porte. Etrange! et pour cause! le traîneau est en panne. Pour l'aider à rattraper son retard, le Prince l'accompagne.

Humour de la situation et des mots, PEF nous régale et nous invite à voir Noël, et la vie, autrement!

C'est lundi, que lisez-vous? #77
Eux c'est nous. Texte de Daniel PENNAC, suivi de Réfugiés en 8 lettres de Jessie MAGANA et Carole SATURNO. Collectif. Éditions Gallimard Jeunesse, 20 novembre 2015.

Je ne sais pas trop si c'est "là" que je dois le placer car il s'adresse tant aux adultes qu'aux enfants dès 11-12 ans. Ce court texte de Daniel Pennac a vocation a nous rappeler, sans juger mais aussi sans donner de conseils, quel a France est une terre d'accueil depuis très longtemps et il nous met en face de nos actions, ou plutôt nos non-actions. Et pourquoi.

Puis avec les huit lettres que forment le mot REFUGIES, Jessie Magana et Carole Saturno, le passent au crible en expliquant simplement qui ils sont, d'où ils viennent, pourquoi ils fuient. Cette seconde partie est plus "simple", plus facile d'accès.

Je l'ai passé à ma fille de 11 ans pour avoir son ressenti.

ROMAN

C'est lundi, que lisez-vous? #77
Nous tous sommes innocents. Cathy JURADO-LECINA. Éditions Aux Forges de Vulcain, janvier 2015.

J'ai eu beaucoup, beaucoup de mal à entrer dans ce roman. Et pourtant sa thématique, la famille et ses transmissions, m'intéresse énormément. Car c'est un puits sans fonds.

On entre dans celle de Jean Jehan, fils de Martin, surnommé la Corneille, et Joséphine qui a été tondue à la Libération. Il aurait pu faire de grandes choses, Jean, s'il n'y avait eu son père, la ferme des Passereaux, sa sœur Paule, un peu particulière, mais pas folle, surtout pas. Il aurait pu partir étudier à la ville, il en avait les capacités, l'envie, le caractère et les moyens intellectuels. Mais le père n'a pas voulu alors il est resté. Il aurait pu se marier avec Odette, mais il n'a pas pu, alors il s'est enrôlé et a fait l'Algérie. Ce qu'il y a fait là-bas, par contre... on ne sait pas... Mais ça l'a transformé. Et sa famille avec. La grande sœur, Claudine, autoritaire, ne supportant pas l'endroit mais y restant, le père se suicidant, la ferme périclitant, les migraines toujours plus nombreuses, les voix et les pensées dévastatrices. Où est le réel, le faux? Tout se confond. Les personnes qui ne mentent pas mais ne savent pas, les personnes qui jasent... Spirale infernale, repli sur soi, violence et mort.

Lorsque j'ai enfin réussi à entrer dans l'histoire, à cerner l'écriture, "terroir", de l'auteure, j'ai été happée et n'ai plus lâcher le livre, lu ensuite d'une traite. Les descriptions sont nombreuses, à la fois dures et imagées, colorées. On suit par degrés la folie d'un homme, le repli sur soi, l'éclatement de son monde et de son être. C'est violent et c'est fort.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

C'est lundi, que lisez-vous? #77
Le meilleur des mondes. Aldous HUXLEY. Éditions Pocket, août 2009.

Résumé trouvé sur Babelio:

Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d’œuvre de la littérature d'anticipation, a fait d'Aldous Huxley l'un des témoins les plus lucides de notre temps. « Aujourd'hui, devait écrire l'auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s'abatte sur nous dans le délai d'un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d'ici là de nous faire sauter en miettes... Nous n'avons le choix qu'entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique. »

Bienvenue au Centre d'Incubation et de Conditionnement de Londres-Central. À gauche, les couveuses où l'homme moderne, artificiellement fécondé, attend de rejoindre une société parfaite. À droite : la salle de conditionnement où chaque enfant subit les stimuli qui plus tard feront son bonheur. Tel fœtus sera Alpha – l'élite – tel autre Epsilon – caste inférieure. Miracle technologique : ici commence un monde parfait, biologiquement programmé pour la stabilité éternelle... La visite est à peine terminée que déjà certains ricanent. Se pourrait-il qu'avant l'avènement de l'État Mondial, l'être humain ait été issu d'un père et d'une mère ? Incroyable, dégoûtant... mais vrai. Dans une réserve du Nouveau Mexique, un homme Sauvage a échappé au programme. Bientôt, il devra choisir : intégrer cette nouvelle condition humaine ou persister dans sa démence...

