Premières lectures-Premiers romans # 2 – Ogres et ogresses (Dès 6 ans)

Publié le 14 Octobre 2015

Premières lectures-Premiers romans # 2 – Ogres et ogresses (Dès 6 ans)

Mon deuxième étant entré en CP cette année, j’ai voulu lui trouver des livres différant du format album tout en conservant un rapport images/texte important.

Je vous en parle davantage dans cet article qui vous propose une bibliographie sur ces petites lectures très attractives !

Après l’école, et en lien avec le Challenge Halloween de Lou & Hilde, place à ses personnages, en thématique croisée avec Laurette, et notamment aux ogres et ogresses, pour moi.

Premières lectures-Premiers romans # 2 – Ogres et ogresses (Dès 6 ans)

Un ogre à l’école.

Texte de Blandine AUVIN et illustrations d’Anne MAVAL.

Éditions Milan Poche Benjamin, collection « Quelle rigolade ! », 2011.

24 pages.

Dès 6-7 ans.

Notions abordées : Ogre, peur, pouvoir de la lecture, école.

Zoé n’aime pas lire, pire, elle déteste ça. Aussi à l’école, elle pense avoir trouvé LE moyen pour éviter la lecture : elle éternue ! Ah ces satanées allergies ! Et la maîtresse ne dit rien jusqu’au jour où elle lui prête … un livre !

-Tiens, Zoé, je te prête cet album antiallergie.
Il raconte une histoire d’ogre et d’enfants.
Prends soin de lui…

Page 4.

Mécontente, Zoé le jette dans un buisson, d’où ressort un tout petit bonhomme, Grabidon, l’ogre du livre. Malgré les mises en garde, bien timides, de son ami Sam, elle l’emmène chez elle, à la piscine et s’amuse de toutes ses réparties qu’elle prend pour des blagues.

-Oh, des Petits Poucets dans une marmite !
Je vais les goûter tout de suite !

Page 12.

Premières lectures-Premiers romans # 2 – Ogres et ogresses (Dès 6 ans)

Sam, agacé, sait comment le faire disparaître, mais Zoé s’y refuse.

Au lieu de suivre son conseil, elle envoie promener l’ogre en pensant, sans grande conviction, que si un problème n’est plus visible, il n’existe plus.

Et en effet, les choses ne sont pas aussi simples.

Allez Zoé, courage !

J’ai beaucoup aimé cette petite histoire qui stimule l’imagination des enfants, jouant avec des contes connus, et leur laissant envisager plusieurs scenarii. L’ogre est-il vraiment apparu ? Elle permet d’imager le pouvoir de la lecture en nous emmenant là où nous ne penserions pas aller.

Chapitré, le texte est très aéré, entrecoupé d’illustrations et enrichi, au début et à la fin du livre, par une présentation des personnages et des mots difficiles. J’aime beaucoup cette petite collection, très dynamique, dont je vous ai déjà parlé avec Je ne veux pas lire de Quitterie Simon.

Premières lectures-Premiers romans # 2 – Ogres et ogresses (Dès 6 ans)

Un ogre dans le placard.

Texte de Marc CANTIN et illustrations de Sébastien TELLESCHI.

Editions Milan Poche Cadet, collection "Eclats de rire", 2009.

40 pages.

Dès 7-8 ans.

Notions abordées : ogre, sommeil, peurs, histoires.

Alex est un petit garçon qui ne veut pas aller dormir. Sa maman est excédée et son papa, à bout de tentatives, propose de lui raconter une histoire, de son cru !

Eh bien, ce petit garçon qui ne voulait pas aller dormir, il ne savait pas qu’il existait un ogre, un ogre baveux avec des dents pointues, des oreilles poilues et des doigts aussi gros que des baguettes de pain ; un ogre qui vient chercher les petits garçons comme toi, qui ne veulent pas dormir.

Page 9.

Mais ce qui devait être juste une histoire, prend une tournure bien inattendue !

L’ogre, l’ogre est là ! Dans la chambre ! Il les épie de ses yeux perçants, tandis que le père et son fils se blottissent, cachés sous la couverture.

Il attaque, effrayant, Alex riposte. Il lui envoie toutes sortes de jouets, billes et dinos sous les pieds, tout en encourageant son père à continuer son récit.

S’il sort de son imagination, il est en son pouvoir de le continuer, de le modifier à son envi !

Mais qu’attend-il ?

Premières lectures-Premiers romans # 2 – Ogres et ogresses (Dès 6 ans)

Ce petit roman, dans le même registre, et chez le même éditeur, que le précédent, illustre la faculté d’inventer, de raconter des histoires, et d’en suivre le fil, tout en nous offrant une fin malicieuse !

Et la même question: L’ogre était-il vraiment dans la chambre et à l’origine du capharnaüm qui y règne désormais ?

