Les Brinderiens et le Télé-féérique. Un voyage dans les œuvres de Vassili Kandinsky. Hélène KERILLIS (Dès 5 ans)

Publié le 11 Juillet 2015

Les Brinderiens et le Télé-féérique

Un voyage dans les œuvres de Vassili Kandinsky

Texte d’Hélène KERILLIS et illustrations de Guillaume TRANNOY

Editions Léon Art&Stories, collection « Art-Fiction », mars 2015

Dès 5 ans

Notions abordées : Art, création, conflit, amitié, entraide.

Voici un nouvel album de cette maison d’éditions consacrée à l’Art que j’aime beaucoup. Dans la même veine que les précédents, il mêle l’univers d’un peintre à une histoire pour permettre aux enfants, mais aussi aux adultes, d’appréhender ou mieux connaître, ses toiles.

Ici, Hélène Kérillis nous entraîne dans le monde coloré de Vassili Kandinsky à la rencontre des Brinderiens. Terme qu’il a lui-même créé, comme nous l’apprend la fin de l’album consacré à l’artiste et à sa vie, pour désigner les créatures de l’infiniment petit, autrement appelées les paramécies, en biologie.

Au début, il n’y avait rien.
Ou plutôt, il n’y avait presque rien. Seulement des babioles, des bricoles, rien que des petits bouts de rien. Ça nageait, ça volait, ça tournait, ça flottait.

Et c’est ainsi que de rencontres en assemblages, des créatures de plus en plus grosses firent leur apparition. Bien vite, ces nouveaux êtres se cherchent, se comparent, dominent et s’opposent.

C’est ainsi que Pompelair et Taillebouzille se disputent leur suprématie sur les petites babioles et le monde.

C’est la guerre !

De l’autre côté de l’univers, où le bleu domine le ciel, les babioles qui se forment vivent en harmonie. Il y a Pattabascule, Harpieuvre, Méduselle, les sœurs Gazouillette et les jumeaux Paraméci et Paraménon.

Mais la guerre, lointaine, que l’on ne devine, ni n’entend, gronde soudain. Des changements apparaissent, le noir grignote le bleu, modifie l’existence et les êtres, qui cherchent à fuir.

Mais les jumeaux n’ont pas suivi le groupe. Alors courageusement, les Brinderiens se mettent à construire un engin pour aller les sauver. Leur cargaison renferme du courage, de la sagesse, de l’amitié, de l’espoir, créant un ensemble indivisible dans lequel chacun contribue à l’autre et au tout.

De nouvelles explosions résonnent à nouveau. Elles ne sont point destructrices mais révélatrices. Elles dévoilent l’harmonie et la beauté, des uns et des autres, comme les relations imbriquées et enchevêtrées de tous les êtres.

J’ai beaucoup aimé ce conte de création (j’ai presque envie de mettre une majuscule), mais qu’il m’a fallu relire plusieurs fois pour en saisir tous les aspects et l’apprécier pleinement.

Le texte est très agréable à lire à voix haute et mon trio a été sensible aux différents noms attribués aux personnages, très évocateurs.

Le titre est à la fosi mystérieux et très attrayant.

Comme pour les autres albums de la collection, les dernières pages reproduisent dans leur entièreté les différents bouts de tableaux utilisés pour servir l’histoire et nous en apprennent plus sur l’artiste.

Le parallèle que fait l’auteure entre la vie de Vassili Kandinsky, le contexte politique et artistique et son histoire sont à la fois saisissants et subtils. Ceci rend l’histoire encore plus forte, mais aussi universelle et transposable à tout autre conflit, exempte de toute datation.

Je remercie vivement les éditions Léon Art&Stories de m’avoir permis de connaître davantage cet artiste, dont je vous laisse découvrir d’autres œuvres. (Source)

Pour lui, ce qui est au centre de l’œuvre d’art, c’est le choc des couleurs et des lignes » et non le sujet représenté.

Ligne transversale de Vassily Kandinsky, 1923

Ligne transversale de Vassily Kandinsky, 1923

Bordure Blanche de Vassily - 1913

Bordure Blanche de Vassily - 1913

Mouvement I de Vassily - 1935

Mouvement I de Vassily - 1935

Trente de Vassily Kandinsky, 1937

Trente de Vassily Kandinsky, 1937

De cette maison d’éditions, je vous ai déjà présenté :

La plupart de albums sont disponibles en trois langues: français, anglais et néerlandais.

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

Cet album participe au Challenge « Je Lis Aussi des Albums 2015 » de Sophie Hérisson.

logo challenge albums 2015

73/100 (110)

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article