3/ Que vais-je lire ensuite ?

   

C'est lundi, que lisez-vous? #77

Je songe déjà à mon menu de Noël et du Réveillon du Jour de l'An. Comme les années précédentes, je les veux végétaliens. Pour m'inspirer, je me suis offert le dernier livre de recettes de Marie Laforêt (l'auteure de 25 assiettes vegan ou 25 desserts vegan)

Noël vegan. Marie LAFORÊT. Éditions La Plage, 12 novembre 2015.

Les recettes sont réparties en trois catégories: entrées, plats et desserts.

Nous en avons testées deux pour l'instant... mais que nous ne retiendrons pas.

Köttbullar (boulettes suédoises) à base de protéines de soja texturées et sauce moutarde à l'aneth

Köttbullar (boulettes suédoises) à base de protéines de soja texturées et sauce moutarde à l'aneth

Chaussons à la crème de poireaux. En voyant la pâte découpée, mon 6 ans m'a demandé si nous allions manger des nuages^^

Chaussons à la crème de poireaux. En voyant la pâte découpée, mon 6 ans m'a demandé si nous allions manger des nuages^^

C'est lundi, que lisez-vous? #77

Programme de la semaine, toujours sous le signe de Noël :-)

  • Mardi: RDV brico/déco pour le Challenge de Mya!
  • Mercredi: RDV lectures enfants de Noël pour le Challenge de Mya, en thématique croisée avec Laurette.
  • Jeudi: Récapitulatif du Challenge de Mya et idée d'exposition!
  • Vendredi: Billet cinéma de Noël pour le Challenge de Mya.
  • Samedi: Présentation d'un petit héros au tempérament bien trempé!
  • Dimanche: Une sortie magique pour avoir des étoiles plein les yeux!

Pour finir, je vous mets les liens publiés la semaine passée et vous souhaite de belles lectures et découvertes pour celle à venir!

Sur Facebook, quand je ne publie pas de nouveaux articles, je vous fais redécouvrir des anciens! N'hésitez pas à y aimer la page du blog!

Blandine.

Rédigé par Blandine

Publié dans #C'est lundi que lisez-vous?

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nancy 08/12/2015 19:12

En famille nous ne le fêtons pas, (Noël nous suffit !) mais Saint-Nicolas passe dans les écoles distribuer des chocolats et des brioches aux enfants ;-)

Nancy 08/12/2015 11:21

Quel post riche et rempli d'informations Blandine !
Je commence par les nuages de votre 6 ans, c'est très joli !
Concernant les albums, il y en a beaucoup que vous me donnez envie de découvrir, notamment "Neige" et "La lumière allumée"...et Motordu bien sûr !
Quant à Saint-Nicolas, j'ai découvert cette coutume en arrivant dans le Nord. En Belgique, c'est même une fête beaucoup plus importante que celle de Noël.
Le Meilleurs des Mondes m'avait fascinée... Je crois qu'il a dû inspirer des romans et séries actuelles ^^
Belle journée Blandine !

Blandine 08/12/2015 12:23

Merci beaucoup Nancy :-)
Nous ne sommes pas si éloignées géographiquement, mais effectivement, ici, ça n'existe pas vraiment. Fêtes-vous aussi la Saint Nicolas du coup?

Oui je crois aussi pour le Meilleur des Mondes.
Belle journée à vous! A bientôt!

Nathalie 08/12/2015 09:55

J'ai lu ce matin un petit roman (indiqué pour les enfants de 7 à 12 ans - je trouve que ça fait une très grande marge !) qui ne m'a pas du tout convaincu... (Loulou farfelu). Sinon je continue ma lecture de Someone d'Alice McDermott, un joli roman que je devrais finir assez rapidement. bonne journée et bonnes lectures à tous et à toutes !

Blandine 08/12/2015 12:21

Merci beaucoup Nath!
Tu as raison pour les écarts d'âges, mais en même temps, la maturité des enfants n'est pas toujours en rapport avec leur âge...
Bonnes lectures à toi :-)