Cette collection s’adresse à un public un tout petit peu plus âgé. Le rapport texte/images est plus équilibré et les rabats explicatifs ont disparu.

Je vous ai déjà présenté un roman, dès 11 ans, écrit par Marc Cantin et Isabel : Azami, le cœur en deux. Roman que j’a beaucoup amé.

Premières lectures-Premiers romans # 2 – Ogres et ogresses (Dès 6 ans)

Tomaso et les trois ogresses.

Texte de Bernard FRIOT et illustrations d’Eric GASTE.

Editions Milan Poche Cadet, collection "Eclats de rire", 2009.

40 pages.

Dès 7-8 ans.

Notions abordées : Ogresses, nourriture, cuisine, pouvoir des livres, humour.

Il était trois fois une ogresse très laide et très cruelle…
Non, reprenons :
Il était une fois trois ogresses très laides et très cruelles. Trois ogresses centenaires, sœurs triplées nées, comme il se doit, d’un papa ogre et d’une maman ogresse.

Ces trois sœurs se prénomment Sislafa, Chouignagna et Tricatra.l

Aussi dissemblables que possible, elles ont toutefois en commun, en bonnes ogresses qu’elles sont, le goût du bon marmot dont elles se délectaient de multiples façons.

Mais ça, c’était avant !

Premières lectures-Premiers romans # 2 – Ogres et ogresses (Dès 6 ans)

Elles sont toujours de ce monde mais ne croquent plus guère d’enfants… Pourquoi ?

Les forêts ont été grignotées mais, surtout, les gamins n’y vont plus, préférant le confort de leur canapé et le virtuel de l’aventure.

Tous ? Non, Tomaso est différent. Intrépide, il sort par tous les temps et l’inconnu ne lui fait pas peur.

Aussi, quand il se retrouve saucissonné comme le rôti qu’il s’apprête à devenir pour les trois vieilles, il ne perd pas son audace, proposant même son aide aux trois bêtasses ! Cela fait si longtemps, qu’elles n’ont pas cuisiné d’enfant qu’elles en ont oublié la recette.

Et ce n’est pas le gros livre de maman qui va les y aider : elles ne savent pas lire ! Mais Tomaso, si ! Et le voilà en Chef cuisinier dictant ses ordres aux trois, devenues commis de cuisine.

Sislafa, Chouignagna et Tricatra s’activent : elles lavent les légumes, les épluchent, les coupent, les émincent, les ajoutent au bouillon. Hou, qu’il fait chaud dans la cuisine ! Mais quel fumet, quel parfum !
L’appétit des ogresses est aiguisé. Déjà, elles regardent Tomaso avec des yeux exorbités.

Page 33.

Elles goûtent, rectifient et peu à peu se rassasient… jusqu’à s’endormir, repues, et Tomaso file en douce, en emportant le livre, non sans envies…

Quelle histoire (presque) délicieuse et malicieuse…

Ici encore, les histories et les livres ont un pouvoir ! Ils savent ensorceler, posséder, transmettre bien plus que des mots dits ! Oui ! Les livres peuvent être dangereux…

J’ai particulièrement apprécié les illustrations de ce livre : dessins sur carton, découpages et collages, vagues tracés ou ronces détaillées…

Ces deux derniers titres ont un texte plus dense, plus complexe, avec des notions imagées. Et donc plsu difficle d'accès pour un lecteur novice.

Je vous ai déjà présenté deux livres de nouvelles de Bernard Friot avec :

Trois courts romans réussis pour petits lecteurs en quête de frissons et d’aventures !

Allons à présent découvrir quels personnages halloweenesques Laurette a pu croiser et réchapper ! http://casalaurette.over-blog.com/2015/10/la-saga-des-petits-lecteur-episode-5-special-sorcieres.html

Ces trois titres participent donc au Challenge Halloween de Lou & Hilde.

 

 

Belles lectures, découvertes et frissons,

Blandine.

Repost 0
Commenter cet article

Laurette 14/10/2015 15:45

Et bien voilà trois petites histoires bien sympas avec une sacrée personnalité, trois jolies trouvailles ... je sens que les ogres et ogresses vont s'incruster chez Laurette d'ici peu ... :-) Bises

Blandine 14/10/2015 16:34

Hé hé ravie que ces histories te plaisent ;-)

Nancy 14/10/2015 10:45

Je souhaite à votre petit deuxième de dévorer beaucoup de livres.
Vous devez être fière de lui, c'est toujours émouvant de voir un enfant s'ouvrir à la lecture autonome.
Belle journée à vous deux !

Blandine 14/10/2015 14:31

Merci beaucoup Nancy! Oui tout à fait, d'autant plus qu'il fait les liaisons sans que je ne lui dise rien.
D'ailleurs, je pense aussi que ça n'a même pas encore été abordé en classe!
Bientôt, c'est lui qui me lira des histoires^^

Bonne journée à vous aussi!