Une histoire à quatre voix. Anthony BROWNE (Dès 5 ans)

Publié le 25 Juin 2015

Une histoire à quatre voix. Anthony BROWNE (Dès 5 ans)

Aujourd’hui avec Laurette, nous vous présentons un nouvel album ! Un album où il est question de point de vue ! Ça tombe bien pour une lecture croisée non ? !

Une histoire à quatre voix. Anthony BROWNE (Dès 5 ans)

Une histoire à quatre voix

Anthony BROWNE

Ecole des Loisirs, collection « Lutin poche », septembre 2007. (Titre original: Voices in the park, Angleterre, 1998)

Dès 5 ans.

Notions abordées: histoires, points de vue, émotions, recoupements et non-dits, famille, amitié.

Anthony Browne nous emmène en promenade au parc.

Dans ce parc, entre de hauts immeubles, se trouvent des arbres, des réverbères, des bancs, des jeux pour enfants, une fontaine.

Y viennent Charles, sa maman et leur chienne Victoria.

Dans le même temps, arrivent Réglisse, son papa et leur chien, Albert.

Rien d’exceptionnel me direz-vous !

Une histoire à quatre voix. Anthony BROWNE (Dès 5 ans)

Sauf que l’auteur a réussi à transformer une historie simple et banale en un récit multivoix et multivues, nous livrant ainsi les impressions et émotions de quatre personnages sur ce qui semble être un même épisode pour chacun.

C’est-à-dire une balade matinale au parc, deux chiens qui se coursent et deux enfants qui apprennent à se connaître avant de jouer ensemble, avant de repartir. Mais qui initie le mouvement ? Quelles idées impressions se font les personnages des autres et des actions ? A quoi pensent-ils ? Et qui donc influence leur perception des choses, des gens, de l’atmosphère ?

Afin que le jeune lecteur se représente bien le caractère ou l’état d’esprit de chaque personnage, la police d’écriture est propre à chacun.

Le décor du parc, bien qu’étant aisément reconnaissable, est toujours sensiblement différent. Automnal ou très lumineux, couleurs de bonbons ou crépusculaires, formes des différents éléments…

Pour accentuer davantage, plusieurs détails ou clins d’œil parsèment le dessin en arrière-plan, toujours lié au narrateur. Le vocabulaire est riche, agrémenté de mots recherchés, imagés : corniaud, consulté, mauviette

Le personnage du père m’a beaucoup interrogée et même émue.

Une histoire à quatre voix. Anthony BROWNE (Dès 5 ans)
Une histoire à quatre voix. Anthony BROWNE (Dès 5 ans)

Les garçons ont aimé l’histoire mais je ne crois pas qu’ils en aient saisi, ni même vu, toutes les particularités. Ils ont tilté sur quelques éléments visibles (un arbre en feu ?!) mais sans analyser la raison, ni la portée, de leur présence.

Cet album est très intéressant pour imager et faire comprendre aux plus jeunes qu’un même évènement a forcément un impact multiple, une portée, une vérité, différente pour chacun des protagonistes impliqués.

Car nous voyons tous les choses selon notre angle, nos connaissances, notre passé, nos envies ou peurs, nos sentiments profonds ou du moment, voire a priori ou préjugés.

Tant d’horribles individus rôdent dans le parc de nos jours !
J’ai crié son nom pendant une éternité.
(…)
Je sais que c’est une perte de temps mais on a tous besoin d’un petit fond d’espoir, non ?
(…)
C’était une fille, malheureusement, mais j’y suis quand même allé.
(…)
Puis sa maman l’a appelé et il a dû partir.
Il avait l’air triste.

Une histoire à quatre voix. Anthony BROWNE (Dès 5 ans)

Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir ce superbe album, très riche et complexe, un fascinant exercice de style.

Pour lire l’article de Laurette, c’est par ici !

Cet album participe au Challenge de Sophie « Je Lis Aussi des Albums 2015 ».

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

logo challenge albums 2015

70/100 (110)

Repost 0
Commenter cet article

Laurette 28/06/2015 00:04

Un album qui nécessite vraiment plusieurs lectures et à chacune de nouvelles découvertes ... je n'avais même pas fait attention au changement de graphisme à chaque voix ... comme toi le papa ne m'a pas laissée indifférente, semble si loin de sa fille, si triste ... c'est la première fois que je prête autant attention aux illustrations et j'apprends à aimer cet auteur/illustrateur car ça n'a pas toujours été le cas ... ce qui me donne envie d'en découvrir davantage ... merci pour cette nouvelle chronique croisée ... et sur quoi partons nous pour la prochaine alors ?

Blandine 28/06/2015 00:11

Tout à fait d'accord avec toi, de nouveaux aspects se dévoilent à chaque lecture!
J'aime beaucoup Anthony Browne! Hâte de découvrir un autre de ses albums!

Tu le trouves loin de sa fille? Je le trouve au contraire plus proche que la mère de son fils!

Autre lecture? un qui donne du pep's! Pourquoi pas un avec notre conte de prédilection?! ;-)

Nancy 26/06/2015 21:10

J'aime beaucoup cet album ...Il s'adresse presque plus aux parents qu'aux enfants et c'est vrai qu'en tant qu'adulte, nous apprécions tout le travail mené par A.B ...
Belle soirée Blandine !

Blandine 27/06/2015 23:16

Oui tout à fait! Adultes, nous apprécions davantage les non-dits et tout ce que révèlent les illustrations, mais cela viendra pour les enfants ;-)

Belle soirée Nancy!